Camp d’été pionniers en Grèce

Scouts de France

Génial, inoubliable, des larmes de bonheur, une formidable union gréco bretonne…
Les 28 pionniers du groupe Pol Aurélien, auquel s’étaient joints les postes de Brest-Kerbonne et de Morlaix, n’ont pas assez de mots pour évoquer leurs deux semaines de camp sur les traces des dieux grecs, à Athènes, Delphes, Rafina et Néa Makri.

Commencé en septembre 2002, ce projet a réclamé beaucoup de travail tout au long de l’année et l’arrivée, depuis Bruxelles, tenait déjà les promesses de l’aventure avec un premier camp à Delphes, le pique-nique à base de pastèque à défaut de salade grecque et de feta, la nuit, pour quelques-uns à la belle étoile…

Une chaleur inqualifiable

« Raconter en un mot, je ne peux pas tellement il y a de choses à dire », s’excuse Paul-Henri : la randonnée en montagne vers les ruines d’un stadium, la méditation silencieuse au pied du temple d’Apollon, les baignades dans la mer Egée au risque des méduses, l’Acropole, le Parthénon, le temple de Zeus et de Poséidon ainsi que le théâtre de Dionysos.
Mais les jeunes Léonards et Brestois avaient promis aussi de travailler bénévolement, dix jours durant, dans un orphelinat tenu par des religieuses catholiques, à Néa Makri « sous une chaleur inqualifiable ».

L’action, décidée sur la base du volontariat, a porté tous azimuts sur l’aménagement d’une aire de jeux, l’entretien des bâtiments scolaires et, pour les plus bucoliques, sur la trilogie « jardinage, ratissage et nettoyage ».
« Je suis assez fier du résultat » confie Kévin en feuilletant l’album du retour. " Mes pensées vont à ces jeunes qui n’ont pas la chance de vivre facilement en société.

Le reste des souvenirs se bouscule dans un grand désordre d’images : les rencontres avec des jeunes de toutes nationalités, les échanges avec un prêtre orthodoxe, avec le conseiller juridique du Pape, la participation à une messe byzantine, la relève de la garde sur la place Syntagma, la grande veillée « spéciale Afrique »…

Triomphe à la moussaka

A 16 ou 18 ans, les estomacs sont des gouffres abyssaux : les jeunes finistériens ont réservé des triomphes à la moussaka, aux feuilles de vigne garnies, au tarama, au tzatziki, au melon blanc. Les carnets de voyage ont gardé trace des lunes rousses, des eaux chaudes et turquoise, des flâneries dans les rues pittoresques du vieux quartier athénien de la Plaka.

« Beau temps, belles filles, belle mer, beau camp », résume Gwendal, avec une concision qui ne laisse place qu’à l’essentiel. Un périple inoubliable qui a donné l’envie à chacun de poursuivre pour d’encore plus beaux projets l’expérience « Scouts de France ».
L’album de cette expédition grecque est disponible sur le site Internet du groupe Pol Aurélien : photos, carnet de routes et réactions vous attendent sur le site web du groupe Pol Aurelien

Merci à tous nos chefs pour leur dynamisme, leur courage et leur confiance…

Les Pionniers de Saint-Pol de Léon, Kerbonne et Morlaix
D’après un article du Télégramme - édition Morlaix (10/08/03)

Publié le (mis à jour le )