Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Conseil national des EEIF : Les commissions


Bosser à 200 ? Pas possible, les EEIF? l’ont bien compris… c’est pourquoi un gros boulot a été lancé pour préparer le conseil en amont : un grand sondage avec plus de 200 réponses d’animateurs pour définir les grandes problématiques et l’inscription d’un animateur par groupe local (dans l’idéal) dans une des 7 commissions !! Ainsi, chaque commission est composée de représentants des différents groupes locaux ; promesse de jolis échanges :-). Des groupes facebook ont ensuite été créés et animés pendant 3 semaines afin de commencer les réflexions sur chaque commission.

Une fois sur place, la réflexion se fait dans chaque commission en 3 étapes :

  • Faire un état des lieux
  • Réfléchir aux solutions concrètes
  • Rédiger les motions, qui seront soumises aux votes de tous à la fin du conseil

D’un aveu commun, il est attendu des motions qui soient très facilement applicables dans les groupes locaux !

Bon, on va pas rédiger le script de toutes les discussions, mais voilà quelques extraits !

Pratiquer le scoutisme

Problématiques :

  • Revoir le tryptique EI pour redéfinir le rôle pédagogique du scoutisme
  • Les coutumes et traditions ont-elles encore du sens ?
  • Appliquer le système d’équipe de manière efficace pour mieux cibler le rôle de chaque enfant

Déjà, définissons clairement LE triptyque des EI. Simplement : Scoutisme, Judaïsme et Citoyenneté. Il semblerait qu’il serait parfois considéré comme une méthode plutôt qu’un guide pour bâtir la méthode.

Des grands débats comme on les aime !! Les mêmes questions se posent un peu partout : la promesse doit être se faire dès l’arrivée de l’enfant, comme « cérémonial d’accueil », afin de lui signifier son appartenance au mouvement scout, ou au contraire vaut-il mieux que la promesse soit prononcée plus tard, lorsque l’enfant a eu le temps de comprendre pleinement la loi des EIs ? Ce débat ira plus loin vers une réflexion à donner un cadre plus clair à la progression personnelle, pour laquelle une certaine autonomie est laissée aux groupes locaux aujourd’hui.

Vrai débat de cette année : les équipes scoutes. Faut-il des équipes fixes (une même équipe pour l’ensemble du parcours de l’enfant dans la branche), ou des équipes remodelées plus régulièrement ? Les avis sont partagés entre les différents groupes locaux, même si les « équipes fixes » sont mises en place dans beaucoup de groupes locaux, avec succès.

Vivre le judaïsme

Problématiques :

  • Comment assurer la transmission du savoir juif (connaissances, initiation à l’étude) aux EIs et impliquer l’animateur dans son rôle d’éducateur juif
  • Comment élargir la notion de judaïsme au delà de la simple pratique religieuse (culture, histoire, identité, vécu, ambiance…)

Début de l’atelier avec la découverte du texte « Pourquoi je suis juif » de Edmond Fleg. Chacun a pu s’imprégner de cette déclaration pour que la commission crée son poème, en créant chacun sa déclaration « Je suis juif parce que… ».

S’en est suivi des réflexions par branche pour définir comment améliorer la prise en compte du judaïsme dans les activités avec les jeunes, et du coup comment former les animateurs !

S’investir dans la cité

Problématiques :

  • Comment favoriser l’engagement citoyen des jeunes ? Comment permettre aux jeunes de partager sur leurs engagements citoyens ?
  • Comment éduquer à la citoyenneté judaïque et citoyenne ?
  • Comment permettre aux EEIF d’agir sur les actualités de manière cohérente ?

Question politique également, à quel titre pouvons nous participer à des manifestations en tant que EEIF ? Faut-il que nous manifestions face à toute forme de racisme ou uniquement d’anti-sémitisme ? Des cellules de veille existent déjà au sein des EEIF suite au Conseil National de 2009, afin de déterminer si les questionnements de société sont des sujets universels permettant un positionnement des EEIF ou au contraire des engagements politiques impliquant un devoir de neutralité de l’association. Les travaux s’articulent autour d’une réflexion pour améliorer le fonctionnement des cellules de veille, et sur le travail vers des éléments pédagogiques autour du lien fort entre l’identité citoyenne et l’identité juive.

Vraie questionnement également sur l’enrichissement de la rencontre inter-culturelle proposée aux jeunes : est-ce possible d’organiser des rassemblements avec des scouts de différentes religions en France ? La motivation est là, autant pour donner plus de place aux expériences « Vis mon camp » du Scoutisme Français que pour en provoquer d’autres.

Enfin, les possibilités d’engagement dans la société sont à promouvoir au sein des EEIF.

Agir avec Israël

Problématiques :

  • Les EI sont-ils apolitiques face à l’actualité israélienne ?
  • Comment se positionner face à l’Alyah* ? (L’Alyah est l’immigration des Juifs vers Israël).

La question se pose de savoir à quel point Israël doit être intégré dans les projets pédagogiques, et comment former les animateurs à animer des temps sur Israël.
Certains groupes perdent beaucoup de jeunes suite à l’Alyah des familles : comment se positionner face à cet événement ?

Transmettre les mémoires

Problématiques :

  • Faut-il étendre la transmission de la mémoire aux récents événements antisémites commis en France, et aux problématiques actuelles que soulève la Shoah ?
  • Comment les EEIF peuvent-ils s’ouvrir sur la question des autres génocides commis dans le monde ?
  • Le devoir de mémoire ne devrait-il pas s’appliquer également à des événements heureux ?

Après la distinction entre la mémoire (= l’émotion) et l’histoire (= la compréhension), la volonté est d’élargir les travaux de mémoire au-delà de la Shoah ou à l’antisémitisme, et de varier les formes en veillant à ne pas se cantonner aux commémorations. L’idée est également de transmettre davantage la mémoire des événements heureux.

Les idées que l’on voit arriver : compléter le cursus de formation des animateurs pour y intégrer la transmission de la mémoire, mieux intégrer cette dynamique dans le projet éducatif, proposer aux Perspectives (branche 16-17 ans) de vivre des projets autour de la mémoire, mise en place d’une cellule de veille pour donner plus de cohérence aux réactions des EEIFs sur les faits d’actualité en lien avec le mouvement ou ses convictions… y’a du boulot :-)

Développer la mixité sociale

Problématiques :

  • De quelle manière assurer l’amélioration des partenariats avec les organismes d’action sociale ?
  • Comment étendre l’action des EEIF au sein des quartiers défavorisés ? Par l’ouverture de groupes locaux ? Par la multiplication d’actions ponctuelles de solidarité ?

Des constats assez clairs, avec des jeunes issus de milieux variés. Faut-il gommer les différences en demandant l’égalité de tous ? Ou faut-il au contraire en faire une richesse et utiliser ces différences pour partager ? Doit-on accepter que les parents envoient des « colis » à leurs enfants pendant un camp ? Comment intégrer des jeunes en situation de handicap ?

Au delà de ces débats, la question de l’accueil des nouveaux enfants, dont les jeunes issus de milieux défavorisés se pose, afin de permettre l’intégration de tous au sein des EEIF. Le sujet de l’accueil des jeunes au sein des groupes est également abordé, ainsi que la formation des animateurs.

Mieux communiquer

Problématiques :

  • Mieux transmettre le savoir aux EI
  • Améliorer la communication pratique
  • Comment penser « l’Éclaireur connecté »

Plusieurs visions, à la fois la visibilité des EEIF sur internet, où les quelques initiatives ont beaucoup de succès et pourraient aller beaucoup plus loin, mais aussi développer les outils au service des groupes locaux (prépa des activités, des pages juives…).

La dernière problématique est une grande nouveauté par rapport au dernier Conseil National de 2009. Comment aider les animateurs face à l’« éclaireur? connecté » ? On retrouve le débat éternel : faut-il laisser les téléphones aux jeunes pendant les activités ? Faut-il les intégrer dans les activités ou au contraire les proscrire ?

Beaucoup d’énergie passée pour penser le nouveau site interne des EEIF, à destination des animateurs et responsables du mouvement… sorte de méga-boite-à-outils pour aider chacun dans sa mission.


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Les Auteurs

Olivier

Scouts et Guides de France, Administrateur LaToileScoute, geek scout à ses heures perdues…

En Savoir +

Charles

En Savoir +

klmbe

En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones