VERSION BETA
Donne ton avis !

#ScoutCom 2018 : c’était génial !

L’album photos

Accès aux photos en full HD

Récit

#ScoutCom 2018 était la 7e édition et en était une superbe. Au total, c’était 62 stagiaires qui étaient présents. Ils avaient le choix entre 6 parcours différents : graphisme, photo débutant, photo avancé, vidéo, web et relations presse. Environ 2 formateurs par parcours étaient sur place, complétés par une équipe intendance, de direction, de communication, d’animation et d’inscriptions.

Le week-end a démarré avec une présentation de LaToileScoute et de #ScoutCom.

L’équipe animation a enchaîné avec un brise-glace :
Avant le jeu, chacun devait écrire sur un papier une caractéristique exceptionnelle qui lui correspondait.
Au début du jeu, les organisateurs ont demandé aux participants de faire un avion de leur papier. Chacun avait une lettre (A ou B) dans le coin en haut, à gauche. Les A devaient se mettre en ligne en face des B qui se sont également mis en ligne. Tous au même moment, les participants devaient lancer leurs avions en papier. Chacun avance et ramasse un avion tombé au sol. À partir de la caractéristique inscrite dessus, chacun devait retrouver la personne à qui cela correspondait. Le jeu est terminé lorsque tout le monde a été trouvé.

À la suite de ce brise-glace, les participants sont partis avec leurs formateurs dans leurs parcours respectifs.

La suite de la journée a suivi avec une pause puis à nouveau de la formation et enfin le repas enchaîné avec une veillée puis un cinquième.

La veillée, racontée par Marion

Un clash sur le Cercle Scout a été lancé par Super Mauvais Goût, le grand spécialiste des pratiques de communication douteuses et inefficaces. Face aux sages réponses du modérateur Super Bon Goût, Super Mauvais Goût s’est enfuit dépité dans son QG mais a activé son arme secrète : une bombe à retardement qui vise à répandre l’horreur du mauvais goût dans le monde entier et à stopper #Scoutcom ! Il nous a alors fallu aider à neutraliser cette bombe dans cette veillée « escape game? » concoctée par l’équipe d’animation.

Pour commencer, tout le monde a été rassemblé par binôme : une personne ayant une pratique de communication de bon goût avec une autre lui correspondant mais en version mauvais goût (par exemple quelqu’un qui avait reçu un petit papier « garder 500 photos par week-end » avait pour binôme de bon goût : « garde une photo sur 10 »). Ensuite un binôme se greffe à deux autres binômes et PAF l’équipe de choc pour la veillée est créée ! L’escape game peut alors débuter.
Les équipes se sont retrouvées séparées dans différentes salles et la course contre la montre a commencé.

Il a fallu se creuser la tête et résoudre des énigmes variées sans omettre le moindre indice pour débloquer la situation, entre esquive de piranhas, crochetage de serrure, coup de téléphone, décodage et autres casses-têtes farfelus ! La tâche n’a pas été facile sachant que chaque erreur d’une équipe handicapait tout le monde en rajoutant des secondes de pénalité au chrono de la bombe de super mauvais goût qui menaçait de s’abattre à tout moment sur le monde, à base de Comic Sans MS et de photos mal cadrées ! Mais finalement chaque groupe a pu trouver un message caché ce qui a permis de reconstituer avec l’aide de tous une phrase et annuler cette maudite bombe. #Scoutcom est sauvé.

La journée de dimanche a démarrée dès 7h30 avec un bon petit déjeuner avec du muesli maison.
Pour bien se réveiller, un évolution a été lancée : chacun commence en œuf et prends la forme d’un œuf (voir photo). Lorsque deux œufs se croisent, il doivent faire un pierre / feuille / ciseaux. Celui qui gagne devient une poule, l’autre reste un œuf. Même chose lorsque deux poules se croisent puis le gagnant deviens un dinosaure. À partir de là, lorsque deux dinosaures se croisent, le perdant devient supporter du gagnant : il le suit en scandant son nom pour l’encourager. La partie est terminée lorsqu’il n’y a plus qu’un seul dinosaure suivit de tous les autres.

Et hop, tous en formation ! La suite de la journée a suivi avec le repas, la conclusion et le rangement.

On espère t’y retrouver l’année prochaine !

Publié le (mis à jour le )