La troupe de Château-Thierry en radeaux

Les scouts de Château-Thierry (02) ont vécu cette année une aventure radeaux. Ils ont choisi de nous faire revivre cette aventure par un moyen original : ils nous proposent ci-dessous leur roman photo !

14 mai 2006 : Beau temps pour construire…..

Ils sont 14 scouts, garçons et filles de Château-Thierry et ils ont décidé de construire des radeaux pour descendre le canal de l’Ourcq, entre Mareuil sur Ourcq et May en Multien.

1e Etape : La construction

Dans la ferme d’un parent, à Blesme, les scouts s’activent : vérifier et gonfler les chambres à air de camions et tracteurs ou visser avec des planches de 2m la structure des 2 radeaux…

En 75 minutes (et les chefs avaient estimé le temps nécessaire à 90… comme quoi ils peuvent se tromper …), tout est terminé : structure vissée, palettes amarrées, chambres à air sanglées …

C’est le moment de pique-niquer.

2e étape : les essais

Grâce à Louis, conducteur émérite de tracteur, les 2 radeaux sont déposés dans le bassin d’essai… et ceux-ci commencent…

Les embarcations tiennent la route (pardon : l’eau) et le temps ensoleillé favorise les abordages.

Mouillés , mais satisfaits, les scouts repartent à vélo vers Château-Thierry. Rendez-vous à la Pentecôte…

3e étape : la descente

3, 4 et 5 juin… Week-end tranquille pour les parents, les scouts rament…et il fait beau ! Arrivée à Mareuil sur Ourcq, après les dernières consignes de sécurité (« Ton gilet de sauvetage tu fermeras »,« Ton sifflet seulement en cas de soucis tu utiliseras »…), ils partirent, aidés par 2 compagnons de Villers-Cotterêts, venus en amis et voisins.

Un bivouac au bord du Clignon (près du pont-canal, pour les connaisseurs), une veillée « enquête policière » où de multiples invités volants, appelés « moustiques » s’invitèrent… et ce fut le moment de confronter chamallows et braises…

Le lendemain, au son de « Rame, rame, rameurs, ramez, on n’avance à rien dans ce canoë… », ils avancèrent quand même vers leur point d’étape où l’aumônier de Seine et Marne Nord, Jules, célébra sur fond de gilets de sauvetage la Pentecôte…

Quant au lundi, il se passa calmement, se terminant par une chute involontaire de tous et de chacun (chefs compris) dans les eaux tièdes du canal….avec le gilet de sauvetage, bien sûr…

Sortie de l’eau des radeaux, démontage, tout se passa rapidement et on remonta dans les voitures des parents, après, bien sûr, s’être changés (« Vêtements mouillés, tu rentres à pied » - proverbe castelthéodoricien)

Bref, une superbe réalisation, orchestrée par les scouts de Château-Thierry… En attendant d’autres exploits au camp (viking) et au Jamboree…

Publié le (mis à jour le )