VERSION BETA
Donne ton avis !

179e Paris

Paroisse Saint Joseph-Artisan

Chapelle jésuite du XIXe siècle (1866),sise rue La Fayette, sur le territoire de la Paroisse Saint Laurent, destinée à l’origine aux germanophones de Paris, nombreux dans ce quartier des gares du Nord et de l’Est. Au départ des Jésuites en 1924, elle est confiée aux Pères du Sacré-Coeur de Saint Quentin, et devient Paroisse en 1958. Les Scouts de France y sont présents depuis 1923, d’abord avec la 9e Paris jusqu’à son installation à Saint Laurent en 1932 (voir l’historique de cette Troupe) puis avec la 179e Paris en 1947.

En 1947, l’abbé Urbain BROUSSAY, vicaire de Saint-Laurent, déjà riche d’une expérience nourrie de C. T. et d’aumônier (ancien chef à la 9e), refonde à Saint-Joseph, qui est toujours officiellement la mission luxembourgeoise de Paris, mais qui fonctionne en fait comme une « succursale » de Saint-Laurent, une troupe dont le destin sera agité : la 179e Paris. La terminaison du numéro rappelle l’unité mère, la même 9e, ce qui arrive assez souvent pour les numéros en 170.

Le démarrage doit être laborieux car, pour une raison non expliquée, le Chef de Troupe fondateur, Philippe DEFLANDRE, est exclu des Scouts de France en 1948. L’abbé Broussey parvient à réorganiser l’unité en 1949, et la troupe est bientôt dotée de deux meutes. La chapelle dessert d’ailleurs le lycée Colbert, qui lui fournit des effectifs.

1947-1948. — Chef de Troupe Philippe DEFLANDRE.

En 1949, le Chef de Troupe est Pierre FAUVET, assisté par Roger BAIO et en 1950, par Pierre DEFRAIGNE.

En 1957-1958, une ménie Guide de France (équivalent d’un Groupe SdF) vient compléter l’ensemble.

En 1958, la chapelle est érigée en Paroisse sous le nom de Saint-Joseph-Artisan. Les liens avec Saint-Laurent ne sont pas coupés, car les deux paroisses continuent de partager les locaux de la rue Philippe-de-Girard.

En1959, Henri JULLIEN et Alain PINCE sont Assistants Chef de Troupe.

En 1960. le Chef de Troupe est Gérard MAGNE, assisté par Henri Jullien et Raymond de GRAHL.. La sœur de Henri JULLIEN, Yvette, est nommée Assistante Cheftaine de Meute.

En 1961. Henri Jullien devient Chef de Troupe et Chef de Groupe. Mais, en 1962 celui-ci est renvoyé des S. d. F., sans doute pour des raisons politiques. Il adhère aussitôt à la jeune Fédération des Scouts d’Europe avec sa Troupe et Gérard Magne, son prédécesseur. L’aumônier, l’abbé Hubert de Virel, les suit.
La Meute existe toujours à cette époque

En 1968, la troupe affiliée à la F.S.E. redevient Scouts de France comme Troupe Rangers. L’abbé de Virel, son aumônier, est mis en demeure de quitter la F. S. E. et de reprendre la 179e Paris réformée.

La 179e reprend ses activités en octobre 1968 (meute et unité rangers) Le Chef de la Troupe est Paul BERTHY.

En 1970, Yves-Marie ROBINE prend la responsabilité de la Troupe, mais à la fin de l’année, les activités sont suspendues. L’abbé de Virel devient Aumônier du Groupe de Saint-Martin-des-Champs (144e Paris)

La paroisse a connu un troisième groupe S. d. F. (sans numéro) qui a fini par fusionner avec la 9e de Saint-Laurent..

La paroisse des Coptes catholiques de Paris a été accueillie en 1997 dans les locaux du 15, rue Philippe-de-Girard

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le