Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Animer / Secrets de chefs scouts / Argent et extrajobs / Paquets cadeaux : 10 astuces pour gagner plus

Paquets cadeaux : 10 astuces pour gagner plus

Tout en travaillant autant.

C’est Noël, c’est de saison, les scouts emballent les paquets cadeaux. Mais comment faire pour gagner vraiment de l’argent en les faisant ? Comment gagner deux fois plus en travaillant autant ? Nous te livrons toutes nos astuces. Ne rate pas la 8, c’est la plus importante !


Il ne suffit pas de faire le plus beau paquet cadeau, encore faut-il que le client du magasin vienne à ton stand.

  • Les 5 premières astuces te décrivent comment faire pour qu’un maximum de client du magasin rejoigne ton stand.
  • Les astuces suivantes comment faire pour qu’il donne plus,
  • Et enfin, les dernières, ce qui fera que ton organisation aide.

1. Le stand le plus beau tu auras.

Ce sont des détails, mais le client du magasin doit avoir envie de venir te voir. Alors, on décore. Il suffit souvent de pas grand chose, mais la corbeille n’est pas un carton dégueulasse, on a une belle affiche, qui a de l’humour scout. Oh, ça peut être kitch, c’est Noël.

Mais c’est aussi un stand toujours nickel. Alors on range, ce qui implique une poubelle sous la table, dans laquelle tu verses toutes tes chutes immédiatement. Jamais de chute de papier ou de bolduc qui traine, ni sur la table, ni par terre. La poubelle est invisible du client, c’est important.

Si derrière toi, tu as un bout de rayon du magasin (c’est le cas dans les petits magasins), range-le régulièrement, refais le « facing ». Ça fait plaisir au magasin, et toi, ton stand est plus beau.

2. Le stand le plus motivé tu auras.

Le client du magasin n’est toujours pas arrivé à toi, il faut l’appâter, en lui donnant confiance.

Dis-toi bien une chose. Avant de confier ses cadeaux à emballer, la personne se pose la question « à quoi servira mon argent ? ». « A leur payer une soirée du réveillon ? ».

L’affiche immense qui explique ton projet, ça sert à ça. En quelques mots clés flash : « solidarité », « formation », « matériel », etc …. Si ton projet n’est pas tout à fait défini, ce n’est pas grave, tu peux présenter une hypothèse de projet.

Si tu fais les paquets cadeaux chaque année, montre à quoi ont servi les sous gagnés l’année précédente. Ça donne confiance aux gens, et, comme eux aussi reviennent chaque année, ils sont contents et auront envie d’en discuter.

Ah, nous oublions ! Un détail, pour des jeunes motivés, il faut aussi des chefs motivés. Les chefs doivent aussi participer à l’opération. De temps en temps, par principe. Mais ça booste les jeunes. Vraiment. Et il n’y a pas de raison, ils profitent aussi des gains au final, non ?

Chaque année, nous avons des nouveaux avec lesquels, nous les chefs, avons peu eu le temps de faire connaissance. Partager un créneau paquets cadeaux, c’est aussi partager un instant de rush, mais aussi de complicité, de délire. Pour le jeune, c’est important. Pour le chef aussi.

3. Le stand le plus sympa tu auras.

C’est Noël ! Personne n’a envie de se prendre la tête. Alors, à ton stand, on rit. C’est hyper important de rire, de partager son bonheur des fêtes de fin d’année. On fait des blagues, on s’amuse. Attention, jamais aux dépends de la personne qui te confie son cadeau, ni de son cadeau, ni de son emballage. Un objet compliqué à emballer ? Un lampadaire de salon de 2m de haut, sans son carton ? Pas de soucis, « nous relevons le défi ! ». La personne t’aidera souvent d’ailleurs quand tu prends l’emballage sous cet angle là.

Autre astuce, la solidarité dans l’équipe. Personne ne fait de remontrance à personne en public. Les comptes, ça se règle dans l’arrière cour. Non, on s’entraide, on explique à celui qui ne sait pas faire, on montre. Mais on ne râle pas. Bon se moquer gentiment en aidant, on a le droit, hein. Tant que c’est dans la bonne humeur.

Soit sympa aussi avec les équipes du magasin. Plus les équipes vous aimeront, plus ils vous recommanderont en caisse. Et ça t’amène toujours un maximum de monde. Eux aussi, ils sont en rush, eux aussi ils galèrent au moment de Noël, alors, solidarité !

4. Des beaux paquets cadeaux, tu feras.

Les gens ne sont toujours pas arrivés sur ton stand qu’ils évaluent la qualité du paquet cadeau. Le cadeau de Noël, c’est un moment important pour les gens. Alors, ils veulent un beau paquet cadeau, pas un emballage qui ressemblerait à un sac poubelle. Alors, applique-toi sur chaque paquet cadeau. Un cadeau raté, c’est non seulement une personne déçue, mais aussi les personnes autour qui vont hésiter à te confier leur paquet cadeau. Attention donc !

Pour réussir les paquets cadeaux, aucune autre solution que de se former entre scouts. A la maison avec du papier journal, ou plus simple, directement dans le magasin en organisant des binômes anciens / nouveaux. Avant d’être en autonomie, tu dois nécessairement maitriser parfaitement le paquet cadeau carré (livres, boites de chocolat), le paquet cadeau bonbon, et le mix entre les deux, carré en bas : la pochette. Bonus si tu maitrises l’emballage en papier cristal, tu te sors de toutes les impasses !

5. Une équipe en très grande forme, tu auras.

T’as déjà réussi à être de bonne humeur quand tu es crevé ? Difficile, hein. Alors, il faut s’organiser pour éviter la fatigue. Des heures en magasin, à emballer des cadeaux, avec la musique qui fait saigner les oreilles dans les hauts parleurs crachotants du magasin, ça use.

Aménage ton stand pour qu’il soit efficace et agréable. Bonne hauteur de table, emplacement des rouleaux de scotchs, des ciseaux, du rouleau de papier. Tout compte pour ne pas se gêner, et être le plus efficace possible. N’hésite pas à amener du matériel de la maison s’il est plus efficace. Un dévidoir à scotch lesté, qui te permet de couper du scotch d’une seule main, c’est un détail, mais ça te change la vie !

Ne reste pas plus d’une demi-journée dans le magasin si tu peux. Surtout, prends une pause de 15 minutes, en dehors du stand, assis, avec une boisson et de quoi grignoter. Et ce, toutes les 2 heures maxi. Même s’il y a plein de monde, aucune personne qui veut te confier son cadeau ne fera aucun reproche là-dessus. Bien au contraire d’ailleurs. C’est normal. Observe les caisses, c’est pareil pour eux !

Ce n’est pas qu’une question de bonne humeur, c’est aussi une question de santé.

Chaque année, j’ai vu des jeunes au bout de leur force, à manquer de tomber dans les pommes parce qu’ils ne se sont pas arrêtés. « Je sais que j’aurais dû, mais il y avait trop de monde ». Une pause, ça s’impose, qu’il y ait la queue, ou pas, sinon il y a du dégât.

Détail technique : chaque magasin a une salle de pause et des toilettes pour les salariés. Demande l’accès, et n’ait aucune honte là-dessus, les salariés t’expliqueront avec plaisir.

Allez, avec ces 5 grandes astuces, plus aucun client n’a fuit, ils font tous la queue. Comment faire maintenant pour qu’il donne plus, pour que la personne ne choisisse pas sa pièce de 20 centimes, mais celle de 2€ ?

6. Un emballeur de papier cadeau au taquet et ultra aimable tu seras.

Sourire, Bonjour madame, s’il vous plait, merci, au revoir madame, à bientôt. Ouais, un truc de ringards, la politesse. On regarde le client droit dans les yeux, on sourit au maximum, et on sort tous les mots de politesse qu’on a appris. C’est important, le client du magasin ne doit pas être un numéro mais un humain qu’on reconnait. Cela crée le contact humain. Le contact humain crée le don en argent dans la caisse :)

Mais ça ne s’arrête pas là. En emballant le cadeau, n’hésite pas à discuter avec le client du magasin. De la pluie, du beau temps, de ce que tu veux. Certains sont causants, d’autres moins, à toi d’essayer de repérer. Si tu trouves le cadeau trop cool, n’hésite pas à le dire. Ça fait souvent plaisir à la personne qui doute souvent de sa bonne idée. Bon par contre, si c’est une cadeau immonde, ne fait aucun commentaire dessus, hein. Ni avec hypocrisie. Ça se sent direct. Ni dans son dos. Car le dos d’un client du magasin est toujours face à un autre client du magasin !

7. Ton cadeau, toujours personnalisé, sera.

Non seulement tu t’appliques sur le cadeau, mais tu montres que tu veux vraiment que le cadeau soit le plus beau. Ce sont souvent des détails. Mais la personne qui t’observe faire, le verra. Vérifier que le cadeau est propre, bien placer l’étiquette et le bolduc, affiner un angle du cadeau, affiner le haut du papier cristal, etc … Ça ne te prends pas beaucoup de temps en plus, mais ça montre que tu fais attention.

La pochette déjà prête, c’est bien, ça va plus vite, mais ça ne paie pas. Si tu peux faire l’emballage toi-même, ça rapportera toujours plus !

Nous ne comprenions pas, un jeune gagnait toujours plus, il a même dû faire de la monnaie sur 20€ plusieurs fois ! Et puis, on l’a observé. Toujours le grand sourire, toujours la petite touche sur le cadeau pour faire plaisir, tel un fleuriste sur un bouquet de fleurs, les gens étaient enchantés !

8. Ta caisse, ultra optimisée sera.

C’est une des clés principales du succès. La caisse optimisée.

Un jour, l’an dernier, je faisais les paquets cadeaux dans le même magasin qu’une autre unité scoute. Même magasin, emplacement aussi intéressant, autant de scouts disponibles pour emballer et autant de flux client. Lorsque nous avons fait les comptes en fin de journée, nous avions gagné 170€ à 3, ils ont gagné 70€ à 3 aussi. L’astuce ? Quand à côté, chaque emballage était « payé » en moyenne moins d’1€ sur leur stand, ils l’étaient en moyenne à plus de 2€ sur notre stand.

Dis-toi bien une chose : en venant, la personne ne sait pas combien elle doit donner. Elle ne veut pas donner de trop, mais elle ne veut pas paraitre radine non plus. Alors, aide-la à bien choisir et à faire à ce que son doigt aille effleurer la pièce de 20 centimes pour prendre celle de 2€.

Une grosse partie du travail est déjà faite. Si tu as suivi nos astuces précédentes, le client du magasin est heureux. Il va alors avoir tendance à choisir la fourchette haute dans son don. Mais laquelle ?

D’abord, rends la caisse très visible et accessible. Trop souvent, il y a un problème à ce niveau là. Il faut dire qu’elle nous embête souvent sur la table, alors, on la décale. Sauf que plus personne ne la voit. Attention à sa couleur, elle doit trancher sur l’environnement. Si elle ne tranche pas, une grosse étiquette merci visible, avec un petit smiley, et les gens comprennent. A la main, avec ta plus belle écriture de lycéen ou étudiant. Faire trop pro n’est pas très bon non plus. Cela permet aussi, et c’est important, de bien montrer que c’est votre corbeille, et pas une caisse du magasin.

Oublie le tronc, genre tronc de messe ou tirelire. C’est la pire idée. Mets une belle corbeille, avec un joli fond, pas trop profond. Une boite en métal ouverte, décorée avec un gros « Merci », fait l’affaire (rembourre le fond, l’argent ne doit pas faire de bruit). Les gens doivent voir le fond. Pour se faire une idée, ils vont regarder les dons précédents, et offrir en conséquence. Tu commences à me voir venir ? Évidemment que ta caisse n’a que de belles pièces : des pièces de 1€, 2€, un petit billet de 5€ au fond, et quelques pièces de 50centimes. Aucune autre pièce, surtout pas les oranges de mini-centimes.

Pour cela, régulièrement, tu prends ta corbeille et tu la vides, pour ne laisser que de belles pièces. Dès qu’un gros billet est dedans (à partir de 10€), tu vides aussi. Ce n’est pas gênant de vider pour reposer devant les gens, ils trouvent normal de la vider régulièrement. Par contre, le tri, ça ne se fait pas devant les gens. Sous la table, ça ira bien, ou dans un coin face à un mur au fond du stand. On ne compte jamais non plus devant les gens. C’est un grand principe du commerce.

Vider régulièrement la caisse est aussi une question de sécurité, jamais ta caisse est trop remplie, de manière à ce que si quelqu’un la vole ou pioche dedans (ça arrive régulièrement en grande surface), la perte ne soit pas trop grosse. Et puis faire trop riche, ce n’est pas un atout. Si tu es en grande surface, ton sac qui sert à vider la caisse doit aussi être régulièrement vidé, pour que personne ne se promène avec trop d’argent liquide sur lui, en particulier le soir, dans la nuit, à la fermeture. C’est même dangereux.

En début de journée, ne commence jamais à vide. Laisse un fond de caisse pour inciter et donner les bonnes idées de pièces, et récupères le dès qu’il y a assez d’argent.

Notre technique : 7€ de fond de caisse décomposé en 2 pièce de 2€, 2 pièces d’1€, 2 pièces de 50 centimes. Et si on avait un billet de 5€, on le mettait en fond. Les fois où nous n’avions pas de fond de caisse, la première heure était galère, les gens donnaient des toutes petites pièces !

Bonus, l’organisation qui va payer.

9. Ton planning adapté au magasin, il sera

Le magasin a un intérêt à faire passer un maximum de monde en caisse. Ton intérêt est qu’un maximum passe à ton stand. Renseigne-toi. Le magasin sait parfaitement quels seront les jours et mêmes les heures de rush. Il est dans l’intérêt commun d’avoir un stand paquets cadeaux hyper efficace à ces heures là, avec un maximum d’effectif.

Une année, nous avons constaté que le bouchon aux paquets cadeaux bouchait aussi la file d’attente à la caisse d’un petit magasin. Pourtant, nous avions 3 jeunes qui enchainaient mais qui se gênaient aussi. Nous avons proposé d’ouvrir un 2e stand, nous avons fourni la table, et une personne de plus pour emballer : 2 jeunes par stand. Nous avons alors doublé notre chiffre de paquets cadeaux avec seulement une personne de plus, mais le magasin a aussi boosté son chiffre d’affaire ! Remerciements du magasin, et depuis il y a toujours 2 stands de paquets cadeaux aux périodes fortes du magasin. Gagnant, gagnant.

Observe bien ce qui se passe, plus ta file est grande, plus tu risques de perdre des impatients. N’hésite pas à demander du renfort aux autres chefs et même aux parents, ils se feront un plaisir de venir aider, gratuitement !

N’hésite pas à ajouter des créneaux sur des soirs de la semaine, ou des midis. En 1h, cela peut être 70€ qui entrent en caisse. Ça devient vite rentable.

Trouve la durée de créneau optimale également. 2h est souvent court, le jeune passera autant de transport qu’en créneau. 1 journée est trop long. Une demi-journée parait idéal.

10. Tes comptes, sérieusement tu feras.

A chaque changement d’équipe, les compte sont faits. Deux fois pour être sûr avec la fatigue. Attention au fond de caisse qui a permis de débuter la journée, décompte-le !
L’argent est remis au trésorier de l’unité, qui recompte systématiquement. L’argent est régulièrement déposé en banque.

L’astuce pour éviter les erreurs de comptes : faire des tas par compte rond. Des tas de 10€ (5x2€, 10x1€, 20x0.5€), puis des tas de 1€ (avec les centimes).

Pour motiver tout le monde, les compteurs sont mis à jour régulièrement sur un document en ligne ou diffusés par mail.

Le truc en plus … Et si on recrutait ?

Nous sommes en 2014, les affiches c’est bien, mais on peut faire mieux. Et si tu distribuais des petits flyers avec l’adresse du site internet de ton unité ? Tu présentes les projets, tu fais sérieux, et tu recrutes !

Tu peux aussi proposer des services d’autres extrajobs pendant l’année.

Une année, un magasin nous a proposé d’exploiter l’écran géant au dessus du stand. Ainsi, en attendant en caisse et pour l’emballage cadeau, les clients du magasin regardaient un clip sur nos activités scoutes. Un carton !


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Tags associés

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

4 votes

Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones