Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Magazine / Actualités scoutes / France / Actualités nationales générales / Lucas est pionnier, il a disparu, aide à le retrouver.

Lucas est pionnier, il a disparu, aide à le retrouver.

Lucas Tronche, pionnier? à la caravane Scouts et Guides de France de Bagnols sur Cèze, a disparu depuis le 18 mars. Terrible hasard, Suzanne signale sur le Cercle Scout que c’est la caravane en photo sur le mois de Mars du calendrier Scouts et Guides de France.

Lucas mesure 1m60, il est de corpulence mince, a les yeux marron, les cheveux courts et clairs, de type européen, le crâne plat à l’arrière. Lors de sa disparition, Lucas portait un Jean Bleu, un polo à manches longues gris avec des rayures de couleur de marque Quicksilver, des baskets blanches et une doudoune fine de couleur bordeaux.

Si tu disposes d’informations sur sa disparition, contacte le commissariat de Bagnols au 04 66 90 63 90.


Il n’a pas disparu au cours d’activités scoutes. Mais quand la communauté scoute est touchée, nous ne pouvons pas rester indifférents. "Un pour tous, tous pour un", disaient les mousquetaires, c’est aussi notre conception de la fraternité. Plus près de nous encore, son frère, ses amis, sont membres du Cercle Scout.

Nous relayons l’appel lancé par les amis de Lucas sur Le Cercle Scout, en te copiant régulièrement les articles diffusés par les médias locaux.

Si tu as des infos, si tu peux relayer, en particulier si tu es de la région, n’hésite pas.

En attendant, LaToileScoute ainsi que toute la communauté scoute, pense fort à Lucas. N’hésite pas diffuser cet article.

Les nouvelles sont au format blog : les plus récentes en haut.

18 mars 2016

Un an. Cela fait un an aujourd’hui que Lucas a disparu, que sa famille le cherche, que ses amis l’attendent. Hélas, il y a peu d’avancées dans l’enquête et l’énigme reste entière sur les conditions de la disparition de Lucas.

Ce samedi 19 mars, divers rassemblements ont lieu un peu partout en France, dans l’espoir d’attirer l’attention du public et de faire avancer l’enquête. Peut-être un rendez-vous près de chez toi ?

Un article de MétroNews fait un point sur l’enquète

25 janvier 2016

On a changé d’année. Mais Lucas n’est toujours pas revenu. Et ses parents continuent la tournée des plateaux pour mobiliser le public et le retrouver. Ils étaient ce lundi sur France 2, dans l’émission "Toute une histoire", présentée par Sophie Davant en début d’après-midi.

Le replay est disponible sur le site de la chaïne : "Toute une Histoire - Spéciale - Retrouvons Lucas"

20 décembre 2015

Cela fait à présent 9 mois que Lucas n’est plus là… Dans sa caravane, on ne l’oublie pas. Les pionniers et caravelles de Bagnols sur Cèze ont enregistré un clip vidéo à son attention :

30 novembre 2015

Ce soir, c’est au tour d’NRJ12 de consacrer son émission "Crimes en direct" à la disparition de Lucas. On a pu entendre Denis, son ancien chef scout, le présenter comme "le scout parfait", ou Adrien, un pionnier? de sa caravane, s’étonner qu’il ait pu disparaître aussi subitement. Et nombre de ses proches faire part de leur incompréhension…

Peu de nouvelles informations apportées par cette émission, dont il faut bien avouer que le côté "trash média" de son présentateur Jean-Marc Morandini tient plus de l’info spectacle que de la vraie enquête (avec quelques questions posées aux parents franchement limite…)

Mais espérons que cela permettra de faire avancer les recherches et de médiatiser encore cette disparition !

28 novembre 2015

Les mises à jour de l’article s’espacent, car hélas on a bien peu de nouvelles à apporter. Tout juste peut-on dire que la mobilisation ne faiblit pas, et que l’association "Retrouvons Lucas" est très active.

L’émission "13h15 le samedi" prévue sur France 2 le 7 novembre a été reportée du fait de l’actualité, c’est finalement ce samedi 28 qu’elle sera diffusée.

Si tu veux rester informé(e) des recherches et y participer, vérifie que tu es bien inscrit(e) sur la page "Je cherche Lucas" !

23 octobre 2015

Les parents de Lucas étaient ce mercredi 21 les invités de Jacques Pradel, pour son émission "l’heure du crime" sur RTL. Tu peux réécouter cette émission.

On apprend aussi que c’est le 7 novembre que France 2 diffusera un dossier spécial sur Lucas dans son émission "13h15 le samedi". (Nous mettrons bien sûr le replay ici)

Espérons que ces 2 émissions permettront d’alerter l’opinion et d’explorer de nouvelles pistes…

18 octobre 2015

Ca fait maintenant 7 mois que Lucas n’a plus donné de nouvelles… Mais la mobilisation pour le retrouver ne faiblit pas !

Une association, "Retrouvons Lucas", a vu le jour et mène une intense campagne de mobilisation sur Twitter. Le principe : un parent et un enfant se prennent en photo avec une affiche "Je cherche Lucas" et la postent sur Twitter. Et toi, si tu participais ?

Et l’association a reçu une marraine en or : la chanteuse Maurane a participé à la mobilisation, en postant une photo depuis sa loge lors d’un concert !

La recherche de Lucas, hélas peu médiatisée jusqu’ici, devrait l’être davantage prochainement, en étant au cœur de l’émission "L’heure du crime" de Jacques Pradel sur RTL le mercredi 21 octobre de 14h à 15h. L’affaire sera aussi prochainement évoquée par France 2 dans son émission "13h15 le samedi", nous te communiquerons la date quand nous la connaitrons.

14 septembre 2015

Bientôt 6 mois que Lucas n’a plus donné de nouvelles… Mais la famille scoute ne l’oublie pas !

Samedi 12, jour de rentrée dans son groupe, ses amis et ses proches, parmi lesquels de nombreux pionniers, étaient réunis et ont eu une prière à son intention lors de la messe de rentrée.

Une association est en cours de création, le "comité de soutien pour retrouver Lucas", dont nous publierons le lien vers le site, lui aussi en cours de création.

L’enquête se poursuit, on n’en connait pas les résultats (et c’est bien normal !), espérons juste que les différentes pistes étudiées permettent rapidement de retrouver Lucas…

13 juillet 2015

On attend 15 000 pionniers caravelles à You’re Up. Enfin 14 999. Parce qu’il manque toujours Lucas.

La famille appelle à afficher l’avis de recherche sur les voitures ou partout où on peut. Nous donnons son message :

le SRPJ de Montpellier, nous avons réactualisé l’avis de recherche de Lucas afin qu’en le pliant en partie il ne tienne pas trop de place dans le but de, si vous êtes d’accord, l’afficher sur le pare-brise arrière de votre voiture. C’est un très bon moyen de le diffuser largement et sur une grande partie du territoire au moment des départs en vacances. Nous comptons là-dessus pour susciter enfin un témoignage concret. L’attente devient insupportable.

N’hésitez pas à diffuser à vos amis. Il doit également être mis en ligne sur le site de la mairie de Bagnols, sur Facebook (Je Cherche Lucas) et sur Twitter (@SOSLucasTronche).

PDF - 93.3 ko
Avis de recherche - Version finale

08 juin 2015

Hé oui, encore une actualisation de l’article… on approche des 3 mois de disparition de Lucas, sans nouvelles de lui… Mais la mobilisation ne baisse pas dans son entourage. Un compte Twitter (@SOSLucasTronche) et un groupe Facebook (Je cherche Lucas) ont vu le jour et remuent les réseaux pour recueillir tous les indices et pistes pouvant permettre de le retrouver… Mais, le temps passant, c’est de plus en plus difficile !

Courage à sa famille qui l’attend, à ses potes qui s’inquiètent pour lui, et à tous ceux qui ne l’oublient pas et continuent à le chercher !

24 mai 2015

A l’occasion de la journée internationale des enfants disparus, TF1 a consacré dans son 20h un reportage à la disparition de Lucas. Partageons avec ses parents l’espoir que la diffusion de ce sujet dans le JT le plus regardé de France permette de le retrouver !

21 mai 2015

Voilà maintenant plus de deux mois que nous sommes sans nouvelles de Lucas… Le temps passant, la presse se fait moins l’écho des recherches qui, pourtant (et heureusement !), se poursuivent. Sa famille, ses amis, continuent à l’attendre, et à l’espérer en bonne santé !

Un article aujourd’hui dans le Dauphiné Libéré fait un point sur l’enquête, qui hélas n’avance pas :

Lucas toujours introuvable et une enquête qui piétine
Alors que cela fait à peine plus de deux mois que Lucas Tronche, 16 ans, est introuvable, ses parents ont reçu mardi soir des policiers de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). Une unité dont l’une des spécialités est la recherche d’enfants disparus. « Ils sont là pour la semaine », explique Nathalie Tronche. Une mère rongée par l’inquiétude.

« Malheureusement, il n’y a pas vraiment de nouveau »
À ce stade de l’enquête, aucune hypothèse n’est privilégiée. Fugue ? Enlèvement ? « Malheureusement, il n’y a pas vraiment de nouveau. Ce n’est pas facile car on espère qu’ils vont trouver un début de piste », confie la maman de Lucas. Alors elle fait ce qu’elle peut. Nathalie Tronche se rend régulièrement chez son avocat pour y étudier un dossier qui concentre toutes les procédures réalisées depuis la disparition de son fils. La mère de famille épluche tout dans le moindre détail. Espérant y trouver de quoi donner un nouveau départ à l’enquête.

Rien ne laisse présager le pire
Avec leurs collègues de la PJ de Nîmes, les agents de l’OCRVP continuent de rechercher des personnes qui auraient pu croiser la route de Lucas Tronche. Les policiers travaillent sous couvert d’une commission rogatoire et dans le cadre d’une information judiciaire ouverte du chef “d’enlèvement et séquestration” le 31 mars par Laure Beccuau, procureur de la République à Nîmes. Cette procédure offre ainsi un panel de techniques d’investigations très varié.

Les policiers de l’OCRVP ne devraient pas rester plus d’une semaine. Un temps mis à profit pour s’imprégner des lieux et passer au crible le dossier. « On a beaucoup d’espoir avec eux », lâche Nathalie Tronche.

Seul point “positif” de cette affaire, il n’y a aucun élément qui laisse envisager le pire.

Agis ! Diffuse l’affiche !

En accord avec la famille de Lucas, si tu as un peu de temps, ce serait extra si tu pouvais diffuser le signalement dans ta région, les recherches devant s’élargir au territoire national. Nous te la mettons à télécharger ici :

PDF - 976.6 ko
Avis de recherche

L’idée serait de la rendre visible en boulangerie, gare, supermarché, aéroport, stations services, affichages communaux, bref partout où il y a du passage.

Bien entendu, pas d’affichage sauvage. Il faut prendre un peu de temps pour demander l’autorisation en expliquant la raison. Tu as tous les éléments dans cet article. On compte sur toi pour mettre en route notre puissant réseau scout !

Edit du 15 avril 2015 : MERCI ! Vous avez a été plus de 400 à partager l’avis de recherche sur Facebook. Il a été vu par plus de 90 000 personnes, en France, mais pas que. Sur Twitter, cela se compte aussi en milliers. L’article a été consulté par plus de 14 000 personnes depuis notre appel à diffusion, en espérant que vous soyez autant à diffuser l’affiche partout.

Merci, merci, merci, pour lui, sa famille et ses amis. C’est la force du scoutisme et sa capacité de mobilisation quand c’est nécessaire.

Nous avons besoin de toi pour diffuser cet avis de recherche dans les lieux publics !

Posted by LaToileScoute on Tuesday, April 7, 2015

Allez, Lucas, tout le monde s’inquiète pour toi. On veut faire la fête avec toi à You’re Up. Si tu es libre de tes actes, reviens, personne ne t’en voudra.

21 avril 2015

Plus d’un mois que Lucas n’a pas donné de nouvelles…

Mais l’espoir de le retrouver est toujours présent : de nouvelles opérations de recherche ont été lancées hier par le SRPJ de Montpellier, preuve que les enquêteurs ne relâchent pas leurs efforts. Ces recherches vont mobiliser des légionnaires du 1er régiment voisin, des policiers et des agents de l’ONF qui vont à nouveau ratisser la moindre parcelle de terrain, ramper sous tous les buissons, explorer toutes les cavités, sonder tous les cours d’eau,… pour trouver des traces de présence ou de passage de Lucas. Triste réalité, ces agents se préparent également à retrouver un corps sans vie…

En renouvelant nos pensées pour sa famille et ses amis, nous continuons à espérer vivement que ces nouvelles opérations de recherches aboutissent rapidement et que Lucas pourra vite retrouver les siens, en bonne santé !!

A lire : "Bagnols-sur-Cèze : les recherches ont repris pour retrouver Lucas Tronche" et "Bagnols : Légion et police mobilisées pour retrouver Lucas" dans le Midi Libre

Les médias nationaux commencent (enfin ?) à s’intéresser à cette affaire, témoin cet article d’Europe 1

13 avril 2015

L’actualisation de cette page ne se fait plus très régulièrement… faute de nouvelles. Mais nous pensons à Lucas, à sa famille et ses amis, et espérons toujours son retour avec eux !

La presse aussi offre moins d’écho à la recherche de Lucas. Un article dans la Provence tout de même, aujourd’hui, qui fait le point :

Rappel des faits

Mercredi 18 mars, en fin d’après-midi, Lucas Tronche était vu pour la dernière fois à son domicile de Bagnols-sur-Cèze (Gard). Un dispositif important de recherches était alors engagé par la police avec le concours de la gendarmerie et de la Légion. Le vendredi, la mairie mettait en place une cellule spéciale pour accueillir les bénévoles qui quadrillent les environs. La dernière preuve de vie de l’adolescent remonte au 23 mars dans une colline. Le 31 mars, le parquet de Nîmes ouvrait une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration". L’enquête est confiée à la Police judiciaire.

"Des personnes pensent qu’il a été retrouvé et, dans beaucoup d’endroits, les appels à témoin sont enlevés. On demande de ne pas arracher ces affiches, car d’elles dépendent des témoignages. Il faut continuer à le chercher. Et si des personnes pensent le croiser, il faut qu’elles aillent vers lui, qu’elles lui demandent s’il n’a pas de problèmes", insistent les parents de l’adolescent, plus que jamais soudés, et qui espèrent chaque minute son retour.

Aucune preuve de vie depuis le 23 mars

Depuis sa disparition, ce mercredi 18 mars, ils ont élaboré tous les scénarios. Aujourd’hui, ils sont convaincus que Lucas est parti volontairement. "Il est rentré manger le midi, a fait ses devoirs pour le lendemain et est resté avec son grand frère jusqu’à 17h10. Ils devaient aller ensemble à la piscine puis Lucas a dit à son frère de partir devant. Donc on pense qu’il est parti faire une balade, mais il n’a rien pris pour rester plusieurs jours dehors".

Pourtant, la nature est un environnement familier à Lucas, pionnier chez les scouts et fidèle téléspectateur de l’émission "Man vs wild". "Mais il n’a rien emporté. Ni son sac de couchage, ni un couteau ou une lampe torche", énumère, dubitative, sa maman. "On vit un cauchemar éveillé. Maintenant, on ne sait plus, nous n’avons plus de preuve de vie depuis le 23 mars, et ça, c’est vraiment inquiétant".

Pour quelles raisons Lucas serait-il parti ? Ses parents n’ont pas la réponse. "Il nous tarde qu’il revienne pour nous expliquer", glisse son père. "On avait des projets, il participait à la vie de la maison, travaillait bien à l’école", reprend Nathalie. Des railleries au lycée ont été évoquées. Futiles, certainement. Mais à l’âge de l’adolescence, les taquineries prennent parfois une tout autre dimension. "Pour nous, Lucas fait forcément l’objet d’une aide, bienveillante ou malveillante, on ne sait pas, peut-être est-il séquestré ?, s’interroge le couple. Son frère pense que c’est le cas. Et s’il est sous influence, et selon ce qu’on lui dit, si on lui fait croire des choses, ça peut l’atteindre, car Lucas veut toujours faire plaisir aux gens…"

Pour ses parents, il semble exclu que Lucas ait eu un accident. Depuis le 31 mars, la PJ de Montpellier et l’Office central de répression des violences aux personnes sont saisis de l’enquête. "Nous sommes une priorité pour eux, tout est vérifié et ils prennent en compte nos idées. Et ça, c’est rassurant". Une consolation dans l’épreuve. "Nous l’attendons, il ne sera pas puni et il ne faut pas qu’il se sente menacé parce que la police le recherche. C’est parce qu’il est mineur et qu’on le protège".

Ces mots sont pour leur fils. Samedi, il fêtera ses 16 ans.

Malgré l’arrêt des recherches sur le terrain, les proches continuent d’explorer toutes les pistes

Forces de l’ordre et équipes de bénévoles, jusqu’à 700 personnes simultanément sur le terrain ont arpenté les abords de Bagnols, les collines, les sous-bois, les cavités, les fermes abandonnées… sur plus de 30 km à la ronde. Un bel élan de solidarité pour la famille. Depuis le 26 mars, les recherches sur le terrain se sont arrêtées. Mais la famille et les amis profitent de chaque balade pour chercher Lucas.

Au volant de leur voiture, les proches scrutent chaque adolescent qu’ils croisent sur leur route. Des témoins disent avoir vu Lucas après le 23 mars, date à laquelle les chiens des forces de l’ordre ont perdu sa trace. Mais sont-ils (tous) fiables ? Dans les jours qui ont suivi, une personne a pensé l’avoir repéré à Saint-André, à environ 15 km du domicile familial. Une autre aurait aperçu Lucas en train de faire de l’auto-stop du côté de La Tour d’Aigues, commune où réside sa grand-mère maternelle. Son père, Éric, a également suivi les informations fournies par des radiesthésistes. Elles l’ont conduit autour de Bagnols, à Vénéjan mais aussi jusqu’à Carpentras, dans des squats. En vain.

Au cours de la semaine dernière, nous avons relancé sur les réseaux sociaux un appel à rechercher Lucas, qui a été relayé au point d’en faire le message le plus partagé depuis que nous sommes présents sur Facebook ou Twitter. Non pas qu’on cherche à atteindre des gros scores à LaToileScoute, mais nous y voyons la preuve que le réseau scout peut se mobiliser fortement en cas de besoin : merci à tous ceux qui ont diffusé cet article ! Mais Lucas n’est pas rentré, il faut donc poursuivre la mobilisation et continuer à le rechercher !

6 avril 2015

Guère de nouvelles, malheureusement …
Nous avions écrit une meilleure nouvelle, mais malheureusement, on nous confirme qu’elles restent toujours aussi inquiétantes.

3 avril 2015

Des témoignages contradictoires laissent entendre que Lucas a été vu. Mais rien de confirmé complètement.
BFM TV résume la situation dans cette vidéo

1-2 avril 2015

Lucas est toujours recherché… Une nouvelle photo, plus récente est diffusée.

Les recherches bénévoles sont suspendues, mais la gendarmerie et les enquêteurs poursuivent leur travail en exploitant diverses pistes. Sa famille et ses amis ne perdent pas espoir, même si deux semaines sans nouvelles, c’est long !

Deux semaines déjà qu’ils se rongent les sangs. Qu’ils se demandent, du soir au matin, où est passé Lucas, 16 ans, leur copain de Bagnols-sur-Cèze dont on a perdu toute trace depuis qu’il n’a pas pris le bus, le 18 mars à 17 h 30, pour aller à la piscine avec son frère. Lucas, qu’ils connaissent depuis toujours. "On était dans la même classe à la maternelle" expliquent Lola et Mathis, 15 ans. "C’est mon meilleur ami" ajoute le garçon. Léna, 14 ans, était avec lui au cours préparatoire, Adrien, 16 ans, est "scout à Bagnols comme lui depuis l’école primaire." Mathis a été le premier à savoir : "sa famille m’a appelé à 20 h pour savoir si j’avais des nouvelles de lui". Facebook a fait le reste, raconte Adrien. "J’ai vu le message posté par le frère de Lucas, je me suis d’abord dit que c’était une blague, et puis que ça devait être vrai, parce que c’est trop grave de plaisanter avec ça."

L’angoisse est montée au fil des heures. "On a vraiment commencé à s’inquiéter le lendemain" dit Léna. "Une nuit, il peut la passer à la belle étoile, on l’a déjà fait avec les scouts" relève Adrien. "Mais pas deux ou trois, et puis nous, c’était l’été…" Au collège, "personne ne nous en a parlé" souffle Léna, la benjamine. Mais au lycée de Lucas, "notre prof principal et notre prof d’italien étaient sous le choc. Ils nous ont dit que si on voulait en parler, ils étaient là". Deux psychologues ont d’ailleurs été mis à leur disposition. "Ils ne sont restés qu’une journée, trois élèves seulement sont allés les voir."

"Tout le monde se pose beaucoup de questions, mais personne ne nous répond" reconnaît Lola. "On n’a vu venir aucun signe" avoue Léna. "Lucas, c’est quelqu’un de simple, d’attentionné. Si tu lui demandes quelque chose, il vient t’aider" assure Adrien. "Il aime bien les plantes, les animaux, les balades dans la forêt. Il est pas comme les ados qui passent leur temps devant l’ordi. D’ailleurs, il n’a même pas de profil Facebook."

"Moi, d’abord, j’ai pensé qu’il s’était lancé un défi, pour tester ses limites" avance Lola. Comme d’essayer de survivre en forêt. "Il aime bien regarder Man versus wild (*), une émission de télé où quelqu’un est lancé dans la nature, et en deux ou trois jours doit arriver à un point précis" confirme Adrien. "Mais c’est pas du tout pareil, là c’est des adultes, pas un ado." Lola non plus n’y croit plus : "Lucas, c’est quelqu’un de responsable, il est intelligent, il penserait à sa famille. Peut-être qu’il a peur de revenir, en voyant l’ampleur que ça a pris."

A-t-il pu avoir un coup de déprime, à la suite d’une chamaillerie au lycée ? "En tout cas, il le montrait pas, c’est pour ça qu’on est très très surpris" répond Mathis. "Il y a eu des petites railleries mais comme entre tous les ados, c’est pas du tout un souffre-douleur". Et s’il y avait un message à lui faire passer ? "On veut lui dire reviens, tu nous manques beaucoup, personne ne t’en voudra" lance Mathis, son meilleur ami. "Il ne faut pas oublier, il faut garder espoir."

(Article complet dans le Midi Libre)

28-29 mars 2015

Lucas a été vu ! C’est tout du moins le témoignage d’un homme qui l’aurait vu près d’une cabane de chasseur lundi dernier, dans le secteur de Saint-Michel-d’Euzet. Un espoir et une nouvelle piste à explorer.

Dans l’attente, les recherches par les bénévoles sur le terrain ont été suspendues, privilégiant le travail judiciaire.

Si quelqu’un l’aperçoit, le numéro de téléphone du commissariat central de Bagnols-sur-Cèze au 04 66 90 63 90 est toujours à l’écoute.

Lucas, rentre, personne ne t’en voudra …

26-27 mars 2015

Nous espérions pouvoir annoncer une bonne nouvelle. Malheureusement, les recherches se poursuivent toujours, jour après jour, avec de nombreux bénévoles toujours mobilisés. La commune de Bagnols-Sur-Cèze informe chaque jour du lieu et de l’heure de rendez-vous sur son site internet.

FranceTV Infos a diffusé un article hier. La commune est toujours aussi mobilisée pour retrouver Lucas.

Nous ne commentons ni ne transmettons volontairement pas les hypothèses des enquêteurs. Le groupe Facebook "Trouvez Lucas" a été fermé : les gens y avaient un comportement détestable, diffamant sur la famille, ou bien des comportements de Sherlock Holmes de pacotille en herbe.

Ah oui, dans l’attente, n’hésite pas à donner un coup de pouce à la caravane de Lucas pour au moins gagner son projet (cf news du 24-25 mars 2015)

24-25 mars 2015

Pas autre chose à dire que les recherches se poursuivent, inlassablement. Une piste a cependant été trouvée, l’article d’Objectif Gard relate les dernières recherches.

Nous sommes admiratifs de la mobilisation des habitants et proches, qui jour après jour, fouillent partout, par centaines. Gendarmes, légionnaires, randonneurs, chasseurs, Croix Rouge, ensemble.

Les Scouts et Guides de France ont relayé la recherche. France2 relaie l’appel au niveau national.

La caravane de Lucas avait un projet, gagner le concours "Chante ta planète", organisé par le CCFD, une organisation caritative dont les Scouts et Guides de France sont membres fondateurs. L’échéance est pour le 31 mars. Ils ont le courage de ne pas renoncer. On peut les aider en "likant" leur vidéo.

Lucas est dessus, il tient le drapeau "PACE".

♫ Jusqu’au 31 mars, nous te faisons découvrir les 13 groupessélectionnés pour le concours CHANTE TA PLANÈTE ! On…

Posted by Bouge ta planète on Saturday, March 21, 2015

Lucas, rentre, tu as un concours à gagner avec tes potes … Ce ne sont que des bras ouverts qui t’attendent.

Le père de Lucas lance un appel sur Midi Libre (vidéo) :

22-23 mars 2015

Les recherches se poursuivent. Des centaines de bénévoles parcourent sans fin les alentours de Bagnols sur Cèze à la recherche d’indices. Des collégiens et lycéens ont proposé leur aide ce matin, mais il leur est demandé de se rendre d’abord en cours. Malgré ce jour de semaine, ce lundi, 300 bénévoles exploraient encore les alentours.

La Police Nationale a relayé l’avis de recherche sur ses pages Facebook et Twitter.

Un nouveau rendez-vous est fixé à mardi 12h, le matin étant réservé aux brigades cynophiles et aux légionnaires. Le site de la commune de Bagnols-Sur-Cèze, très mobilisée dans les recherches, communique toutes les informations. Bravo à eux.

Demain sera le 6e jours que Lucas est dehors …

Article de La Provence :

Quatre jours sans nouvelles. Et autant de nuit d’angoisse pour les proches de Lucas Tronche. Ce jeune Bagnolais de 16 ans a disparu du domicile familial mercredi dernier, vers 17 heures, alors qu’il devait se rendre à la piscine de Laudun pour un entraînement avec son frère aîné, Valentin. Mais ce dernier a pris le bus seul. Ne le voyant pas arriver à l’arrêt de bus, il a bien tenté de presser son jeune frère en lui passant un coup de téléphone sur son portable, mais en guise de réponse, il a seulement eu droit à la voix de sa messagerie. Las, il a fini par prendre le car. Lucas, lui, n’est jamais arrivé à la piscine.

Immédiatement, sa disparition a été jugée sérieuse par les policiers du commissariat de Bagnols-sur-Cèze. Des avis de recherche ont été placardés partout en ville. Mais depuis que les battues ont commencé, et n’ont rien donné, sa disparition est devenue inquiétante. Sans écarter de pistes, hier, les policiers se concentraient néanmoins sur le départ volontaire. Le jeune homme, dont le portable est coupé (il est impossible donc de le géolocaliser, ndlr), n’a pas pris d’argent, ni ses affaires de piscine, mais a bien emporté son sac à dos Quicksilver bleu marine avec de grosses fleurs bleu roi. Un sac que ce jeune scout, passionné de nature et d’émissions d’aventures et de survie du genre Koh Lanta a l’habitude d’emporter lors de ses balades en forêt pour aller chercher des cailloux ou des météorites, qu’ils collectionnent, son autre passion… Hier, la Maison des associations était encore noire de monde. Les 420 bénévoles mobilisés en ce 4e jour de recherches (policiers, un chien pisteur, une patrouille de gendarmes, membres de la Croix Rouge, la Formation locale de Sécurité du CEA de Marcoule où travaille Eric, le papa de Lucas) ont arpenté "les zones de confort", des lieux que connaît bien l’adolescent et où il pourrait s’être réfugié, notamment à Saint- Gervais, Saint-Nazaire et Vénéjan, au nord de Bagnols. En vain. Un hélicoptère équipé d’une caméra thermique et des drones ont aussi survolé les secteurs. Sans résultat. "Eric et Nathalie sont très inquiets. Ils passent par des phases d’abattement, témoigne Cécile, une proche de la famille. Ils s’accrochent à l’idée de la fugue. Tout le monde s’entend bien, mais ce n’est pas impossible qu’il ait voulu partir. Mais là, ça commence à faire long".

Au moment de sa disparition, Lucas Tronche portait un jean bleu foncé, une doudoune à capuche bordeaux ou gris. Il avait son sac à dos bleu marine avec de grosses fleurs bleu roi. Pour toute information pouvant aider la police 04 66 90 63 90.

21 mars 2015

Article Objectif Gard :

Le jeune bagnolais Lucas, 15 ans, n’a plus donné signe de vie depuis mercredi soir, alors qu’il devait se rendre à la piscine de la Légion étrangère à l’Ardoise.

L’important dispositif coordonné par la municipalité et démarré hier, en appui des autorités, a continué aujourd’hui. Il s’est même amplifié : plus de 600 personnes ont participé tout au long de la journée, qui s’est achevée sous la pluie.

Le secteur a été élargi, allant désormais jusqu’à Pougnadoresse au sud, le plateau du camp de César à l’est et Salazac au nord, et certains secteurs ont été redécoupés pour une meilleure précision.

Les hommes des Formations locales de Sécurité de Marcoule sont venus prêter main forte à l’aide de caméras thermiques, des personnes sont venues en motos de trial et d’autres en quad. Des volontaires ont même scruté la zone primaire de recherches à l’aide de drones. Le club des Chamois est venu passer la crête au peigne fin, et le club de marche nordique a balayé tout le GR4, entre Salazac et Saint-Nazaire.

Une équipe de la Croix-Rouge est venue spécialement de Vergèze pour contribuer aux recherches. Des recherches qui n’ont pour l’heure rien donné, l’adolescent restant introuvable.

Le dispositif de recherche continue, et rendez-vous est donné demain dès 8 heures à la maison des associations, route de Lyon.

20 mars 2015

Article de La Provence

400 bénévoles mobilisés

Le jeune adolescent Lucas Tronche, 15 ans, disparu depuis mercredi après-midi sur la commune de Bagnols (Gard) est toujours recherché par les gendarmes et les polices nationale et municipale ainsi que les pompiers.

Avec eux, ce sont plus de 300 bénévoles, famille, amis et habitants des alentours qui se sont mobilisés à l’appel de la mairie de Bagnols.

Depuis ce matin, un point sécurité est mis en place à la Maison des associations de Bagnols pour permettre d’organiser les recherches. Actuellement elles sont orientées dans les bois aux abords de la ville et à proximité de la rivière, la Cèze.

"Hier des témoignages correspondant au signalement de Lucas ont permis d’établir des secteurs de recherches" indiquait le maire de Bagnols, Jean-Christian Rey, joint par téléphone

Alors on ajoute, si tu t’ennuies, offre tes jambes et ton expertise d’observation aux autorités :)

Article de Midi Libre ce même jour.

Depuis mercredi 18 mars, Lucas Tronche a quitté le domicile familial à Bagnols. Il devait se rendre, en compagnie de Valentin, son frère aîné, à la piscine du 1er Reg, celle de la Légion étrangère pour suivre un entraînement avec son club de natation. Il ne s’y est jamais rendu.

Eric Tronche, le père et son fils Valentin viennent constater comment, à la cellule de crise ouverte par la municipalité ce vendredi 20 au matin, dans la grande salle de réunion de la Maison des associations, comment sont réparties les équipes qui vont fouiller les secteurs géographiques qui leur sont impartis. Jeudi, ce sont pas moins de soixante-dix pompiers, policiers nationaux et municipaux, ainsi que des gendarmes et des légionnaires qui avaient entrepris avec d’importants moyens, les premières recherches, surtout le long de la rivière Cèze. En vain.

Des zones de recherches délimitées en fonction de leur relief et difficultés

Très tôt ce vendredi matin, une carte d’état-major était étalée pour que puissent être définis les différents secteurs des recherches. Ces derniers sont délimités au feutre rose, "non pas en fonction de leur superficie, mais plutôt en raison du relief et de ses difficultés", explique un bénévole, sans quitter du regard la grande carte sur laquelle il dessine les unes après les toutes les zones des recherches.

Vers 10 heures, elles étaient déjà dix-sept. Pour chacune d’entre elle, un groupe de huit personnes était constitué. Soit environ 150 déjà personnes sur le terrain. Le secteur global des recherches s’étendait de Saint-Alexandre, à Saint-Gervais, aux portes de Goudargues et aussi de Sabran. Et la zone ne cessait de s’aggrandir en fonction de la venue de bénévoles prêts à entamer à leur tour les recherches.

Le maire annonce le renfort d’une caméra thermique

Un des derniers secteurs délimités peu avant 10 heures 30, était aux portes de Bagnols. Il comprenait le lieu-dit Pujaudon, et le bord de la rivière Cèze. Les groupes de bénévoles étaient, entre autres constitués de chasseurs, de randonneurs mais aussi de collègues de travail d’Eric le père, du CEA de Marcoule. Quant au matériel technique, le maire, Jean-Christian Rey, annonçait à la cellule de crise qu’une caméra thermique serait mise à disposition pour les recherches. Son frère Valentin, est la dernière personne à l’avoir vu.

L’appel du père de Lucas

Eric Tronche, le père de Lucas, l’adolescent disparu, lance aussi un appel à tous.

"Surtout que chacun partout regarde autour de chez soi", précise d’emblée Eric Tronche, le père de Lucas, le jeune adolescent disparu mercredi dernier. Le jeune homme de 15 ans et d’1,60 m, devait se rendre en car, depuis l’arrêt de bus au pied de la Pyramide, avec Valentin, son frère aîné, à l’Ardoise, à la piscine de la Légion étrangère pour y suivre un entraînement de natation.

"Au moment de partir, il m’a laissé passer devant, me disant qu’il me rejoindrait", explique avec la voix chargée d’émotion, Valentin son frère, lui aussi nageur au club de Bagnols. "Or, il a laissé toutes ses affaires de natation à la maison, sauf son téléphone portable. Mais il est parti avec le sac qu’il prend pour aller à la recherche de pierres, activité qu’il aimebeaucoup ", enchaîne le frère aîné.

"Lorsqu’il va rentrer nous l’accueillerons les bras ouverts, sans reproche"

Quant à la personnalité et au comportement de Lucas, son père assure "qu’il aime partir seul à l’aventure. Il n’est pas un farfelu. Il aime toutes les émissions télévisées qui comprennent un volet de survie. Et comme il est scout, il sait survivre seul. Et le fait d’avoir passé deux nuits à la belle étoile ne devrait pas trop le diminuer".

Et son père certifie que "lorsqu’il va rentrer à la maison, nous l’accueillerons les bras ouverts sans lui faire de reproches".

Mec, déconne-pas, s’il ne t’est rien arrivé, rentre. Tes potes t’attendent pour une série de shamallows grillés.

19 mars 2015

Gard : disparition inquiétante d’un adolescent de 16 ans à Bagnols-sur-Cèze

Le mineur bagnolais devait se rendre à un entraînement à la piscine de Laudun, mercredi 18 mars, vers 17 h en bus. Depuis, son entourage est sans nouvelle. Il a été vu pour la dernière fois par son grand frère au domicile familial à 17 h 10. Les recherches se poursuivent actuellement.

On est toujours sans nouvelle de L. T., le mineur bagnolais disparu depuis hier, mercredi, en fin d’après-midi. A l’origine l’adolescent devait se rendre à un entraînement à la piscine de Laudun, hier vers 17 h en bus. Il a été vu pour la dernière fois par son grand frère au domicile familial à 17 h 10, qui est parti seul assurer son entraînement à la piscine. Coordonnées par le commissariat de police de Bagnols-sur-Cèze, les recherches se poursuivent actuellement le long de la Cèze.

Un hélicoptère appelé en renfort

A la demande des policiers, un hélicoptère de la gendarmerie, venu de Montpellier, a survolé la zone des recherches. Du côté des secours, dix sapeurs-pompiers sont engagés depuis ce matin, avant 8 h. Issus des centres de secours de Bagnols-sur-Cèze, La-Grand-Combe, Nîmes, Alès et Saint-Geniès-de-Malgoirès, les pompiers ont déployé des moyens qualifiés pour les recherches : une embarcation, une équipe cynophile et quatre personnels de sauvetage en eaux vives.

Le jeune homme de 16 ans, de type européen, mesure 1 m 60, a les yeux marrons et les cheveux clairs et courts. Il est de corpulence moyenne. Au moment de sa disparition, il portait un jean bleu, un polo à manches longues gris avec des rayures de couleur de marque Quick silver et des baskets blanches et une doudoune fine de couleur bordeaux.

# Si vous avez des renseignements, merci de bien vouloir contacter le commissariat central de Bagnols-sur-Cèze au 04 66 90 63 90.


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(6)

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

56 votes

Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

NiKo

Après un an aux Louveteaux? SUF? de Verrières Le Buisson, j’ai rejoint à l’occasion d’un déménagement le groupe SdF (puis SGdF?) (...)

NiKo sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones