VERSION BETA
Donne ton avis !

25 juin 2017 : les 70 ans du groupe ND des Otages

25 juin 2017. Le groupe Scouts et Guides de France (SGDF?) « Notre-Dame des Otages » fête ses 70 ans d’affiliation. À cette occasion il nous semblait important de retracer quelques éléments de l’histoire du groupe permettant de comprendre sa longévité, sa richesse, son identité.

Auteur : Benjamin Imbert
Texte et recherche historique : Frère Yves Combeau
Témoignages et soutien : Philippe Giron

En effet, le groupe, appelé d’abord Les Otages puis aujourd’hui, plus communément NDO, est un des groupes les plus attachants et atypiques de Paris. Il a su résister au temps, sans cesse s’adapter aux transformations des quartiers du Haut-Ménilmontant, aux mouvements de population, aux concurrences des groupes scouts parisiens. Il a fait face aux différentes réformes des mouvements du scoutisme français, notamment sous la scission durant Concile Vatican II (1964), période durant laquelle beaucoup de groupes scouts ont fermé. Jusqu’à la réouverture du groupe Saint-Gabriel/Saint-Jean-Bosco en 2015, NDO était le seul groupe encore en vie du 20e arrondissement.

Beaucoup de légendes sur le groupe se sont transmises de génération en génération : son local et jardin d’activité, la couleur de notre foulard, la date réelle de création du groupe, notre rattachement aux trois paroisses… Certaines sont vraies, d’autres sont arrangées. C’est également l’un des objectifs de ce petit livret que de dévoiler enfin certains points de notre histoire, d’où l’on vient.

Tout commence pour NDO en… 1930 et non 1947. Bien que nous fêtions les 70 ans en cette année 2017, notre groupe a connu sa 1re création en 1930 comme « Patronage de l’œuvre des Otages » lié à la chapelle de l’œuvre des Otages, chapelle érigée en mémoire des otages de la Commune de 1870, à l’emplacement de la paroisse actuelle (rue Haxo). Nous portions alors le numéro 92e de Paris pour disparaître en 1933. C’est en 1946 que le groupe renaît de ses cendres pour être affilié en 1947, avec un nouveau numéro : « La 177e de Paris », numéro que nous honorons encore.

La 177e que nous connaissons aujourd’hui, n’est pas que l’histoire d’un groupe mais bien le lien intime entre différents groupes, aujourd’hui disparus, qui ont vécu dans le quartier des paroisses de l’ensemble pastoral du Haut-Ménilmontant :

  • La 17e de Paris de Notre-Dame de Lourdes (1923-1975)
  • La 207e de Paris du Coeur Eucharistique de Jésus (1946-1970)
  • La 224e de Paris de Marie-Médiatrice-de-Toutes-les-Grâces (aujourd’hui Notre-Dame de Fatima Marie Médiatrice) (1947-1969)

Ce lien fort avec les trois paroisses Notre-Dame de Lourdes, Notre-Dame des Otages et le Cœur Eucharistique de Jésus, nous le devons au prêtre et vicaire au Cœur-eucharistique, l’abbé Pierre Poitrimol, qui en 1977, a relancé le groupe scout NDO après une période de souffrance. Il est devenu aumônier militaire vers 1982 et est décédé quelques années plus tard.

C’est dans cet esprit que ce petit livret retrace l’histoire de ces cinq groupes qui font que NDO est aujourd’hui un acteur important du quartier dans l’éducation de jeunes. Rappelons que le groupe NDO appartient au mouvement du scoutisme français Scouts et Guides de France, mouvement catholique qui a pour but de contribuer à l’éducation des enfants et des jeunes selon les buts, les principes et les méthodes du scoutisme. Le groupe est ouvert à toutes et tous, sans distinction de nationalité, de culture, d’origine sociale ou de croyance.

Nous tenons à remercier très chaleureusement Frère Yves Combeau qui, par ses travaux de recherche sur l’histoire du scoutisme, a permis de retrouver les origines de notre groupe, ainsi que pour son aimable autorisation de reprendre ses textes. Remercions également les nombreux témoignages et corrections apportées par Philippe Giron, ancien responsable du groupe dans les années 1980 et qui, par son engagement, a permis de développer et relancer le groupe.

Bonne Lecture.

L’équipe de groupe 2016-2017.

Lire le document en ligne

Publié le