VERSION BETA
Donne ton avis !

Le Bon Samaritain

Dans la Bible, il est écrit : « Aime ton prochain comme toi-même. » Mais qui est notre prochain ? Jésus, à qui l’on posait cette question, répondit par une histoire…

[!sommaire]

Un homme marche de Jérusalem à Jéricho. En chemin, il est attaqué par des bandits qui lui volent tout ce qu’il a et qui le frappent. Puis ils partent, le laissant à moitié mort.

Un prêtre passe par là. Il voit le corps et il l’évite pour continuer son chemin.
Un serviteur du Temple passe par là. Il voit le corps et il l’évite aussi pour continuer son chemin. Un troisième homme passe alors. C’est un voyageur venant de Samarie, un « Samaritain ». Voyant l’homme, il est saisi de pitié. Il s’approche de lui et soigne ses blessures en y versant de l’huile et du vin. Puis il le hisse sur son âne. Il le conduit dans une auberge et il veille sur lui.

Le lendemain, il donne deux pièces d’argent à l’aubergiste en lui disant :
— Prends soin de lui. Et si pour cela tu dépenses plus, je te rembourserai à mon retour.

Quand Jésus finit son histoire, il se tourne vers l’homme qui l’avait interrogé et il lui demande :
— Á ton avis, qui des trois voyageurs a été le prochain de la victime ?
L’homme répond :
— Celui qui a eu pitié.
Jésus dit alors :
— Va, et fais comme lui.

Luc 10, 29-37

Avec cette parabole, Jésus nous parle de la manière d’aimer notre prochain.

Une histoire de choc !

Á l’époque de Jésus, les Juifs de Judée et de Galilée méprisaient les Samaritains qu’ils jugeaient infidèles à Dieu. Inversement, ils admiraient beaucoup les prêtres et les serviteurs du Temple. Cette histoire, dans laquelle un Samaritain a le beau rôle alors que des religieux ont le mauvais, était donc très choquante pour eux !

Une situation épineuse

Dans cette histoire, le prêtre et le serviteur du Temple suivent très attentivement la Loi juive. Or, dans la Loi, il est écrit que s’ils touchent un mort, ils seront impurs pendant sept jours. Pour ne pas trahir la Loi, ils évitent donc l’homme qui gît à terre et qu’ils croient presque mort. En plus, cet endroit est rempli de brigands : ils risquent d’être attaqués eux aussi. Cette situation est doublement dangereuse !

Écouter d’abord son cœur

Quand le Samaritain voit cet homme en détresse, il désire l’aider. Laissant parler son cœur, il met de côté le respect de la Loi et la peur des brigands. Á travers cette histoire, Jésus dit que l’obéissance à une loi ou à des règles religieuses ne doit jamais nous empêcher d’aimer vraiment, avec la générosité, le courage et la liberté du Samaritain.

Cadeau de Noël

Á Noël, nous recevons beaucoup de preuves d’amour. Mais, autour de nous, des enfants et des adultes ont peut-être des chagrins ou des souffrances. C’est le moment de nous tourner vers eux et d’oser les aimer, nous aussi, comme le Samaritain !

PS

Source Filotéo, n°188, Bayard Jeunesse

Publié le