70% de guides au Congrès US

Girls Scouts of America

Lorsque le nouveau Congrès sera investi en Janvier prochain, il comprendra un nombre record de femmes sénatrices. Fait intéressant à propos des 20 femmes au Sénat : 70% d’entre elles étaient guides.

Selon les organisations scoutes nationales, parmi les sénatrices élues en 2012, Tammy Baldwin (D-Wisc.), Elizabeth Warren (sénatrice démocrate du Massachussetts) et Deb Fischer (R-Neb.) ont toutes été impliquées chez les Girl Scouts (guides).

Si tu inclues la Chambre des députés, ainsi, 60 pour cent des femmes au Congrès ont été Girl Scouts (guides).

Cet article a été écrit en 2012. Le Sénat actuel a vu son nombre de femmes augmenter, mais reste au faible nombre de 24. Une page Wikipedia en tient un recensement précis.

C’est taux est remarquable, car seulement 8% de l’ensemble des femmes aux États-Unis ont été guides dans leur jeunesse. J’ai demandé à Anna Maria Chavez, la présidente des Girl Scouts of the USA (organisation nationale des guides américaines), les raisons qui font que l’association, qui a célébré son 100e anniversaire cette année, est si bien représentée à Washington. Elle déclare :

Dès le début, toute la mission de cette organisation est de former des filles qui seront très sensibles et à l’écoute des besoins de la communauté. Nous développons non seulement des leaders, mais des leaders avec une conscience politique.

Elle a noté que les éclaireuses sont également bien représentées parmi les femmes chefs d’entreprise et les astronautes, par exemple.

Cette organisation a littéralement créé un pipeline de leadership féminin dans ce pays. Il y a évidemment une recette secrète dans notre méthodologie

Les guides apprennent un certain nombre de compétences de vie : les bases de la finance, la sensibilisation à l’environnement, la valeur de service communautaire. Durant la campagne électorale, Warren a parlé d’apprendre à sa fille et à ses amies à utiliser un couteau quand elle était chef de troupe, ce qui est aussi très utile.

Alors que nous sommes tous très excités d’avoir 20 femmes au Sénat, ce qui est encore loin d’être représentatif de la population américaine, Anna Maria Chavez a dit que c’est aussi la raison pour laquelle les Guides ont lancé une nouvelle campagne en 2012, « Amène-la à ce poste-là », qui vise à accroître le nombre de femmes dans des rôles de leadership dans des environnements de mentorat et de soutien pour développer ces compétences.

L’objectif du programme est d’atteindre la parité dans les postes de leadership d’ici une génération, ce qu’ils définissent comme environ 25 ans à partir de maintenant.

OK, donc, en 2037 il faudrait qu’il y ait au moins 50 femmes au Sénat.

PS

Source : MotherJones.
Photo : Danny Eugène

Publié le (mis à jour le )