VERSION BETA
Donne ton avis !

Des « Amitiés Scoutes » à l’« Environnement Adulte » : une longue histoire

D’après un article paru dans DEMAIN (les Scouts de France) n°114 de mars 1999.

C’est en 1936 que sont nées les « Amitiés Scoutes ». Il s’agissait d’un organisme indépendant des Scouts de France, réunissant des anciens du Mouvement désireux de continuer à vivre, en tant qu’adultes, l’idéal scout.

En 1947, des membres des « Amitiés Scoutes » et des « Amitiés Guides » créaient la « Vie Nouvelle », rassemblant des personnes qui souhaitaient poursuivre leur réflexion et leur action indépendamment de leur attachement aux deux mouvements. André Cruizat, responsable national de la Route des Scouts de France, fut à l’origine de cette création. Il en fut l’inspirateur pendant vingt ans. Cette association, très engagée dans la réflexion sur l’engagement social et politique, a marqué des générations de militants chrétiens. Elle est aujourd’hui encore très active.

C’est en 1947 également que sont nées les « Amitiés de France ». Cette association existe toujours et réunit aujourd’hui quelques centaines d’anciens scouts et d’anciennes guides.

Toujours en 1947 naissent les « Amis des Scouts et Guides ». L’ADSG atteindra des dizaines de milliers d’adhérents, anciens des mouvements et parents, créant des commissions impliquées dans des secteurs de la société touchant la jeunesse : orientation professionnelle, éducation, culture,…

En 1960, les « délégations Scouts et Guides » succèdent aux ADSG, pour répondre plus directement aux demandes des mouvements. Si les Scouts de France créent leur propre réseau en 1974, cette action commune Scouts et Guides a perduré jusqu’en 1980, date de l’échec d’une fusion envisagée entre les deux associations.

En 1974, Jean Moreau, commissaire général adjoint, crée « SDF-Service ». Il en définit ainsi le rôle : « Les membres adhérents à SDF-Service sont appelés à servir au sein du Mouvement, chacun à son niveau, selon ses moyens, ses goûts, ses disponibilités et son désir ». Jean Moreau poursuivait un double but : rapprocher du Mouvement des anciens qui, à la suite de la réforme pédagogique (création des rangers et des pionniers en 1964) avaient pris leurs distances, et créer un réseau d’adultes prêts à apporter leur concours au fonctionnement des groupes.

Dès 1975 eut lieu le « pélerinage des Scouts de France » amenant à Rome aussi bien des membres de SDF-Service que des cadres titulaires du Mouvement. Cette tradition, qui s’est perpétuée jusqu’en 1997 a été réactivée en octobre 1999.

C’est également en 1975 que les Scouts de France aménagent le terrain de Malamaire (Alpes de Haute-Provence) pour créer un Village Vacances, destiné à accueillir les familles (SDF-Services et membres titulaires).

En 1980, l’Assemblée Générale reconnait officiellement les membres de SDF-Service, par une modification du règlement intérieur. Ainsi étaient créés les « membres associés » dont le texte statutaire définit ainsi le rôle : « Sont membres associés ceux qui apportent leur concours aux membres titulaires pour les aider à atteindre les objectifs de l’association ».

En 1982, Claude Paquelier succède à Jean Moreau et assure l’animation des membres associés, en lien étroit avec le service Animation Territoriale du Mouvement.

En 1994 arrive une nouvelle équipe, animée par Eugène et Hélène Le Flohic. C’est à cette époque que naît le concept d’« Environnement Adulte », avec la volonté d’élargir la notion de « membre associé ». L’idée de « club projet » est lancée, mais celle de « carrefour » dans l’esprit de SDF-Service subsiste. Cette équipe va animer ce service jusqu’en 1997.

1998 : une nouvelle équipe reprend le flambeau…

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )