Histoire du scoutisme en Guyane française de 1934 à 1965

D’après un texte de Georges CHAUMET et des documents des Scouts de France

Le Mouvement des Scouts de France en Guyane a été fondé en 1934 par le Révérend Père HUSSEAU, Saint-Hilaire LUCILE, Antoine DEVIEUX, Raymond ALEXANDRE, Léon SIRDER, Aristide LINDOR et CLÉ Charlotte, un soir d’après les vêpres, dans la Salle de Réunion du Presbytère de Cayenne.

Inspiré de certaines activités des Éclaireurs de France, déjà en activité (créés par Samuel Chambaud), les Scouts sont reconnus d’Utilité Publique et les statuts du mouvement sont insérés au J.O le 16 juin 1934.

Sous le commandement du Commissaire ROUMI de 1934 à 1941 de la Cheftaine de Meute Louise CHATENAY , des Assistantes TROUDARD et GODARD, de l’Aumônier le Révérend Père HUSSEAU, le mouvement prend un essor considérable avec les quatre chefs de patrouilles.

C’est ainsi qu’en 1942 on voit apparaître un clan de garçons de 16 à 22 ans dirigés par le chef HIERSO de (1936 à 1942 ). La Troupe qui est la cheville ouvrière du Scoutisme se développe avec le chef GUEBE entre 1935 et 1939. En 1937, le Père HUSSEAU quitte le mouvement et le Père GUILBO prend en charge l’Aumônerie pour un an avec le chef de groupe DELAMBERTERIE.

La guerre fait ravage au sein du Mouvement. La plupart des chefs sont rappelés et les Aumôniers se succèdent de1938 à 1939. De 1939 à 1942 le Père ROUDEAU, le Père JÉROME et de jeunes chefs comme De NEEF Claude et les assistants De NEFF Victor, LAM CHAM Roger, HENRIOT Henri, ALEXANDRE Franck, prennent certaines directives. Ignace CHARLOTTE et ALEXANDRE, dirigent la Meute.

De 1940 à 1941, le Sergent LECLER fait une tournée en Guyane et remet de l’ordre dans le clan qui est presque abandonné, à cause de la guerre. Les Chefs de Clans TIMARAYA, ALEXANDRE, LINDOR sont aux côtés du Père MICHEL, Aumônier Militaire de 1942 à 1946. Le Clan, pour faire valoir sa devise « La Route par les Pieds », fait un camp volant de Cayenne à Iracoubo pendant l’été 1942.

La guerre tire à sa fin, les uniformes sont rares, tout coûte cher, mais les Scouts sont là et les appelés sont de retour après l’Armistice de 1945. Le Père GUILBAUD, ancien prisonnier de guerre prend, en 1947, la charge de l’Aumônerie. Il reprend la direction de toutes les opérations en tant qu’Aumônier Commissaire. La Meute repend ses activités avec la Cheftaine Paulette ROLLUS et une Assistante, sa nièce Emmanuelle.

La Troupe se développe avec le Chef André STEPHANT et son Assistant Pierre LINDOR, le Clan avec le Chef Eugène RAPHAELI et Joseph BLÉZES. En 1947, l’Aumônier fonde la Clique St Victor avec de vieux routiers? et les Amis de la Musique.

L’ensemble du Mouvement est dirigé par le Chef de Groupe Etienne VARLIN
En 1948 les Scouts atteignent le nombre de 150 garçons y compris la Clique de 30 membres. En 1947 les Scouts ont la joie d’envoyer au Jamboree de Moisson un représentant, le Chef STEPHANT et quelques Éclaireurs de France. En 1949, le Père RABILLARD, - dont on se souvient qu’il était arrivé avec les cuivres pour la clique et la fanfare- souffrant des suites de la guerre de 39/40 décède après une cruelle maladie.

L’œuvre est reprise par le père MEJEAN jusqu’en 1951. Les Scouts de Guyane (10) et les Éclaireurs (10) ont à nouveau la joie de participer à la Jamborette qui a lieu à Paramaribo, où sont présents près de 3.000 garçons venus de tous les pays d’Amérique.

En 1949, une grave crise fait disparaître la Meute et ses Cheftaines, la Troupe et ses Chefs et quelques Routiers. Le père MEJEAN abandonne quelque temps après, puis c’est au tour du Chef de Groupe VARLIN qui faisait fonction de Commissaire de District, d’abandonner.

De 1949 à 1950 pas de vrai scoutisme. En 1951 le père LECOU arrive et trouve une équipe de Routiers avec comme Chef d’équipe Jules BLÉZES , quelques rares Scouts restés fidèles au Mouvement : Armand HIDAIR, Marcel VALÈRE, Firmin LIXEF, Fernand BERTHAL. Le père LECOU reprend la direction et rencontre deux jeunes européens du mouvement Scout en France, un Chef de Troupe et un Chef de Patrouille. Avec eux il redémarre le Mouvement qui comprendra une Patrouille, celle des Coqs et une Equipe de Routiers. A l’occasion d’un Camp d’Eté à Montabo, en 1952, une nouvelle patrouille se forme, celle des Hirondelles. Les jeunes européens quittent la Guyane en 1953 et les Scouts continuent à travailler. Des anciens reviennent, RAPHAÉLI, ALLAMÉLOU, LAJOIE. La Meute renaît avec le Chef BLÉZES et la Cheftaine Marie LIXEF.

RAPHAÉLI est nommé Chef Instructeur et BLÉZES Chef de Groupe.

En 1954, après quatre années de dur labeur, le Père LECOU réussit à remettre le groupe des Scouts de Guyane en action. Un véritable Comité est créé, Raymond ALEXANDRE est nommé Président, Aristide LINDOR Trésorier, Léon BEHARY LAUL-SIRDER Secrétaire et Charlotte CLÉ, Conseillère.

En 1955 C’est le Jamboree du Canada. Aucun Scout de Guyane n’y participe, mais le Mouvement organise un formidable Camp d’Eté. Partis de Cayenne les Scouts visitent Kourou, Sinnamary, Mana, Saint-Laurent, St Jean, l’Acarouany et au Suriname Moengo et Albina. Le camp se fixe à St Laurent, la Meute (qui ne compte que trois sizaines), la Troupe 4 patrouilles et le Clan 2 équipes.

En 1956, Armand HIDAIR est nommé Chef de Troupe et Fernand BERTHAL Chef de Clan. Le père LECOU, parti en congé le père DROLL É, dirige l’aumônerie et active le Mouvement. Au camp d’Été, c’est la découverte de St Georges, de Saut Maripa et la rencontre avec les brésiliens de la frontière.

En 1957 c’est le centième anniversaire du Fondateur du Scoutisme Lord BADEN POWELL Une B. A. (bonne action) collective marque la construction, à la Cité Mirza, d’une maisonnette pour un infirme. Le Père LECOU revient de congés mais ne reprend pas l’aumônerie qui reste entre les mains du Père DROLLÉ, lequel sera remplacé en 1958 par le père MACÉ. Le problème du Commissariat des Scouts de France en Guyane se pose.

Le Père Macé demande une dispense d’âge en faveur de Armand HIDAIR, trop jeune à l’époque pour occuper le poste. Il est officiellement nommé Commissaire de District début 1958. Quelques mois avant, St Hilaire LUCILE est nommé Président en remplacement de Raymond ALEXANDRE parti en France.

En avril 1958, l’Aumônier National d’Outre-mer, l’Abbé LEFEVRE, Délégué du Quartier Général, visite les Scouts de Guyane et officialise la nomination de Armand HIDAIR, comme Commissaire de District de Cayenne. La formation des Chefs se tient en Martinique en juillet 1958. A leur retour le Conseil de District est formé et de nouvelles unités voient le jour dans les Communes.

À Rémire apparaît une Meute avec le Chef THÉRÉSINE sous la direction du Père FRiTZ. A Montjoly, une patrouille libre dit Foulards Noirs prend naissance.

À Mirza, à la Paroisse St Louis sous la direction du Chef Jean-Claude ISAAC, au Canal Laussat une patrouille libre fait aussi son apparition sous la direction de Roger ASIM. Partout on note la création de nouveaux groupes, le groupe Javouhey puis la Troupe Amiral d’Estrée dirigée par le Chef Henri NOLEAU, la 1° troupe avec à sa tête le Chef Georges FLORENT.

La Meute manque de cheftaines, la Route, un peu chancelante, est dirigée par le Chef Robert BOX. L’année 1959 pourrait être appelée « l’Année de l’extension du Scoutisme de Guyane ». Entre temps quelques membres du Comité sont décédés, en 1957 Antoine DEVIEUX, le 15 mai 1959 le Président d’Honneur, St Hilaire LUCILE. Raymond ALEXANDRE ayant quitté définitivement le Département n’est plus au Comité.

Le 25 Mai 1959, à l’unanimité le Dr Henri HENRIOT est nommé Président des Scouts de France de Guyane, Ernest LANCE Vice Président, Aristide LINDOR Trésorier, Léon BEHARY-LAUL-SIRDER secrétaire et Charlotte CLÉ Conseillère, ces trois derniers faisant partie du précédent Comité. A partir de cette même année et jusqu’en 1960, un renouveau s’opère, mais la Route manque d’actions. Mais sous l’impulsion du Père MACÉ, le Mouvement fait un véritable bon en avant. Ce sont des représentations théâtrales, qui chaque année prennent un nouveau thème. En 1962, véritable innovation avec l’ouverture des échanges avec les Antilles et la Métropole adresse ses félicitations à l’occasion de la formation des Cadres. Au retour de France du Commissaire de District Armand HIDAIR, on note la création du Conseil de District. Les camps se multiplient, la montée systématique du nombre de louveteaux? vient grossir de jour en jour l’effectif des Scouts de Guyane.

Une patrouille Marine est créée, le Père MACÉ quitte la Guyane pour servir en Afrique. C’est à nouveau une nouvelle crise grave avec le départ d’un nombre important de Jeunes. Il faut se remettre à l’ouvrage pour rebâtir.

Un jeune Chef Routier venant de l’Armée Jean-Pierre FAUFERRIER, par son allant va ressusciter littéralement la Route. Le Père MACÉ est remplacé par le Père CATTY, qui va dynamiser le Mouvement et va donner un effet plus strict. En 1963, aidé par la COGEDEP, un scout, Richard COFFRE, est envoyé au Jamboree de Marathon en Grèce. A son retour il aide le Chef Daniel NELSON dans sa tâche de Chef de Troupe.

En juillet 1962 douze cheftaines de Meutes martiniquaises sont en visite en Guyane. C’est aussi le départ en Camp Ecole, en Métropole, du jeune Daniel BÉREAU. Avec le concours du SMA, trois Routiers et un Scout Marin sont envoyés en stage nautique en Martinique.

1964 s’annonce de bon augure car il faut recevoir Lady BADEN POWELL. En accord avec le Collège Régional du Scoutisme Français en Guyane (regroupant toutes les Associations Scoutes du Département) un programme est élaboré pour accueillir l’épouse du Fondateur du Scoutisme.

À l’ouverture de la nouvelle année (1965), le Commissaire de District innove en mettant en place une nouvelle organisation en faisant nommer par le Premier Conseil Départemental, trois Assistants Commissaires de Branches qui sont Madame Henry JEAN-JACQUES pour la Meute, Félix THÉRÉSINE, pour la Troupe et Mario DELEPINE pour la Route.

Un Secrétaire, Guy SEBELOUE, un Trésorier, Maurice ABAUL, un Responsable Marin, Roger LAM CHAM et le Délégué des Amis des Scouts, le Dr Henri HENRIOT en font également parti, le Père CATTY, demeurant Aumônier Départemental.

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )