VERSION BETA
Donne ton avis !

Les 3e-233e Paris et les 146e-246e Paris

Groupe Saint Philippe Néri

Ce Groupe, toujours très actif en 2009, a été fondé dès 1915, par l’Abbé de GRANDGENEUVE et Lucien GOUALLE l’un des fondateurs de la Fédération Catholique des Scouts de France

3e — 233e Paris.

Groupe des Vaillants Compagnons de Saint Michel (paroisse de l’Immaculée-Conception, Paris 12e)

Création en 1915, affilié en 1920.
À l’origine District Paris Est

Foulard vert, bande jaune

En novembre 1915, avec les garçons d’un patronage, le cercle Saint Louis de Gonzague, (comme pour la l16e à Saint Germain de Charonne), l’abbé André de GRANGENEUVE, vicaire, crée une sorte d’unité scoute sur la proposition d’un garçon du quartier, Lucien GOUALLE.

Le petit groupe prend le nom de
« Vaillants Compagnons de Saint Michel ». Puis, l’abbé de Grangeneuve ayant été mobilisé, les enfants sont repris par Goualle, qui leur incorpore son propre petit groupe de « Diables blancs », constitué un peu par hasard avec des gamins qui traînaient sur les bancs du cours de Vincennes.

Après 1918, l’ensemble prend la forme d’une troupe. Les fonds manquent : les Jeunes ne peuvent camper pour la première fois qu’en 1919, grâce au matériel que leur prêtent les Intrépides du Rosaire.

En 1920, les Vaillants Compagnons adhèrent à la jeune Fédération catholique des Scouts de France. Ils conserveront longtemps leur nom, alors que les Entraîneurs de Saint-Honoré-d’Eylau (1re et 2e Paris) perdent le leur.

Ils prennent le numéro de 3e Paris.

Par la suite, l’abbé de Grangeneuve fondera la 15e (Saint Charles de Monceau, en 1922), puis rejoindra Saint-Honoré-d’Eylau et Saint-Philippe-du-Roule. Peu connu, Grangeneuve a pourtant parfaitement compris le scoutisme, partageant le pragmatisme du chanoine Cornette aussi bien que les intuitions du père Sevin. Dans l’un de ses ouvrages, Nos jeunes, il donne du scoutisme un tableau moderne et des conseils qui vaudraient aujourd’hui : confiance dans les chefs, présence de l’aumônier, respect du jeu et du langage scouts…

L’aumônerie de la troupe est reprise par le Curé de la paroisse en 1922, puis par l’abbé PATENNE de 1924 à 1930 au moins.

Son successeur, jusqu’après 1939, est l’abbé LEREBOURG.

Quant à Lucien GOUALLE, il garde son groupe jusqu’à la fin des années 1930, tout en faisant œuvre de fondateur du scoutisme dans l’Est parisien. Il en sera le premier Commissaire de District, et aura d’autres responsabilités nationales comme Secrétaire Général de la Fédération, pilotant notamment la revue « Le Scout ».

Si le groupe ne se développe pas beaucoup, c’est en partie à cause du caractère alors très pauvre du quartier, en partie aussi à cause du démembrement progressif de la paroisse, en particulier par le détachement de la partie Nord du Cours de Vincennes, ce qui formera la future paroisse Saint-Gabriel.

Le local n’était pas nommé « Manoir », mais « Nid ».Il était dans les locaux de la paroisse.

En dépit de son ancienneté, la 3e Paris n’a jamais été une troupe très nombreuse. En revanche, elle a donné la plupart des premiers Chefs de l’Est de Paris, dont beaucoup deviendront des cadres provinciaux.

2Période 1918-19282

Scoutmestre (Sm) Lucien Goualle, assisté par Maurice TANGUY, puis par Remi DUBUS, (qui deviendra Chef de Clan en 1931), enfin par Pol et Jacques Daversin (celui-ci sera nommé en 1928).

En 1922, la 3e a le premier Chevalier de France, Paul Dubus (pour être admis à cette dignité il fallait : être scout de première classe, avoir au moins deux années de service depuis la promesse, posséder obligatoirement les brevets de secouriste et de guide, ceux de catéchiste ou d’évangéliste ou bien de conférencier ainsi que trois autres brevets choisis parmi ceux de campeur, interprète, pompier, sauveteur, signaleur ou tireur, ou bien avoir reçu la croix de bravoure. Règlement intérieur des SDF 1923 )

Le 8 avril 1923, la Troupe assiste à l’affiliation de la 16e Paris ( Saint Germain de Charonne).

Pendant les vacances de Pâques le camp se déroule à Neauphle-le-Château. Il regroupe 4 Patrouilles, les Fidèles, les Hardis,les Loyaux et les Unis. En effet, les Patrouilles avaient conservé le nom d’origine des Vaillants Compagnons de Saint Michel. Elles adopteront un peu plus tard les noms de patrouille utilisés chez les Scouts de France,.

Le camp d’été a lieu dans les Pyrénées (Lourdes, Gave d’Oléron, Biarritz)

En mars 1924, se déroule la 1re journée des Chefs de Paris-Est (SM, ASM, CP et SP?) à Villemomble (la 1re Villemomble les accueille).

Pendant l’été 1924 , le camp a lieu dans les Ardennes belges

Lors des vacances de Pâques 1926, la Troupe campe à Auvillers (Oise) chez Monsieur de Bonnière, et à la Pentecôte, les Louveteaux? se retrouvent à Chamarande sous la direction de la Cheftaine de Meute, Marielle LEVEQUE.

En juin 1926, Rémy DAVERSIN et Pol DAVERSIN sont investis Chevaliers de France

Le camp d’été a lieu dans le Jura, près des Rousses et Saint Claude.

Pâques 1927 : camp chez le frère du commissaire de Rochambeau, le Commissaire de Province de Normandie, près de Malesherbes.

En octobre 1928, la Meute est dirigée par Robert BILOT et comprend 26 Louveteaux répartis en 4 sizaines. La Troupe comprend 5 patrouilles. Elle est dirigée par Pol DAVERSIN (ASM). Il sera nommé Scoutmestre peu après, assisté par Jacques DAVERSIN et Georges MION.

Pol Daversin, après avoir accompagné plusieurs Groupes et avoir été Commissaire de District de Paris-Est, sera nommé en 1940 Commissaire National Éclaireurs. Quant à Georges MION il sera Commissaire de Province de Paris.

Le clan « Saint Michel », affilié depuis le 30 décembre 1923, a eu le bonheur d’accueillir le Père Doncoeur qui, à la demande du Chanoine Cornette et du Père Sevin, prononcera sa promesse scoute le 25 mars 1925, devant les Routiers? de la 3e

Le Clan, dirigé d’abord par Paul DUBUS assisté par Georges MION, puis par Edouard HUNON, présente la particularité d’être également une Conférence de la Société de Saint Vincent de Paul, et ses activités de Service consiste en l’aide et à la visite des plus pauvres. En 1931, il est dirigé par Rémi DUBUS qui était ACT.
A cette époque, vers 1930, le Groupe est considéré comme le plus ancien de Paris

2Période 1931-19402

Jacques Daversin est chef de Troupe jusqu’en 1934. Il reviendra en 1937 comme Chef de Groupe en 1937. André WATTIER (1931-1934) et Roger LOBUT (1933-1939) sont Assistants de Troupe.

Le Groupe reçoit collectivement, en 1931, une distinction honorifique des Scouts de France, la Croix celtique d’argent. ( voir article de Pascal Poumailloux, sur le site Scout un jour)

Au cours de la même période, il participe probablement à la création de la 99e (Notre-Dame d’Espérance).

C’est à cette époque que la Meute a compté dans ses rangs Pierre-André Vivien, futur ministre. (Il retournera comme scout à la 2e Vincennes, son Groupe d’origine).

En 1934, le Chef de Troupe est André DELCOURT Il reprendra un peu plus tard la 111e Paris à Saint-Hippolyte. Ses Assistants sont toujours Yves WITTMER et Roger LOBUT.

La Cheftaine de Meute est Elisabeth LETOURNEUR.

Le clan est intégré au clan du « Roi Albert », clan du District Paris-Est II, dirigé par André CRUIZIAT.

En 1935, Gérard LESTREHAM est à la tête de la Troupe, et il est assisté par Roger LOBUT, et Michel SMOLIKOWSKI, puis par Pierre SOULEZ

En 1935, le groupe célèbre le 20e anniversaire de sa création. Le 20 octobre 1935, le cardinal VERDIER célèbre la Messe de cette commémoration, et l’Abbé de GRANGENEUVE, l’un des fondateurs du Groupe, prononce l’homélie..

En 1937, Jacques DAVERSIN revient comme Chef de Groupe. En 1938, Jean-Pierre LOBUT est nommé Assistant de Troupe.

A cette époque, le clan reprend son indépendance et se regroupe avec celui de la 99e Paris, sous le nom de « La Ferronays »

En 1940, Georges MION est Chef de Groupe, ceci pendant plusieurs années.. (Il deviendra Commissaire de la Province de Saint-Denys en 1952)

2Période 1943-19512

Le Chef de Troupe est Jean-Jacques TERNAT. Il deviendra Chef de Clan et Assistant Commissaire de District Route (A.C.D.R.).

En 1945, pour la fête du trentième anniversaire, François PIKETTY, le commissaire de région Paris, investit Chef de Groupe (C.G.) Bernard LESTREHAN, récemment revenu de captivité. Cette fête réunit les commissaires Blanchon, Piketty, Mion, Labriet, Bajard et Montalbetti, dont la plupart étaient des anciens du groupe, deux des quatre aumôniers d’avant-guerre (car le groupe a eu un encadrement très stable : trois C. G. et quatre aumôniers seulement) sont présents : les abbés de Grangeneuve et Patenne.

La troupe est en bonne forme en 1947, puisque trois de ses patrouilles, Cigognes, Chevreuils, Léopards , sont sélectionnées pour le Jamboree de la Paix. C’est un record car la plupart des troupes n’ont envoyé qu’une seule patrouille.
Michel MORANGE est alors ACT.

En 1948, le CT est Paul LEMERLE et Pierre MAUSSION est ACT (nommé en juin 1949).

Le Chef de Clan est Jacques BAULOT.

Le nouvel aumônier est l’abbé Jacques DROUET (il n’appartient pas à la paroisse.)

En 1950, Jean LEMERLE, frère de Paul Lemerle, prend la responsabilité de la Troupe.

2Période 1952-19632

À partir de 1952, le groupe possède un comité A. d. S. G. (Amis des Scouts et des Guides) commun avec celui de la 109e Paris Guides de France de la paroisse.

La troupe est investie Raiders (numéro inconnu) vers 1953 ou 1954 (?).

En 1956, André TAILLEBOIS, C. T. Raider de la 133e (Massillon), assure la direction de la Troupe par intérim

En 1958, le C.T. est François MARTIN. Il est assisté par Jean-Baptiste DELAPORTE. Après son CHAM, celui-ci prendra la direction de la Troupe.

En 1962 la Troupe donne naissance à la 233e Paris. Le Chef de cette Troupe est Jean-Paul BARON. En 1964, Patrick BOSSUAT le remplacera.

En 1963, Michel BARNERIAS (CT) et Pierre TOURNIER (ACT) sont responsables de la Troupe

La Meute 233e Paris reprendra en 1966 le numéro 3e Paris (B ou C)

Jacques MALTET est nommé Chef d’équipe Route.

2Réforme Pionniers-Rangers2

L’Aumônier du Groupe, à cette période, l’abbé PONTHIEU, est aussi l’Aumônier du District. La réforme est adoptée rapidement et le Poste donne presque aussitôt l’A.C.D. Pionniers du District « Daumesnil ». En 1968, le nouvel aumônier, l’abbé Roger DUCHESNE, devient, lui aussi, Au. du District.

2Période 1965-19792

Les Pionniers ont pour Chef de Poste, Daniel MONS, qui vient de la 122e Paris (Louis de Poissy). Assistant pionniers, François TOURNIER. Les Rangers ont comme chef de Troupe Alain RAMISE

Le camp des Routiers a lieu à BEYROUTH, avec ceux de la 306eParis (N-D de la Nativité de Bercy)

Bruno HERAIL est Chef de Poste Il devient ACD. Pionniers.

Le chef Rangers est François BALLOUHEY. Il restera jusqu’en 1969, et aura en 1968 comme assistant Jean-Marc POUGEOT. .

En 1969, Alain KREBS est Assistant Pionnier?. Patrick PFEIFER et Jean SEVILLIA sont Assistants Rangers. Ce dernier fera carrière dans le journalisme

En 1972, le chef de Poste est Jacques LESOURD et Patrick RAUNA. est Assistant rangers,
En 1974, Assistant pionniers, Daniel TOUTAN. Il passe à la 56e Paris (Saint-Ambroise) et a une longue carrière d’Animateur rangers.

Assistant rangers, Rémy LEDOUX, Xavier VANDROMME.
En 1977, Yves DOUGLAS devient Assistant au Poste Pionniers..
1980-1986

En 1980, le Chef de poste est Franck DURASSIER. (Il habitait fort loin, à Saint-Ouen-l’Aumône).

En 1981, Francine VATAN est Chef de Groupe et l’Aumônier est Monsieur l’Abbé Paul BAILLY

En 1983, les Maîtrises sont les suivantes : Chef de Poste Denis BOUCHARD. Chef de Troupe Rangers Olivier VATAN, assisté par Alexis PACCHIANA.

2Période 1987-19882

A partir de cette période, la Troupe Scoute (ex-Rangers) est co-éduquée. Elle est dirigée par Marie-Jo DUCOMBEAU et Valérie ROUSSEAU.
Puis la Troupe rejoint celle de la 146e Paris,Groupe Saint Philippe Néri. (voir ci-après)

146e-246e Paris

Groupe Saint Philippe Néri ( collège Saint-Michel de Picpus.

Création en 1938, affiliée le 22 février 1939.
District Paris Est I.

Foulard bleu bande orange

La 146e Paris est créée dans le collège oratorien. Saint Michel de Picpus. Elle souhaite se rattacher à la 3e Paris, les « Vaillants Compagnons de Saint Michel » de la paroisse de l’Immaculée-Conception, qui est voisine. Toutefois, elle est fondée par des Jeunes venus de la 23e Paris, Massillon, un autre collège oratorien.

Le local est, dès l’origine, dans les bâtiments de l’école, 39, rue de Picpus (XIIe arr.). Il est toujours situé à la même adresse.
En 1946, la 146e possède un journal, TENIR.
Le premier Chef de Troupe est Jacques TERNET.

Elle est Raiders rapidement (elle est attestée assez souvent dans les années 1957-1962 ) N° inconnu.

Elle donne naissance à la 246e Paris

Le Groupe, adopte rapidement la réforme Pionniers-Rangers, probablement vers 1965.

Nous ne possédons pas beaucoup d’informations (appel aux Responsables et aux Anciens) sur ce Groupe qui est en 2009 l’un des Groupes importants de Paris. Il a gardé sa mémoire, son foulard et son numéro, il n’est pas co-éduqué (chaque unité est double, Louveteaux-Jeannettes, Scouts-Guides, Pionniers-Caravelles, Compagnons.)

PS

Cet historique a été réalisé par le Père Yves COMBEAU op. grâce à divers témoignages et recherches dans le bulletin scout « Ile de France »,et complété par Louis Giraud, en particulier grâce au Journal du Groupe « le Vaillant Compagnon? » conservé dans les Archives des Scouts et Guides de France

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )