Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Camper & Randonner / Partir en camp scout / Camp écolo / Alléger le sac à dos ?

Alléger le sac à dos ?

Si nous portions tous nos déchets, un sac scout pèserait 250kg !

Le "Sac à dos écologique" est un concept développé par M. Schmidt-Bleek de l’Institut Wuppertal (Allemagne), basé sur un indicateur de mesure de la quantité de Matières Indispensables pour un bien. Développé en 1994, il vise à connaître la « consommation d’environnement » totale d’un produit.

C’est aussi un indicateur qui permet de mesurer le progrès accomplis dans les pays industrialisés pour atteindre un développement plus soutenable.


Trier c’est bien, ne pas jeter c’est mieux !

Aux scouts, tu peux difficilement, en tant que consommateur, agir sur les processus de fabrication des biens de consommation dont tu as besoin.

Il est cependant possible de choisir des produits moins consommateurs de ressources naturelles, parce qu’ils sont produits de manière respectueuse, ou encore mieux, en évitant les achats inutiles !

Quelques conseils pratiques pour alléger ton « sacs à dos » !

  • Consommer des fruits et légumes de saison. En effet, cela réduit les consommations de ressources naturelles, essentiellement d’énergie. Rappelons-nous qu’il faut plus de 8 kWh pour produire des tomates en serre alors que moins de 3 kWh sont nécessaires en saison… Certes, avoir des tomates toute l’année est pratique… mais polluant et, finalement, profondément ennuyeux. En plus, les fruits et légumes de saison sont moins chers et meilleurs ;
  • Consommer des aliments produits localement. Importer 1 kg d’agneau de Nouvelle-Zélande nécessite trois litres de kérosène… Quelle consommation de carburant pour un seul kilo !
  • Évite tout emballage inutile. Non seulement ça t’évitera de devoir transporter des reliquats de ton tique-nique, mais en plus, tu évitera quantités de dépenses d’énergie et de matériaux en amont ;
  • Acheter des biens de consommation de manière responsable, c’est-à-dire éviter les appareils inutiles. Qui n’a pas acheté une machine à café révolutionnaire une veille de Noël comme cadeau de la dernière chance pour, finalement, se rendre compte que l’on ne boit pas tant de café que ça et que les dosettes sont chères à l’achat ?
  • Choisir des biens de consommation durables. Ce n’est pas le conseil le plus facile à appliquer. En effet, la plupart des appareils un peu technologiques (téléphones, ipods…) sont devenus très abordables et sont irréparables ! Par contre, pour les outils, hachettes, scies, gamelles, malles investir dans du matériel de bonne qualité peut se révéler payant si on peut utiliser ce matériel plus longtemps.
  • Choisir des biens de consommation réparables. Une tente canadienne peux durer plus de dix ans, un pantalon dédié aux scouts peut avoir des pièces… Bien sur ce n’est pas le dernier cris, mais les habits "used" restent à la mode !
  • Entretenons nos outils, ils dureront plus longtemps. Cela semble évident, mais combien de scies et de hachettes aurait-on épargné si on les avait huilés régulièrement et utilisé convenablement ?

Consommer moins !

De plus en plus tu part camper en étant soucieux de l’environnement, mais de préférence sans changer ton mode de vie, lié au modèle économique actuel qui passe par consommation de biens de plus en plus forte !

Consommer moins est donc la prochaine étape !

Comment ça se calcule ?

Le sac à dos écologique mesure le poids de ressources et d’énergies utilisées pour un
produit, par unité de fonction ou de service. Pour tout objet, on mesure le poids de
l’utilisation :

  • des ressources abiotiques non renouvelables : ce sont les matières premières
    minérales (minerai, sable,…), les combustibles énergétiques fossiles (charbon,
    pétrole, gaz naturel), la terre déplacée (creusement),
  • des ressources biotiques renouvelables : ce sont les différentes formes de la
    biomasse (agriculture, forêts, cueillette, ramassage, chasse)
  • de déplacement du sol dans l’agriculture et la foresterie (labourage,
    érosion)
  • de la consommation de tout volume d’eau détourné de son flux naturel
    (eaux de surfaces et nappes phréatiques)
    31/01/2006
  • de la consommation d’air dans le cas de modifications chimiques ou physiques
    de celui-ci.

Sur le concept
Voir aussi
Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 vote

Les Auteurs

5eBleu

Le point de vue de ’jmv’ : Avec 412 articles produits de 2003 à 2011, Paul est l’un des grands contributeurs de La ToileScoute. (...)

En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones