Faire un feu de camp sans papier

Différents allume-feu

Il n’est pas toujours facile de faire un feu de camp lorsqu’il fait mauvais temps et pourtant le feu doit brûler et permettre de faire le repas, d’avoir des boissons chaudes, ou simplement pour se réchauffer.

Tout d’abord, il faut une bonne cheminée pour protéger le feu de camp du vent et si nécessaire, une bâche en guise de toit.
Ensuite, tu dois partir ramasser du bois, mais pas n’importe quel bois !
Il est préférable de ramasser du bois sec ou de gros morceaux à fendre car ils sont secs à l’intérieur.

Et maintenant quelques conseils pour un feu sans papier :

Le hérisson

Du bois fin et sec, qui est mis dans une motte de terre. Il suffit ensuite de l’allumer et cela s’embrassera facilement et il résistera au vent.

Le faiseur de feu

Il s’agit de journaux solidement enroulés, qui sont attachés ensemble tous les 5 cm, puis trempés dans de la cire de bougie et coupés en petits morceaux pendant 24 heures, cependant, cela sens un peu mauvais.

(Désolé, c’est du papier, mais ici c’est la cire qui joue le rôle principal)

Si tu souhaites éviter le papier tu peux utiliser de vieux tissus trempés dans la cire ce qui en fera une torche.

Ce n’est pas toujours très simple à allumer, je te conseille d’utiliser un briquet tempête qui te permet d’allumer ces allume-feu même s’il y a du vent.

Boule de bouleau

Il faut prendre de l’écorce de bouleau, environ 1 cm de large et les enrouler jusqu’à former une boule environ la taille d’un œuf de poule.

C’est naturel et c’est facile à faire et à transporter.

Le gardien
Une boîte de cirage remplie de paraffine ou de graisse, avec une mèche à l’intérieur. Laisser durcir à nouveau après utilisation. Cela fonctionne comme une bougie

Publié le