Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

1947 - 6e Jamborée mondial - Moisson

Le Jamborée de la Paix


En 1947 eut ainsi lieu le premier grand rassemblement d’après guerre des scouts du monde. Ce Jamboree fut appelé "Jamboree de la paix". Il se déroula du 9 au 20 août 1947 à Moisson, près de Mantes, à quelques kilomètres de Paris. Ce fut le VIe Jamboree Mondial, dix ans après celui organisé en Hollande.

Exploits

Pour participer au Jam, les Patrouilles des associations du Scoutisme Français devaient accomplir un exploit !

« Je vous rappelle ce qu’est un exploit :

  • Une réalisation de Patrouille : c’est-à-dire où chacun a son rôle, où, du plus grand au plus petit, chacun collabore suivant ses qualités et ses charges dans la Patrouille.
  • Une réalisation sortant de l’ordinaire : si, au cours d’une sortie, vous racolez les garçons du village pour jouer trois heures avec vous, c’est très bien, mais ce n’est pas un exploit ; si au contraire vous montez longuement d’avance un camp de fin de semaine avec quelques garçons malheureux de votre ville, ce peut être un exploit.
  • Une réalisation qui plaise à B.P., c’est-à-dire qui soit dans la ligne de son livre (« Éclaireur »). » (Extrait revue « Scout » Juillet 1946, n°211)

Quelques exploits parmi tant d’autres (« Les Nouvelles du Jamboree », 25 juin 1947) :

  • A Montargis, la patrouille des Abeilles construit une véritable montgolfière.
  • Une patrouille de Nantes réalise un relais de signaux optiques sur une distance de 58 km. La Patrouille du Cygne de Roanne accomplit le même exploit sur 45 km 200.
  • Une patrouille de Melun construit un « pont de singe », c’est-à-dire une passerelle légère en cordage longue de 40 mètres, sur la Seine. Une patrouille d’Orléans lance également un pont de ce genre, long de 45 mètres, sur le Loiret.

Les Scouts étaient répartis sur le Jam en plusieurs sous-camps représentés par les différentes provinces du Scoutisme Français (Bretagne, Champagne, Dauphiné, Provence…)

Cérémonie d’Ouverture

Sous les feux des torches et des projecteurs, devant le Général Lafont (Chef du Scoutisme Français), le Général de Lattre de Tassigny, le colonel Wilson (Directeur du bureau international du Scoutisme), le commissaire Van Effentere (Commissaire Général du Jamboree) et M Pierre Bourdan (Ministre de la Jeunesse, des Arts et des Lettres), des scouts venus de tous les pays du monde ont déferlé tumultueusement, drapeaux et fanions en tête dans cette arène au centre de laquelle flottait le drapeau du Jam. Le dernier message de Baden Powell fut alors retransmis.

Puis cinq chars symbolisant les cinq Jamborees précédents défilèrent. Il était 22h30 lorsque M. Pierre Bourdan déclara ouvert le Jamboree mondial de la Paix. Au cours de son allocution, M. Pierre Bourdan invita tous les participants du Jam à « lutter contre toutes les haines, contre toutes les divisions », il termina par cette phrase qu’une immense clameur s’élevant dans l’arène a achevée :

« Pour la paix, Scouts toujours … prêts ».

Une multitude de torches pressaient les rangs au travers du camp dans une ambiance de fête, chantant avec ardeur la chanson du Jamboree… Chaque scout rejoignait son sous-camp respectif… le Jamboree était ouvert !

Pendant le Jam

Durant le Jamboree une multitude d’activités fut proposée : tournois inter-patrouilles, temps de partage et découverte, culte religieux, feux de camp, spectacle, foire internationale, jeux, visite de personnalités (Président de la République, Lady Baden Powell, …).

Un petit train qui ne s’arrêtait jamais, parcourait tout le Jam pour emporter les Scouts d’un coin à l’autre de la forêt de Moisson. Ce train roulait à faible allure ce qui permettait d’y monter et descendre aisément.

Cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture fut grandiose. Tous les scouts s’étaient rassemblés autour de cet immense ballon représentant la terre.

Le Chef du Scoutisme Français, suivi du directeur du bureau international, ainsi que toutes les délégations marchèrent jusqu’à l’estrade centrale. Le colonel Wilson ensuite prit la parole et remercia le Scoutisme Français, puis un message d’adieux fut adressé à tous les scouts du Jam par le Général Lafont.

Puis un chant s’éleva dans l’arène : « Ce n’est qu’un au revoir, mes frères, ce n’est qu’un au revoir… ».

Tous les Scouts ont alors quitté le pourtour de l’arène pour former le nœud de Carrick, malgré la poussière, malgré le soleil. Un joli symbole pour une paix retrouvée.

Ce Jamboree fut un événement extraordinaire, rassemblant tous les scouts du monde, ennemis d’hier, autour d’une même grande fraternité scoute.

Les documents d’époque

Carnet de chants du Jamboree 1947
Carnet du Jamboree

Le Jamboree en vidéo

  • Le Jamboree de la Paix à Moisson (1947)

    En 1947, se tient le premier jamboree mondial après la guerre, le Jamboree de la Paix, à Moisson, en France. C’est un événement majeur à l’époque, 30 (...)


Source : Site du Jamboree 1947, archives personnelles
Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2017

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 vote

Les Auteurs

Sébastien

En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones