Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Camper & Randonner / Nature / Météo / Pressions et dépressions

Pressions et dépressions

Les rudiments de la météo

Tu pars en camp ? Tu prépares une explo ? Le temps menace et tu as prévu une activité en extérieur ? Comment comprendre alors les cartes météo ?


La pression

La pression atmosphérique dépend du poids de la colonne d’air au desus du point mesuré. Ce qui signifie que au fur et à mesure que l’on s’élève dans les airs au-dessus de ce point, la pression va diminuer. On a pour habitude de prendre comme référence au sol la valeur de 1013,25 hPa (hectoPascal). C’est aussi la référence mondiale pour la pression au niveau de la mer.

Dans nos régions cette pression varie entre 950 et 1050 hPa en général. Si tu fais attention un jour en regardant le journal météo, tu pourras voir des cartes avec des lignes représentant des courbes que l’on appelle « Isobares ». C’est en fait un champ de pression où sont regroupés des points où s’exercent la même pression.

Dépression et Anticyclone

Ces deux phénomènes sont très importants. Ils permettent de déterminer si le temps à venir va empirer ou si au contraire le soleil sera de retour. Ils permettent aussi de déterminer la force du vent.

Les anticyclones comme les dépressions sont représentés par des ensembles de lignes isobares fermées. Pour un anticyclone, plus on approche du centre et plus les pressions augmentent. Inversement pour les dépressions, plus on approche du centre et plus les pressions diminuent. Sur l’illustration ci-contre, on est en présence d’un anticyclone dont le centre est à 1035 hPa.

  • Dans l’hémisphère Nord : un anticyclone tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, une dépression dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
  • Dans l’hémisphère Sud : un anticyclone tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, une dépression tourne dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ces deux phénomènes peuvent donc prédire si le temps à venir sera bon ou pas. L’Anticyclone annonce du beau temps, et donc la dépression annonce le mauvais temps. Il faut donc surveiller l’évolution de ces phénomènes, et voir comment ils se déplacent. La taille d’un anticyclone ou d’une dépression se mesure à l’échelle d’un continent, ce n’est pas un phénomène localisé.

Ci-dessous un exemple avec une carte représentant un anticyclone « A » et une dépression « D » (on utilise aussi H pour les anticyclones et L pour les dépressions). On peut y voir pour la dépression une valeur de 930 hPa inférieure au 1013 hPa (pression standard) et pour l’anticyclone une valeur supérieure à 1030 hPa.

JPEG - 64.8 ko
Fronts chauds et froids

Petite astuce : plus les isobarres sont proches les uns des autres, plus le vent s’annonce fort !

Le ciel de traîne

JPEG - 12.6 ko
Ciel de traine

Pour rester simple, le ciel de traîne est un phénomène que l’on peut observer lors du passage d’un front froid. C’est un front chaud qui suit un front froid. La période en général n’excède pas 48h. Bien souvent, cela se traduit par deux jours de beau temps, avec du soleil et des cumulus.

Où trouver les informations en camp ou en Week-End ?

Tu as plusieurs pistes.

  • Les journaux : pratiquement tout les journaux quotidiens propose une rubrique météo avec des cartes météos.
  • La radio : les radios nationales (France Inter par exemple), proposent des bulletins d’informations météos.
  • Internet : sur le site de météo France.
  • La télévision.

En plus pour les marins :

  • A la VHF, renseigne-toi en fonction de ta navigation, du canal et des horaires des bulletins météo. Les bulletins sont cependant annoncés sur le canal 16, canal que tu écoutes forcément !
  • La BLU, de même renseigne toi sur les fréquences d’emissions.
  • Navtex
  • FAX Météo
  • La météo marine sur France Inter à 20h03 chaque jour
  • Centres météorologiques (Météo France)

Et pour finir

La météo n’est pas un domaine très compliqué à comprendre. Mais il faut être conscient que ce n’est pas une science exacte, et que l’on a beaucoup de mal à maîtriser cette discipline. Savoir observer les changements de météo est sans aucun doute un atout formidable en camp.


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Tags associés

Vos réactions

(1)

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 votes

Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones