Accueil > ... > Forum 7484

Histoire de la 17e Paris

30 mars 2009, 08:25, Ecrit par Jean-Louis GIRON

Bravo pour ces articles.

Je me souviens, en qualité de pionnier? à la 17e nous avons fait un camp scout avec la Troupe du Coeur Eucaristique, à Saint-Maurice-sur-Aveyron dans l’Yonne en 1964 ou 65, me semble t-il. Le challenge était de construire un pont / passerelle en bois devant permettre le passage des tracteurs entre 2 rives. A l’époque ceux-ci étaient obligés de faire un détour de 4 km pour passer sur l’autre versant de la commune. L’auteur du projet était Jean Louis Granger. Avant le départ nous avions eu par les « chefs » un briefing sur le déroulement du chantier et bien sûr nous avons visualisé les plans du projet. Les encadrants étaient lui bien sûr, Patrice Corre, quant au 3e, Jean-Paul Reuter. Quelques semaines plus tard, nous voilà pieds d’oeuvre.Tout le matériel a été financé et acheté par la commune. Hop on monte les piliers après avoir fait les puits pour les ériger. Au bout de 5 jours tous les piliers sont parfaitement en place en place. Leurs section de mémoire 1,20 mx 0,80m et 4,50 de haut. Enorme ! Le lendemain, les 3 chefs sont convoqués à la mairie. Nous devons arrêter les travaux. Nous n’avons su que beaucoup plus tard les vraies raisons de cet arrêt définitif de ce chantier.

Les plans et le dimensionnement du pont/ passerelle étaient surdimensionnés. Vu la taille des piliers et du tablier du pont (les pièces toutes débitées) on pouvaient aisément faire passer dessus un avion. Les administrés, ont pris peur. Ils ont donc tout arrêté. Pour nous consoler nous avons assuré la démolition, à leur demande, d’ un appentis (sur 2 niveaux) qui étaient construit contre un des murs de l’église Romane de la commune. Là ça a collé. Quant au pont et la liaison des 2 rives ??? mystère. Je n’ai jamais su ce qu’il en advint.

Jean-Louis GIRON

Un message, un commentaire ?

Qui es-tu ?
[Se connecter]

Pour afficher ta trombine avec ton message, enregistre-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oublie pas d’indiquer ton courriel ici.

Votre message