Journal quotidien d’un Compa Inside

Compagnon à Paris d’Avenir

Rémy est compagnon? en Essonne. Il nous raconte son rassemblement Paris d’Avenir, comment il le vit, le ressent. Découvre le rassemblement des branches aînées des Scouts et Guides de France de l’intérieur.

Vendredi

Salut à tous,

Il est 10h. Ça fait six mois qu’on l’attend, que dis-je un an, et le voici enfin : Paris d’Avenir ! Nous sommes presque les premiers, mais déjà très motivés. À peine sortis du métro, qu’on aperçoit déjà des chemises vertes et on retrouve quelques têtes connues. Qu’est-ce que ce sera dans trois heures !

Avec un peu de retard, les inscriptions commencent, et c’est parti ! La journée passe au fil des rencontres et des chants. Il est déjà 18h, le souk ouvre ses portes. Trois heures à virevolter d’un atelier à l’autre, des témoignages à l’orchestre symphonique en passant par des parcours d’habileté en fauteuil roulant. Une cinquantaine de partenaires viennent partager avec nous leur engagement.

À peine le temps de manger et c’est déjà la veillée. Plus de 3 500 compagnons sont prêts à mettre le feu au 104 ! La cérémonie d’ouverture est grandiose. Des spectacles, des danses, des chants, des cris et des couleurs. Un grain de folie illumine cette soirée.

Le dernier métro arrive déjà, à demain !

Samedi

Ce matin, le réveil sonne trop tôt mais la motivation est là pour repartir à Paris d’Avenir.

Les 3500 compagnons et rovers se donnent rendez-vous au Trocadero. Le temps de prendre un petit déjeuner en équipe internationale et c’est parti pour le jeu de piste dans Paris. Je peux vous dire que prendre un petit déj’ à 3500 avec vue sur la Tour Eiffel, c’est classe ! À l’aide de l’application mobile, on avance au fil des épreuves et des énigmes.

Deux heures plus tard, on arrive au point de rendez-vous avec notre partenaire d’expériment. A peine le temps de discuter et il est déjà 14h. On file au mur des « Je t’aime » pour animer un jeu de l’oie sur les droits des couples binationaux. Le temps passe et on fait un petit bilan avec le partenaire avant de rentrer au 104 pour le dîner.

Un peu de retard, mais on s’occupe avec des petites animations présentées par les compagnons de chaque territoire et pays. L’heure du repas sonne et on y court. Les compas sont les seuls êtres humains à pouvoir chanter pendant 45 minutes, serrés comme des sardines pour manger une minuscule cuisse de poulet :)

Je vous laisse, la veillée commence et les places de devant sont chères.

Dimanche

Salut les amis, nous sommes déjà le troisième jour ! Après une veillée théâtrale très conceptuelle, mais très bien mise en scène, nous retournons à l’hôtel pour quelques heures de sommeil.

Quelques heures plus tard, Driiing : 6h30, le téléphone sonne, je suis déjà à la bourre, 5 min pour tout ranger et nous partons pour Notre-Dame de Paris où les 3500 compagnons attendent d’entrer dans la fameuse cathédrale pour la célébration pascale ! La vue est des plus magnifiques, toutes ces chemises vertes chantant en cœur dans le plus beau des monuments de Paris !

A la sortie de la messe, on enchaîne avec le Happening ! Des masques blancs sont distribués et au premier coup de corne nous restons « presque » immobiles devant des panneaux symbolisant la violence, l’addiction, etc. Au second coup de corne, nous nous réunissons sur des lettres marquées au sol. Et enfin au troisième coup, toutes les chemises vertes lèvent des papiers pour faire apparaître le message :

« La Jeunesse sait s’engager - Paris d’Avenir »

Grand moment, le rendu va être juste impressionnant ! Et TF1 est là pour suivre le Happening !

A peine le temps de souffler qu’il faut déjà prendre le train à Saint – Lazare, direction Jambville où 3000 chefs et cheftaines nous attendent. De la gare au château, nous expérimentons le YABBOQ , une relecture : seul, à deux, puis en équipe, le tout en marchant !

Bien qu’il semblerait que des petits malins aient changé les balises et donc rallonger la marche d’une petite heure pour les derniers, le YABBOQ se poursuit et les équipes sont ravies !

Objectif : Se remémorer l’expérience vécue durant Paris d’Avenir, puis s’ouvrir sur notre vie scoute et civile future.

Après mes 2h30 de marche, c’est avec soulagement que j’arrive à Jambville où je peux retrouver ma maîtrise, mon groupe, mon territoire et une bonne douche !

Tout juste le temps de retrouver des amis de d’autres rassemblements et de manger, qu’on se retrouve à 7000 sous le chapiteau ! Que la veillée commence !
La veillée suit son cours avec comme fil conducteur une coloc’ qui représente le scoutisme et donc les problématiques de responsabilité et d’engagement ! Le tout enrichi de différents spectacles de danse, de cirque, de peinture !

Minuit, la veillée se termine. Mais en fait non ! Car un 5e nous attend dehors et c’est encore l’occasion d’en profiter !

Lundi

Nous sommes Lundi, et c’est déjà le dernier jour ! Une seule idée en tête : profiter encore un maximum de ces dernières heures de folies !
Petite photo des Compagnons d’Essonne et petit retour sur le YABBOQ en équipe avec les Accompagnateurs Compa.

On profite de ces derniers instants avec toujours de nouvelles rencontres aux fils des pas dans Jambville. On s’arrête tous les 200 mètres pour discuter ! Et c’est ça le plaisir d’être en rassemblement scout !

On se retrouve tous sous le chapiteau pour la cérémonie de clôture : des chants, des remerciements ! Mais c’est aussi le moment d’annoncer le prochain Jamborée Scout : Vie tes rêves !

Un Jamborée Bleu qui attend plus de 17000 personnes, ca promet !
Un dernier chant et c’est l’heure d’y aller.. Les compas, chefs et cheftaines partent petit à petit au fil des départs de cars, pendant que les autres mangent leurs pique-niques sur la plaine.

Le soleil est avec nous et c’est un dernier moment à partager tous ensemble avant de reprendre nos routines respectives.

Routines respectives, mais avec l’esprit et le cœur changés, car on garde en mémoire ces 4 jours de folie pour se les rappeler durant des amphis un peu trop longs ;)

Comme disait BP : « Le Bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis ». De mon côté, je suis allé le chercher à Paris d’Avenir et j’en suis ravi !

Publié le (mis à jour le )