VERSION BETA
Donne ton avis !

De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée 1914-1918

Une nouvelle publication de Jean-Jacques Gauthé.

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de ma dernière publication, le cahier n°21 du Centre historique belge du scoutisme, « De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée 1914-1918 »

Durant ces quatre années de guerre, 1 500 scouts allemands de 14 à 18 ans partirent volontairement en Belgique occupée pour appuyer l’armée allemande dans des fonctions de soutien, un peu dans l’esprit de ce qu’avait fait Baden-Powell une quinzaine d’années auparavant à Mafeking.

Ces jeunes, animés par un l’esprit de service et la fidélité à leur pays, vont se retrouver à servir de petites mains à l’oppression d’un petit pays, attaqué et occupé par une grande puissance.

On voit combien il est difficile de sortir d’une guerre. Les conséquences de la guerre de 14-18 furent immenses pour le scoutisme allemand qui ne fut jamais reconnu au plan international jusqu’à son interdiction par les nazis. Et l’interdiction du scoutisme en Allemagne fut envisagée lors des discussions aboutissant au traité de Versailles. Elle fut finalement réalisée par les Français en Rhénanie occupée à partir de 1922.

C’est de l’histoire d’il y a 100 ans. Mais la conclusion pose quelques questions bien contemporaines : Quelles doivent être les relations d’un mouvement scout avec les autorités de son pays, surtout si celui-ci est un état autoritaire ? La dimension éducative du scoutisme doit-elle s’effacer devant sa dimension nationale ou patriotique ? Jusqu’où peut-on admettre l’utilisation d’adolescents et de leurs idéaux par l’État ? Jusqu’où la dimension patriotique peut-elle être poussée sans risquer de sombrer dans un nationalisme d’exclusion ?

Ce cahier de 60 pages est disponible au prix de 10 € + port
Voir le lien sure le site du Centre historique belge du scoutisme.

Publié le