Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Les volontaires de l’Eurojam

Ils sont dans les coulisses du rassemblement, ils sont 2 500, ils sont tous scouts et motivés à bloc. Ils ont plein de missions différentes. LaToileScoute les a rencontrés.


A l’Eurojam, de l’intendance à l’hôpital, de la régie son à l’entretien des toilettes, tout est géré par des scouts. Assez impressionnant de voir un pompier avec un foulard, le chauffeur d’un camion poubelle avec un béret !

Quelle grosse organisation de construire en quelques jours une ville au cœur d’une forêt. Barrer des routes, construire un réseau d’eau, distribuer des repas pour 12 500 personnes, sonoriser une prairie, rien ne leur fait peur. Les organisateurs ont su habilement relever le défi en mêlant compétences, connaissances, métiers et passions pour éviter de faire appel à des prestataires extérieurs coûteux !

Parmi ces volontaires, Élisabeth et Véronique ont décidé de livrer la nourriture dans les bivouacs. Cheftaine de groupe et commissaire de province pendant l’année, elles ont troqué leur casquette de responsable contre les clés d’un camion pour assurer 3 fois par jour la livraison de 3 palettes de nourriture. A la fin de l’Eurojam, elles auront participé à la livraison de 260 tonnes de nourriture soit environ 310 000 repas. C’est une fourmilière de 80 personnes qui jour et nuit réceptionne, stocke, conditionne et livre la nourriture.

D’autres missions sont moins joviales mais tout autant indispensables. Godefroy et son équipe s’occupent des 350 toilettes de l’Eurojam. Il est venu en tant que routier et s’est mis au service de ce rassemblement. Vider, nettoyer et entretenir les WC autant d’occasions pour découvrir des choses amusantes : deux iPhone, un ceinturon, un caleçon, un t-shirt, treize bouteilles de bière, des cailloux et des boites d’haricots.

Qui dit scout, dit cuisine au feu de bois. Malgré les sols humides de la Normandie, une équipe est spécialement dédiée à la prévention et la lutte incendie. Pierre (alias Barracuda), pompier volontaire et Gaëtan (alias Igor) sont venus à l’Eurojam pour donner de leur temps et partager leurs compétences. Leur mission : veiller sur tous les feux dans le camp (feux de veillée et tables à feu) jour et nuit. Pour surveiller les 450 hectares qu’occupe l’Eurojam c’est pas moins de 18 personnes qui s’entrainent et patrouillent quotidiennement.

Un magasin a même été installé dans l’enceinte de l’Eurojam pour entretenir le matériel, fournir les outils aux différentes équipes ou même prêter du matériel aux unités pour faire leurs installations. Après avoir passé une année à l’étranger sans scoutisme, Mayeul a envoyé une candidature pour venir aider et s’est vu attribuer la mission de magasinier. Une bonne occasion pour donner de son temps et de son énergie. Il nous confie avec fierté et amusement que le magasin peut fournir du moindre petit bout de ficelle jusqu’au Manitou !

La départementale 50 qui traverse le lieu de l’Eurojam a été coupée à la circulation et privatisée pour des raisons de sécurité. Des équipes ont été mise en place pour contrôler l’accès. Claude (présent sur le site depuis le 11 juillet), Louise et Anne-Renelde surveillent les lieux, orientent les véhicules et participants et contrôlent l’accès au « QG » de l’Eurojam.

D’autres n’ont pas de rôle bien défini. Henri-Louis et Marc-Antoine sont venus à l’Eurojam en service pour se changer les idées, rendre service et voir « l’envers du décor ». Leurs missions changent au fil des jours. Ils sont envoyés en soutien dans les équipes qui en ont besoin. C’est à chaque fois une découverte. Ils ont déjà régulé les entrées sur la route D50, ils ont aussi assuré une surveillance du camp la nuit… C’est le moment le plus dur pour ces volontaires car les nuits sont froides et paraissent alors très longues ! Mais cela permet de voir le rassemblement sous un autre angle : ils ont par exemple pu voir des scouts polonais qui, bien que tout le monde soit couché, ont continué à construire leurs installations !
Heureusement, après huit heures de service, chaque volontaire a droit à vingt-quatre heures de pause !

On retrouve donc tous les services d’une vraie ville dans la ville éphémère de l’Eurojam. Sécurité, santé avec l’installation d’un hôpital, communication avec l’installation d’une couverture radio, connexion internet et standard téléphonique au château pour rester connecté et communiquer avec l’extérieur.

Bref, 12 500 participants et une grande équipe pour que tout se passe pour le mieux dans les coulisses avec 95% de volontaires scouts, chapeau bas…


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 votes

Les Auteurs

Charles

En Savoir +

Guillaume

Scout depuis l’âge de 11 ans, je suis actuellement Accompagnateur Pédagogique Scouts/Guides chez les Scouts et Guides de France (...)

En Savoir +

Pierre

J’ai 21 ans, j’ai été compagnon? à Chamalières en Auvergne et chef chez les Scouts et Guides de France dans le Nord de la (...)

En Savoir +

florian

En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones