VERSION BETA
Donne ton avis !

La gravure par électrolyse

La gravure par électrolyse permet de graver un motif dans du métal. Idéal pour graver son nom sur la lame de son Opinel ou sur ses couverts ou encore pour personnaliser sa gamelle.

La technique est simple, le matériel est facile à trouver, ce n’est pas dangereux et on peut rapidement obtenir des résultats bluffants… Alors pourquoi s’en priver ?

Matériel

Le matériel nécessaire est vraiment facile à trouver. Tu trouvera probablement tout ce dont tu as besoin chez toi :

  • Une alimentation continue
    Autrement dit, un transfo. Un transformateur à tension réglable est l’idéal, mais un transfo récupéré sur un vieil appareil électronique (chargeur GSM ou autre) fonctionnera tout aussi bien.

Avec un transfo 12 V, cela fonctionne parfaitement. Les transfo qui fournissent plus de 12 V sont à déconseiller (pour éviter tout risque d’électrocution). Avec une tension de moins de 12 V cela fonctionne aussi, mais c’est moins rapide.

  • Des cotons tiges
  • Des pinces crocodile
    C’est pratique à avoir, mais ce n’est pas du tout indispensable.
  • Une solution chimique
    Pas de panique, il ne s’agit pas d’un produit hautement toxique et impossible à trouver, il s’agit simplement d’eau salée !

Ça ne sert à rien de préparer des litres d’eau salée, un centimètre de hauteur dans un verre est amplement suffisant.

Pour ce qui est de la quantité de sel à mettre dans l’eau, a partir du moment ou l’eau n’est plus buvable, c’est que c’est bon :)

  • Du scotch et un cutter
  • Un objet métallique à graver (c’est plus pratique…)

La réalisation

Préparation de la pièce

Avant toute chose, il faut préparer les différents éléments pour la gravure.

Commence par nettoyer le métal que tu veux graver, afin qu’il soit bien propre.

Ensuite, il faut choisir le dessin ou la forme à graver. Recouvre avec du scotch la zone ou tu veux graver ton motif et dessine-le sur le scotch.

A l’aide d’un cutter, découpe et enlève le scotch des zones à graver, afin d’obtenir un pochoir de la zone à graver.

Pour finir, recouvre le reste de la pièce à graver de scotch (on dépasse facilement du pochoir).

Préparation de la gravure

Maintenant que la pièce à graver est prête, on va pouvoir préparer la gravure.

On va brancher le pôle positif (le pôle +, normalement c’est celui qui est en rouge) du transfo sur la pièce à graver, et le pole négatif sur le coton du coton tige.

On trempe ensuite le coton tige dans l’eau salée.

La gravure

Maintenant que tout est prêt, on peux brancher le transfo pour commencer à graver.

Il suffit de déposer le coton tige sur les zones à graver. Tu verra progressivement le coton tige devenir noir, c’est le métal qui s’enlève de la pièce grâce à l’électrolyse.

Quand ton coton-tige est trop sale, retourne-le ou prends-en un autre.

Il faut essayer de passer le coton tige autant de temps sur chaque zone, pour que le profondeur de la gravure soit la même partout.

Tu verra que la réaction dégage une légère fumée. Cette fumée n’est pas toxique mais ça irrite la gorge. Essaye donc de graver dans une pièce bien ventilée, ou souffle sur la fumée pour qu’elle ne vienne pas vers toi.

Le résultat

Une fois la gravure terminée, commence par débrancher le transfo. Sèche ensuite la pièce et enlève le scotch. Nettoie la pièce et voilà le travail !

En utilisant des pochoirs réalisés avec une découpeuse vinyle, les possibilités deviennent infinies !

Publié le (mis à jour le )