Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

1re BERLIN

Dès 1945, Berlin est divisé en 4 secteurs d’occupation, administrés par la France, les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’URSS. Les 3 secteurs occidentaux sont unifiés en 1948, et en raison du blocus soviétique, cette partie de la ville est reliée à l’Allemagne de l’Ouest par un pont aérien. Dans le secteur français les militaires s’installent dans le Quartier Napoléon. Puis diverses implantations apparaissent à partir de 1952 ( le camp Foch et la caserne Jeanne d’Arc). Du personnel français, civil et militaire occupe des Cités Françaises, et des équipements culturels et associatifs sont créés (écoles, collèges, lycée, locaux divers). Le Scoutisme Français est présent, et en particulier les Scouts de France et les Guides de France. Dès cette époque est créé le Groupe de la 1re Berlin


JPEG - 112.4 ko
Eglise Saint Louis, quartier Napoléon

En 1967, il existe une Meute de Louveteaux?, une Troupe Scoute et une Compagnie de Guides de France. Au mois de Mai 1967, le Groupe adopte la réforme pédagogique des Scouts de France et la Troupe d’Éclaireurs donne naissance à une Troupe de Rangers et à un poste Pionniers. Celui-ci adopte la chemise grise des Routiers?, car la chemise rouge est mal perçue, compte tenu de la proximité de l’Allemagne de l’Est communiste….

A cette époque, Renaud AVEZ, appelé du contingent, est Chef de Poste, assisté par Michel CAMPION. Les week-ends d’activités se déroulent dans les bois d’Heilingesee. Un camp de Pâques a lieu à Baden-Oos, et le camp d’été se réalise avec la Troupe SDF de Baden-Baden, du 1er juillet au 15 juillet 1968, près de Boll-Hechingen.

Le Poste participe au Rassemblement Pionniers du Bourget à Pâques 1968.

De 1984 à 1987 le Groupe de la 1re Berlin (Meute St Louis pour les louveteaux) était non mixte et il comprenait, en 1986, 2 patrouilles de scouts soit une quinzaine de garçons, quelques pionniers , et 3 à 4 sizaines de louveteaux

Le foulard était à bordure rouge sur fond bleu marine

JPEG - 31.1 ko


Le local se trouvait juste en bordure de l’aéroport de Tegel, dans l’enceinte de la Base aérienne 165 Une longue bâtisse de plein pied, avec au moins 3 grandes salles dont à droite en entrant, la pièce pour les louveteaux, au milieu, la salle des scouts/pionniers, et à gauche une grande salle commune, ou nous dormions les week ends.

L’encadrement était assuré par des appelés du contingent , ce qui posait des problèmes d’organisation, ne serait ce que du fait des dates d’incorporation de chacun. La pénurie de chef pour les scouts, fit que qu’ils partirent souvent en camp sur le même site que les louveteaux, afin de mutualiser certaines ressources.
La Cheftaine des Louveteaux s’appelait Pierrette ( ?)

Pendant l’année, nous nous réunissions tous les samedis après-midi au local. Un bus militaire venait nous chercher dans les Cités françaises Régulièrement nous passions un WE à "camper" au local. Ce dernier était situé près d’une forêt, ce qui permettait de grand jeux dans les bois
Le Premier rendez-vous de l’année était bien entendu l’accueil des nouveaux arrivants (nombreux, compte tenu de la durée des affectations du personnel civil et militaire français)

Pour la vente des calendriers, nous parcourions les cités françaises (qui étaient quasiment intégralement piétonnes

Le Camp de Pâques se faisait traditionnellement sous tente, dans les forêts de Tegel (il faut préciser que Berlin, à la différence d’autres capitales, fait la part belle à de grandes forêts). Compte tenu de la rigueur du climat continental de Berlin, souvent la toilette matinale se faisait alors que l’eau avait gelé au fond des lavabos extérieurs que nous utilisions ! Lors de ces camps de Pâques, avaient lieux des olympiades, parfois avec les Unités de scouts anglais ou américains. Il y avait bien sûr la cérémonie des Promesses

Le camp d’été, début Juillet, se faisait en France. Le départ en lui-même était une aventure, et se faisait soit par le Train Militaire Francais de Berlin (TMFB), qui avait l’autorisation de traverser, de nuit uniquement, la zone d’occupation soviétique nous séparant de la RFA (avec de nombreux contrôles, arrêts, fouilles de train de la part des forces soviétiques), soit par avion militaire ( Transal). Le camp, pour les scouts, était l’occasion d’un Raid de plusieurs jours où nous étions en "semi-autonomie", et nous devions trouver notre chemin et notre logement nous-même.

En 1986, les Scouts et les Louveteaux partent en camp en Dordogne, à Saint Méard de Gurçon, et s’installent sur un terrain prêté par les Éclaireurs Neutres de France. Le voyage aller se fait en train et en car et dure une journée, du samedi 28 juin à 16h15 (départ de Berlin) au dimanche 29 à 21heures30 (arrivée sur le lieu de camp…) Le Chef de camp est Frédéric BOISSEAU, assisté par Pascal DESMET, Frank BORDET et Pierre DECHOUX. L’intendance est assurée par Sophie DESMET

En 1987, le camp a lieu à Courboux, entre Vesoul et Besançon. Le thème choisi est "La vie au Moyen Age en 987…  » Le chef de camp est Bertrand SCHEHR assisté par Marielle PRUVOT et Pascal GUERENDEL et de divers Chefs Louveteaux et Scouts.

Album photos



Ce récit a pu être réalisé grâce aux témoignages de Renaud AVEZ, Chef de Troupe en 1967-1968, et de Alexandre LEROY, louveteau? puis scout de 1984 à 1987. Merci à eux
J’espère que d’autres Anciens de cette Unité auront à cœur de compléter cet historique
Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.
Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 vote

Les Auteurs

Louis Giraud (†)

Chef de la Communauté des Vives Clartés,puis Chef de Troupe 62e Paris, CD Popincourt 1964-1968, Chef de Groupe de la 1re (...)

En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones