Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Le Grand Coup Phare Ouest : le récit


Il est des week-ends scouts par comme les autres : le grand coup Phare Ouest des EEUDF?.

Phare Ouest, c’est la région qui va de Brest à Poitiers chez les Éclaireuses et Éclaireurs protestants. Le Grand Coup, c’est le nom des rassemblements qui regroupent tous les jeunes, de 8 à 18 ans, de toute une région.

C’était un week-end simple, original, sympathique, un truc « posey », en pleine nature … mais à 300. Nous t’emmenons découvrir cet univers sympathique.

Les 116 photos

[Lien direct vers la galerie en particulier pour version mobile]

Quand la reine et le roi …

Toute une histoire ! La reine se fache avec le roi, s’allie avec les êtres de la forêt pour embêter son mari, se fait aider par les gollum qui ne le lui rendront pas. Trahie, elle se remet avec son mari pour cette fois luttter contre les gollum. Bref, c’est Plus Belle La Vie au Moyen-Age, mais avec des jeux et des veillées très sympathiques. Jeu de pénombre à plus de 200 jeunes de 8 à 15 ans avec des brigands qui rodent dans la forêt obscrure pour chiper l’argent péniblement récolté par les jeunes dans des épreuves diverses, grand jeu de prise puis prise de fortin dans la forêt le lendemain matin, là, on joue, et pas qu’un peu. Les ainés sont mis à contribution pour former une armée de gollum tous plus bizarres les uns que les autres : ils prennent leur pied !

Un rassemblement orienté techniques et liberté individuelle

Ces 3 jours de rassemblement ont eu comme thèmes : les techniques de construction et la liberté individuelle. Liberté individuelle : les activités sont proposées, chacun invité à y participer mais s’il ne le souhaite pas, cela ne sera pas imposé.

Le rassemblement est divisé en équipes pour réaliser des constructions en bois pendant plusieurs jours. Objectif : créer un grand banquet pour le roi. Les uns fabriquent des bancs, des hamacs, d’autres de grands jeux géants. L’objectif est d’acquérir des compétences en construction froissartage et brelage avant les camps d’été. Ces activités sont intégrées au folklore (le mot unioniste pour dire imaginaire) : plus tu collectes d’argent lors de jeux ou d’ateliers, plus tu peux acheter d’accessoires ou de matériaux pour ta construction. Une manière d’inciter à participer finalement aussi : ta participation rend service à toute ton équipe. Sous forme de concours, chaque équipe est invité à faire de son mieux. Il n’y aura pas de désignation de vainqueur en fin de week-end. Quand chacun amène son installation, chacun s’extasie devant de bonnes idées trouvées par les uns ou les autres.

Les temps de construction sont complétés de temps d’ateliers techniques avec des artisans : cordier, bûcheron, tanneur, garde forestier de l’ONF, forgeron, architecte, menuisier … tous partagent leur passion aux jeunes qui le leur rendent bien : fierté d’apprendre des choses, fierté de réussir des choses simples. Ici l’éclaireur? ou l’éclaireuse? coupe un tronc avec une hâche immense, là, il ou elle construit sa propre bourse en cuir, son dentifrice moyennageux à ne surtout pas utiliser en vrai, etc !

La veillée culte

La « veillée culte » (comprendre veillée spirituelle protestante) est l’occasion de se poser par équipe, après une petite marche dans les bois sombres, au coin d’une torche pour réfléchir à un texte de la Bible, sous le regard d’arbres rendus vivants par des masques. Bien entendu, de nombreux jeunes y vont en rechignant, préférant une veillée jeux, chants ou autre. Mais ils se font capter par la magie de l’instant et du décors. Cette veillée est clôturée autour d’un grand feu, en chantant tranquillement.

  • NoComment - Ambiance de fin de veillée

    Alors que tout le monde s’apprête à aller se coucher, Alors que c’est la dernière veillée, Alors qu’on se retrouve autour du feu, si bien (...)

Simplicité et bienveillance

Ici, sans tambour ni trompette (sauf ceux du roi et de sa rivale reine), règne la bienveillance et la simplicité.

Simplicité tout d’abord. Pas de sono. Juste une « boite à curé », petite sono mobile à 2 enceintes sur batterie, connectée à un micro. Ils sont 300, mais on s’en passera à chaque veillée ou lancement de jeu. Nous sommes dans la nature, nous profitons de la nature.

Simplicité aussi car chaque jeune participe aux services : préparation de repas, de vaisselle. Oui même à 300, ce n’est pas un rassemblement consumériste mais un rassemblement où chaque jeune est acteur.

Simplicité par le rythme du camp : pas de suractivité, des temps calmes, des temps libres, où chaque jeune peut vaquer à ses occupations. Les ainés lancent des jeux, on se retrouve à la sortie des tentes au soleil. Profiter de l’instant.

Simplicité des repas enfin. Préparés par une équipe d’intendance, aidée par les jeunes en fin de préparation, les repas sont tous plus excellents les uns que les autres, simples et efficaces. Sans en rajouter, en se renseignant, les produits sont au maximum locaux, de saison, bios … Mais aucune personne pour le rappeler et le clamer : ce type de repas est normal.

Bienveillance maintenant parce que, jamais, nous n’entendons un responsable crier ou râler. Non, quand il faut faire des reproches, cela se fait simplement, avec patience. Quand on entend crier plus fort, c’est pour obtenir le silence, et c’est le preux chevalier qui l’exige pour son bon roi, et non le responsable qui rabaisse le jeune. La plupart du temps, le silence est obtenu simplement par le jeu du lever des mains, ou par une petite chanson « Allo allo allo ». En quelques dizaines de secondes, le silence vient, sans violence, sans cri, à 300.

De la rencontre

Oui c’est notre mot bonus préféré, mais c’est une réalité. Une idée originale a été de diviser l’ensemble des jeunes en équipes, d’environ 15-20 jeunes, de 8 à 18 ans, groupes mélangés. Une idée originale qui crée une réelle convivialité, et qui marche. Un signe ? Quand le petit louveteau? fatigué vient se blôtir dans les bras d’un grand éclaireur de 15 ans, on peut se dire que ça marche pas mal. Pendant 3 jours, ce sont alors des échanges d’expériences, des amitiés qui se sont tissées. Ces équipes avaient aussi un rôle tout à fait fonctionnel : l’organisation des services et du concours de construction.


Un aftermovie vidéo est à venir pour te faire goûter cette ambiance.
Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones