VERSION BETA
Donne ton avis !

2- Introduction au camp du Vercors

« Forces en présence »

32e Paris : 2 patrouilles

  • Les Hirondelles (CP : Alain Escourbiac)
  • Les Castors (CP : Daniel Franschitti)

17e Paris : 2 patrouilles

  • Les Lynx (CP : Jean Ray)
  • Les Cerfs : CP Jean-Louis Granger

Maîtrise

  • CT : Jacques Guérin (32e)
  • Intendant : Bernard Charon (32e)
  • ACT :
  • François Mermillod (17e)
  • Pierre Guérin (frère de Jacques) (32e)
  • Daniel Sowezyk (32e)
  • Jean-Pierre Macé (32e)
  • Patrice Corre (17e)

Programme du camp

Les Gorges du Verdon, à 500 m de la Mescla
  1. Camp fixe au Vercors
  2. Exploration dans les Gorges du Verdon
  3. Retour au Vercors

Annexe : les Gorges du Verdon

(D’après une documentation gratuite aimablement offerte par le Syndicat d’Initiative de Moustiers-Sainte-Marie.)

Nul n’a vraiment connu la Provence s’il n’a au moins une fois, parcouru la route des Gorges du Verdon (plus grandiose encore que les célèbres Canyons du Colorado [1] ).

Au départ de Moustiers, à 3 km, prendre à gauche ; la route monte à flanc der coteau jusqu’au Belvédère de Galetas [2] à l’entrée des Gorges. En face, les montagnes du Haut-Var, Aiguines et son château. Dans le fond de la vallée ; le vieux pont romain. Puis c’est un véritable film qui se déroule aux yeux du touriste. les belvédères de Meyreste et du col d’Ayen (1032 m) permettent d’accéder à des points de vue splendides sur le Verdon. Dès lors on jouit, grâce aux belvédères aménagés et très bien signalés par les Ponts et Chaussées, des vues plongeantes sur des sites grandioses et sauvages : l’Étroit de Baou Béni, L’Imbut où le Verdon décrit un méandre encaissé de près de 400 m et disparaît dans un chaos de blocs rocheux. La Maugue, le Styx, à gauche le Bauchet et ses prairies. La route paraît ensuite suspendue dans le vide, les belvédères se succèdent et la paysage change à chaque tournant. De l’autre côté de la falaise, la route touristique varoise. Retour sur La Palud, centre des Gorges. C’est de là que les marcheurs font les Gorges par les sentiers du Touring Club. À l’embranchement de Rougon, le Point Sublime domine le Verdon de 180 m. Un tableau des plus grandioses s’offre au regard du visiteur qui découvre de là l’imposant couloir Samson et l’entrée du Grand Canion. La route descend alors le long de la rivière jusqu’au Pont de Soleil.

Le Verdon, vu du chalet du TCF

Pour ceux qui voudraient faire le circuit complet par la rive varoise, prendre à droite jusqu’à Comps, de nouveau à droite en passant par le hameau de St-Maime, descente sur la Mescla, deux balcons à ne pas oublier, puis le beau pont sur l’Artuby, les tunnels du Fayet, vues sur le Verdon par les fenêtres, le restaurant des Cavaliers, la forêt, la source de Vaumale, le Col d’Illoire, Aiguines, la descente continue pour rejoindre la route nationale 557 au vieux pont romain et retour sur Moustiers.

Ceux qui auront parcourus ce magnifique itinéraire en conserveront un souvenir inoubliable et n’auront qu’un désir… y revenir.



Documents originaux

Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7



Précédent : 1- Préface de 2009 au camp de 1961
Suite : 3- Du 6 au 16 juillet 1961 : dans le Vercors

Notes

[1Pour avoir vu et parcouru les deux, je ne suis pas certain de cette dernière affirmation, disons que ce sera pris pour une licence poétique ! NDA, 2009.

[2Les mots en gras étaient en gras dans le tract, qui date de 1961. NDA, 2009

PS

Cet article était originellement publié sur Scout un jour, un site animé entre 2004 et 2014 par des passionnés de l’histoire des Scouts de France.

Publié le (mis à jour le )