VERSION BETA
Donne ton avis !

Les 24h vus par 6 yeux tous neufs

Cet article a été écrit par l’équipe LaToileScoute, pour « Ici la Cambre », le journal du rassemblement.

Dans l’équipe LaToileScoute, c’est la première fois pour 3 d’entre nous que nous venons aux 24h. Nous découvrons l’ampleur de l’événement, de l’organisation qu’il demande et de la logistique mise en oeuvre. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça nous impressionne !

Quand nous sommes arrivés vendredi, nous avons commencé par nous perdre. Bah oui, c’est que c’est grand, le Bois de la Cambre ! Heureusement, les organisateurs croisés alors que nous étions au bord du dépérissement nous ont sauvé la vie. Si si, au moins. Parce qu’il faisait froid, et que nous avions besoin d’un toit. Les gars ont claqué des doigtes, et paf, une SNJ est sortie du sol ! Et s’il n’y en avait qu’une… On a arrêté de compter parce que ça tenait plus sur nos doigts, mais y’en a plein partout tout autour du circuit ! Nous ne pensions même pas qu’une usine avait pu en fabriquer autant !

Des Manitous qui circulent dans tous les sens transportant des barrières (attention, il faut dire nadar !) par centaines, des gars (et des filles !) hyper efficaces mais aussi très dispo quand on a besoin de leur parler, des animateurs serviables et corvéables (qui font quand même ça juste pour récupérer leur caution, soyons clairs !)… l’installation est une vraie fourmilière qui a l’air de fonctionner à merveille ! On sent le poids de 30 années d’expérience…

Après une nuit courte et fraîche, on émerge de notre sac de couchage en constatant que le parc est littéralement envahi de scouts ! Et ouais, on voit pas tous les jours 10 000 personnes comme ça, ça surprend ! Mais ce n’est rien face au rassemblement avant le départ : que de force, que d’énergie dans ces mollets qui ne demandent qu’à pédaler !

Il est midi, c’est le grand moment, nous nous mettons en place, dégainons nos portables (pardon, nos GSM) et appareils photo, participons au décompte jusqu’à ce que la foule s’élance après les ministres et la police. C’est pas souvent qu’on voit un ministre pédaler, non plus (et fort bien qui plus est !). Nos reporters se répartissent sur l’ensemble du site pour rapporter fidèlement tout ce qui se passe.

Course de vitesse et d’excentricité, les 24h sont clairement une aventure unique, hétéroclite et vachement sympa. Enfin, à l’heure où nous écrivons ces lignes, on est encore samedi et rien n’est joué. Cependant, il n’est pas exclu que nous revenions aprofondir la découverte pour la 31e édition…

Ici la Cambre

Nous publions les 3 numéros de ce journal éphémère.

Lire aussi :

Ici la Cambre, le journal de l’événement

Ce journal éphémère parait 3 fois lors du week-end : au début de l’événement, le samedi soir et le dimanche. Caractérisé par son ton complètement (...)

Publié le (mis à jour le )