Congres EEUDF 2018

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France se sont réunis du mercredi 31 au samedi 3 novembre 2018 au domaine du Saut du Loup, pas très loin de Marmande (47), pour leur congrès, un évènement très important dans la vie de l’association, puisqu’il est décidé par l’Assemblée Générale et doit se tenir tous les 2 ans au minimum ou 6 ans au plus.

Le congrès 2018 avait plusieurs objectifs : rassembler tous les responsables et cadres du mouvement, initier la démarche de rapport d’orientation des unionistes pour les prochaines années, et faire vivre un temps de démocratie à l’ensemble du mouvement.

Comme d’habitude chez les unionistes, tout est fait avec beaucoup de bienveillance, et nous tenons à les remercier pour leur accueil.

Nous avons envie de te raconter un peu de ce que nous avons vu, parce que vraiment c’était foisonnant !

De la simplicité volontaire

L’organisation général du congrès était très attentive à la sobriété de l’évènement, et chaque participant était invité à contribuer à l’effort général de simplicité volontaire.
Tout d’abord, le transport était organisé très en amont du congrès, il était possible de réserver ses billets de train avec l’organisation du congrès, de venir en bus avec sa région, ou de manière indépendante (mais seulement si la voiture est pleine !). Depuis la plus proche gare, Marmande, des navettes étaient organisées, ainsi qu’un défi pédestre et un défi vélo, pour arriver jusqu’au lieu du congrès sans consommer un gramme de carburant.

Tout le congrès se voulait Zéro déchet, il y avait des poubelles un peu partout, les déchets étaient pesés avant d’être évacués pour pouvoir estimer avec précision l’impact du congrès sur l’environnement.
L’intendance était prévue pour limiter toutes formes d’emballages en privilégiant le vrac ou les gros conditionnements, il y avait un compost pour les épluchures, et tous les produits, de saison, provenaient de producteurs locaux.
Nous avons même pu interviewer une responsable qui animait un atelier sur un camp zéro déchet et qui nous a donné des précieux conseils issus de son expérience en camp pour rapidement réduire la quantité de déchets produits en camp. Promis, on te montre ça vite !

Le Bilan déchets du congrès ? 200 kg de compost, 10 kg de déchets non recyclables, 100 kg de déchets recyclables, pour un peu plus de 500 personnes. Pas mal, non ?

En plus des sanitaires du lieu, il y avait des petites cabines de toilettes sèches ingénieusement éclairées par des guirlandes, du plus bel effet. Chapeau !

Enfin, le jeu du jeudi après midi qui s’appelait « winter is coming » en référence à Game of Thrones, mais aussi aux problèmes d’isolation et de précarité énergétique que l’on peut parfois rencontrer en hiver, a permis d’expérimenter des formes d’utilisations raisonnées des ressources. Le but était de récolter des ressources pour son équipe pour passer l’hiver à l’abri du froid, et nous avons découvert avec joie que ce jeu était un vrai jeu, avec de quoi s’amuser pour tout le monde, des rôles qui peuvent s’échanger, plusieurs phases de jeu, mais qu’il permettait aussi de sensibiliser de manière efficace autour de ces questions d’utilisation et d’économie des ressources… De la simplicité volontaire, on te dit ;)

Démocratie participative

Tout au long du congrès, nombre de propositions d’ateliers, de stands, de jeux, permettaient d’expérimenter ou de débattre dans le but de développer de la démocratie participative.

La démarche de construction du rapport d’orientation était initiée par une équipe nationale avant le congrès, mais ce sont les participants au congrès, par leurs réflexions, qui ont choisi les thèmes qu’ils voulaient traiter, les orientations qu’ils imaginaient pour le mouvement. Pour mener ce travail de rapport d’orientation à bien, une douzaine de rédacteurs chargés de construire ce rapport ont été désignés par tirage au sort parmi les adhérents du mouvement, et tous ont accepté leur charge.

Pendant le congrès, pour bien rendre sensible la participation de tous les présents, il y avait des services pour le fonctionnement du rassemblement (tables, poubelles, toilettes, douches…), et un rangement collectif avant la cérémonie de clôture, pour ne pas laisser l’équipe de logistique seule avec tout le matériel à ranger.

Prendre du temps pour soi

Un des objectifs du congrès était de prendre du temps pour soi, et de remercier les responsables et les cadres du mouvement pour leur engagement. Un planning plutôt détendu invitait à profiter des différents temps libres pour flâner dans les différents stands perpétuels (fabrication de produits sanitaires maison, stands de jeu ou de discussion ), et à profiter des bonnes frites maison épluchées par les participants.
Pendant les matinées du jeudi et du vendredi, des temps d’ateliers étaient proposés autour de l’engagement. Axés autour de deux thèmes : « mon engagement en tant qu’unioniste » et « mon engagement dans la société », ces moments ont permis aux responsables de prendre le temps de la réflexion et de partager sur des sujets d’actualité.
Enfin, pendant le rassemblement, était également proposé un temps pour soi, pour faire le point avant de repartir chez soi, pour que chaque participant réfléchisse ce que le congrès lui a apporté, et reparte un peu changé.

Le temps festif du Vendredi soir était animé par un groupe de musique unioniste : Divers’City ; c’est ce groupe qu’on entend tout au long de la vidéo !

 Médias

On t’a rapporté quelques souvenirs, regarde un peu !

L’interview des organisatrices

On a demandé aux participants ce qu’ils préféraient

L’album photo du congrès :

lien direct vers l’album

PS

Merci aux EEUDF? pour cet évènement :)

Publié le (mis à jour le )