VERSION BETA
Donne ton avis !

Historique du Secteur Guide Saint-Léon (1928-1981)

Source : Archives du Groupe Jacques Cartier de Paris
Auteur : inconnu
Date : environ 1981

Les Guides

« Sans bruit, sans crier gare, une Compagnie de Guides eut née sur la paroisse. Ce fut une auto-création. Nul ne leur en parla… » Ainsi s’exprimait leur aumônier, l’abbé Louis MAURY, premier vicaire à Saint-Léon (il en sera le curé de 1929 à 1964), dans le 3° bulletin paroissial paru en avril 1928.

Effectivement, le samedi 17 mars 1928, Béatrix FROISSART fondait la première Compagnie Guide, la 19° PARIS. Et le 10 juin suivant, jour de la Fête-Dieu, dans l’après-midi, les huit premières guides font leur promesse. Elles portent la cravate bleue.

En octobre 1928, le nombre croissant des Guides oblige Simone FAURY à créer une deuxième Compagnie, la 27° PARIS. La cravate est jaune.

Après leurs premiers camps dans la maison paroissiale de Saint Germain des Vaux, puis d’Omonville, les Guides se retrouvent chaque année à Auzers en Auvergne.

En 1934, Colette DOUMENG à son tour fonde une troisième Compagnie guide, la 78° PARIS.

Simone FAURY prend alors la responsabilité de tout le groupe Guide. Elle sera remplacée ensuite par Marie-Thérèse SOMMERMONT, qui devient donc Cheftaine de Ménie.
La période de la guerre engendre de grandes perturbations dans toutes les unités. Elles seront complètement restructurées en 1945.

Ainsi, le 12 Janvier 1945, en lien avec le Cours Gernez, (63 avenue de Suffren), Odile BODARD et son assistante Marie-Madeleine BLED, demandent la formation de la 127° PARIS (Compagnie Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus). La cravate est bleue bordée marron. (Cette Compagnie, fondée en Novembre 1932 chez les Sœurs de l’Enfant-Jésus, rue A. Bourdette (XV°), avait été dissoute pendant la guerre.)
Le 28 novembre 1945, Marguerite de ROHAN-CHABOT reprend la 27° PARIS qui porte désormais le nom de Compagnie Sainte Agnès.

Le Mouvement Guide connaît alors des périodes fastes et d’autres plus difficiles. Les unités se fondent et se regroupent selon l’encadrement disponible chaque année.
Octobre 1960 voit 1a naissance de la 126° PARIS (Compagnie Charles de Foucauld). La cravate est rouge-vert.

Le Mouvement Guide de France décide en Janvier 1967 de scinder la branche Guide en « Caravelles » et en « Compagnie d’Aventures ». A Saint-Léon, en octobre suivant, Solange REVERDY monte la 127° CARAVELLE? La Cordée »). Elle existera jusqu’en 1971.

En 1972, la 24°-139° COMPAGNIE d’AVENTURES de Saint Jean-Baptiste de Grenelle vient demander asile à Saint-Léon pendant la durée des travaux de réfection des locaux paroissiaux. Elle regagne Saint Jean-Baptiste de Grenelle en 1975, mais elle laisse à Saint-Léon la moitié de son chiffre. Désormais la 139° résidera à St Jean-Baptiste et la 24° CARAVELLE ou COMPAGNIE demeurera à Saint-Léon.

Annie GALUT est depuis octobre 1976 Responsable de Secteur.

Aujourd’hui [1981] les Guides (nouvelle appellation officielle des Aventures) forment à Saint-Léon la 24° COMPAGNIE.

Les Jeannettes

Ce fut une évidence ; dès la création des Guides sur la Paroisse, il fallait créer une RONDE de JEANNETTES.
C’est en octobre 1928 que Marie-Thérèse SOMMERMONT fonde la 27° RONDE.

Devant le nombre croissant de petites Jeannettes, il faut penser à un dédoublement. Geneviève MARCHAND ouvre alors la 19° RONDE.

Quand Marie-Thérèse SOMMERMONT, devient cheftaine de Ménie, c’est Blanche PINARD qui reprend la 27° Ronde.

La guerre provoque la disparition du groupe, et il faut attendre 1944 pour que Simone CHAIZE reforme la 27° Ronde. Par une confusion avec la Compagnie et une erreur d’écriture à l’Équipe Nationale, cette unité va porter le nom de 127° RONDE.

La vie des Jeannettes va dépendre tout au long des années du nombre de cheftaines disponibles.

En octobre 1961, Danielle LE MOUNIER ouvre avec 18 filles la 126° RONDE (Notre-Dame des Neiges).

Cette ronde va être dissoute puis reprise en 1969. Pendant 18 ans, le père Léon LANNAY a été l’aumônier du groupe.

Aujourd’hui [1981], les Jeannettes forment la 126-127° RONDE (Notre-Dame des Neiges).

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )