1982 : Création du Groupe Dumont d’Urville

Lettre du chef de groupe aux parents

Source : Archives du Groupe Jacques Cartier
Auteur : François L
Date : Juin 1982

Chers parents

Actuellement, le Groupe Jacques Cartier s’articule en 3 unités :

  • 1 flottille de 33 marins,
  • 2 équipages de 20 mousses chacun,

soit un total de près de 75 garçons.

A la rentrée prochaine, la Flottille devra accueillir 15 mousses et nous prévoyons le départ de quelques marins seulement.

Ainsi, l’effectif de la Flottille dépassera les 40 garçons, ce qui n’est pas souhaitable pour une seule maîtrise.

Aussi, le Conseil de Maîtrise a décidé la création d’un nouveau Groupe comprenant 1 Flottille de marins et 1 Équipage de mousses, chacune de ces unités comprenant une vingtaine de garçons.

Ce nouveau Groupe s’implanterait dans une autre paroisse que St-Léon. Ceci correspond au plan d’extension défini par l’Équipe Nationale Marine des Scouts de France.

Dans la pratique, cela se traduit par le dédoublement de l’actuelle Flottille et le transfert d’un des 2 Équipages de mousses.

Actuellement, nous avons trouvé une paroisse disposée à accueillir le nouveau Groupe.

Il s’agit de St Jean Baptiste de la Salle, dans le 15e, rue du Docteur Roux, à proximité des stations de métro Pasteur et Montparnasse.

Dans cette paroisse, il existe un groupe de Scouts terriens et des guides.

En accord avec le Commissaire Départemental SDF et des Curés des 2 paroisses, l’Équipage Jean Bart est parti en précurseur et a jeté l’ancre à St Jean-Baptiste où il a reçu un chaleureux accueil de la part des Scouts et guides ainsi que du Père D., aumônier du scoutisme dans cette paroisse.

L’Équipage Bailli de Suffren restera à St-Léon.

Par contre, nous allons devoir couper en deux la Flottille.

Je demande aux parents qui souhaitent voir leur garçon inscrit dans l’une ou l’autre de ces Paroisses, de me le faire savoir avant le 1er Septembre afin de pouvoir démarrer les activités sans retard.

Je ferai la répartition des garçons entre les unités en tenant compte des souhaits des Parents, des Garçons et de la nécessité d’équilibrer les compétences.

Pour les camps d’été futurs, il n’y aura pas de changement pour les mousses dans les 2 unités utilisant successivement les mêmes bateaux (2 camps de 15 jours).

Par contre, pour les marins, les camps durant 3 semaines et les groupes ne disposant que de 3 Cavales, le problème se pose. Il est à l’étude bien sûr.

On peut envisager pour l’une des unités un camp du 10 au 31 Juillet, l’autre commençant son camp vers la fin de Juillet et débordant sur le mois d’août ou commençant le 15 août pour terminer vers le 7 septembre. Rien n’est décidé et j’aimerais recevoir, Chers Parents, vos suggestions sur ce sujet.

Avant de terminer, je tiens à remercier la Paroisse de St-Léon et en particulier le Père G. qui ont contribué à ce développement et je souhaite que cette progression se poursuive.

Avec mon entier dévouement
F L.
Chef de Groupe

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )