VERSION BETA
Donne ton avis !

Des scouts à la Gay Pride

Ils sont scout.e.s, éclaireurs, éclaireuses et ont choisi d’être fièr.e.s et solidaires. Samedi 2 juillet 2016, 30 membres de différentes associations de scoutisme ont participé pour la première fois à Paris à la Marche des Fiertés LGBT*. Leur mot d’ordre : construire une société plus juste, où chaque jeune puisse trouver sa place quel que soit son genre ou son orientation sexuelle.

NDLR : La rubrique « Ça fait débat » laisse tout un chacun exprimer un point de vue et une approche qui n’est pas forcément partagée par tous les scouts. Le scoutisme est divers, les visions de la société toutes aussi diverses. LaToileScoute laisse chacun les exprimer et les partager. À chacun de s’en faire une opinion personnelle. Cet article est publié par un auteur indépendant de LaToileScoute. Tu peux aussi t’exprimer dans un article

Trente membres de quatre associations de scoutisme différentes ont choisi de participer à titre personnel mais ensemble, en tant que scouts, guides, éclaireurs et éclaireuses, à la Marche des Fiertés parisienne, autour du mot d’ordre Fièr.e.s et Solidaires. Une démarche qui s’inscrit pleinement dans leur vision du scoutisme, comme un formidable vecteur d’autonomie, de confiance en soi et d’émancipation individuelle et collective.

Hétéros comme LGBT*, ils et elles ont rappelé que parce que le scoutisme en France compte 150 000 membres, il se doit d’être un lieu privilégié pour éduquer sans stéréotypes et sans discriminations. Pour l’occasion, leurs tenues respectives ont laissé place à un foulard commun, aux couleurs de l’arc en ciel, déjà utilisé par les scouts britanniques qui participent chaque année à la Pride.

Marcher c’est affirmer notre solidarité, et s’engager à faciliter l’accueil et le plein épanouissement des enfants et adultes dans nos mouvements quelle que soit leur identité ou leur orientation sexuelle.

Un engagement éducatif

Au cœur de cette démarche qu’ils souhaitent renouveler et amplifier en 2017, on trouve la volonté de s’engager pour la fierté de leurs jeunes.

Pas toujours facile en effet lorsque l’on est éducateur de construire un cadre collectif où l’adolescente qui découvre son homosexualité peut se sentir à l’aise, tout comme le jeune qui vit avec un genre qui n’est pas celui qui lui correspond intimement.

Je participe à la Marche des Fiertés parce que je veux rappeler à chacun de mes jeunes que quelque soit leur genre, leur orientation, ils trouveront en moi une oreille attentive et un soutien pour grandir.

Un message d’ouverture apporté là où on ne les attendait pas

Pour les jeunes, comme pour les adultes LGBT* engagés dans le scoutisme, ces responsables de différents mouvements ont choisit de porter un message simple d’ouverture et de paix : « tu as le droit de vivre ta vie librement et ouvertement, ton identité est complète, et tu as ta place dans le scoutisme, quels que soient tes amours, ta sexualité, ta couleur de peau, tes origines, ta religion, ton milieu social. »

Et parce que le scoutisme est une méthode d’éducation active, parce qu’être ouverts à tous ne se décrète pas mais se vit, parce que chaque responsable scout.e est appelé à lutter contre les discriminations et à permettre à chacun.e d’oser se révéler : quoi de plus naturel que de voir des scout.e.s à la Marche des Fiertés !

Je me souviendrai de l’étonnement et des sourires des gens croisés durant la Marche des Fiertés. Des scouts vont là où on ne les attendait pas et c’est tant mieux !

Maud, Quentin et Thibault

Publié le (mis à jour le )