Signaler les morsures de tique pour participer à la recherche

Retirer des tiques en camps, tu as l’habitude non ? Mais après, que faire ? Savais-tu qu’en signalant les morsures de tes jeunes tu pouvais faire avancer la science ? Un bon moyen pour mettre en avant les enjeux du collectif et de la citoyenneté !

On ne t’en parle plus des tiques, chaque année tu as droit au topo ! Mais au cas où, tu peux retrouver quelques infos sur l’article ci-dessous.

Lire aussi :

Les tiques, comment les retirer ?

Un camp scout, c’est dormir sous la tente, des feux, des grands-jeux et… des tiques ! Les tiques, mais qu’est-ce que c’est ? La tique est un acarien (...)

Bon, et ensuite ? Le sujet des tiques est tellement vaste que plusieurs organisations travaillent pour mieux comprendre l’écologie des tiques (comment elles vivent) et les maladies qu’elles peuvent transmettre.

Cependant, comme tu le sais sans doute, quand on étudie des phénomènes en sciences, il est nécessaire de réaliser des expériences ou d’aller sur le terrain. Et plus on a d’expériences, mieux on peut étudier notre phénomène. Dans le cas des tiques, ce qui est intéressant c’est d’avoir les tiques (pour étudier ce qu’elles ont mangé par exemple) et de suivre les populations de tiques.

C’est là où tu entres en scène ! Tu peux participer à la science en transmettant les tiques ou simplement les infos concernant les morsures de tiques que tu constates en camp.

Ce n’est pas une raison pour sauter de joie dès qu’un ou une jeune t’appelle à cause d’une tique ;).

Mais comment faire pour participer ?

Tout simplement en te renseignant sur les initiatives qui existent ! L’initiative la plus connue en France est CiTique, proposée par l’INRAE. Je te laisse parcourir leur site pour avoir plus d’informations, il y a même une vidéo qui résume le tout en quelques minutes !

Logo du projet CiTIQUE
CiTIQUE - INRAE

Concrètement donc, tu as deux niveaux de participation possible :

  • le premier niveau en signalant les piqûres de tiques,
  • le deuxième niveau en ajoutant au précédent l’envoi des tiques enlevées.

Signalement des piqûres

Pour le premier moyen, tu peux utiliser l’application Signalement tique (zéro traqueur d’après exodus-privacy !) qui te permet de noter toutes les piqûres constatées avec quelques informations complémentaires : sur qui, quand, etc. L’application est utilisable sans réseau (pratique quand tu es au fond des bois ;)) et propose aussi des formulaires spécifiques pour les groupes exposés (tiens tiens, ils parlent des scouts sur le site !).

Une fois l’application installée, tu peux directement déclarer les piqûres (tu n’es donc pas obligé de renseigner d’adresse email). Tu déclares des personnes (prénom, genre, mois et année de naissance), puis tu déclares les tiques dites « fixes » : tu renseignes la date de la piqûre et l’emplacement sur le corps.

Avec le journal des piqûres, tu peux suivre qui a été piqué à quel moment, pratique pour surveiller des évolutions indésirables ! Mais que cela ne t’empêche pas de noter les actes de soins dans ton cahier d’infirmerie.

Tu as aussi la possibilité de signaler les piqûres par courrier postal en imprimant avant de partir en camp un formulaire disponible à ce lien. Cela peut être pratique si tu veux envoyer les tiques en plus. Comme ça, tu fais une pierre deux coups !

Cartographie des tiques collectées - état en 2021
CiTIQUE - INRAE

Envoie des tiques à l’INRAE

Une fois que tu as signalé les tiques, tu as la possibilité d’envoyer les tiques retirées à tes jeunes ou aux membres de ton équipe d’animation.

Tu as deux possibilités pour collecter les tiques :

  • envelopper les tiques dans du papier absorbant,
  • récupération en amont du camp de kits de collecte (voir ce lien).

Ensuite, pour transmettre les tiques :

  • tu les envoies par courrier,
  • tu les déposes dans un point de dépôt de CiTIQUE (voir ce lien).

Alors, qu’attends-tu pour participer à la science ?!

Bonus
Dit-on une piqûre ou une morsure de tique ? Pas si simple ! CiTIQUE parle de piqûre mais le site web de la sécurité sociale en France (Améli) parle de morsure. Moi, je ne me prononce pas sur la question, je ne saurais même pas différencier les deux !

PS

CiTIQUE propose aussi une base de documentation : https://www.citique.fr/ressources/telechargements/ ou tu retrouveras plein de documents utiles !

Publié le (mis à jour le )