Sois Prête

Être Prête
Ce n’est pas être préparée ;
Ce n’est pas avoir tout prévu ;
Cela est impossible ;
Personne ne peut le faire.

La vie est trop grande, trop inconnue encore, pour que l’homme puisse dire :
« Je sais ce qui m’attend ; je veux me préparer. »
Elle est trop forte aussi.
Elle vient avec une brusquerie, une impétuosité qui n’épargne rien.
Tout est bousculé : nos projets, nos plans, nos programmes, et parfois le but même que nous nous étions proposé.

Alors, si nous ne sommes pas prêts, aurons-nous le courage et la volonté de reconstruire, sur les ruines de nos rêves, d’autres plans, un édifice nouveau ?

Être prête,
Ce n’est pas être préparée ;
Ce n’est pas avoir tout prévu ;
Cela est impossible ;
Personne ne peut le faire.

Être prête,
C’est accepter la vie ;
C’est bondir au-devant du jour nouveau ;
C’est tendre les bras vers sa richesse inconnue ;
C’est se tenir en face des heures qui viennent, calme et serein ;
C’est vivre le présent avec force, courage et bonne volonté, sans s’inquiéter de demain ; ni de ce que sera après-demain ; ni de ce qui peut arriver dans un avenir éloigné.

Demain n’est pas à toi.
Il te sera peut-être refusé.
Pourquoi t’épuises-tu dans la préparation de demain en négligeant le jour d’aujourd’hui ?
Aujourd’hui t’appartient.
Il t’a été donné.
Accepte-le comme une offrande de la vie et fais de ce jour quelque chose de beau.
Demain – si demain t’est donné – tu feras la même chose. Et après-demain, de même ; et ainsi de suite, jour après jour, jusqu’à la fin.

Être prête,
C’est accepter la vie ;
Toute la vie ;
Telle qu’elle vient à nous ;
Avec ce qu’elle a de plus beau et ce qu’elle a de plus triste : avec ses jours légers qui passent comme passe un papillon ; Et ses jours pesant qui traînent comme traîne le brouillard sur les champs mouillés.

Être prête,
C’est être disposé à faire ce que l’heure exige ;
C’est accepter avec bonne volonté.
Ce n’est pas dans tes paroles que je verrai si tu es prête ; ce n’est pas dans tes actions ; c’est dans ton attitude en face de la vie ; peut-être dans ton regard.
Accepter… … C’est beaucoup.
Ce n’est pas assez.
Pour être prête, il faut avoir choisi.
La vie est trop riche ;
Il y a trop de choses qui nous attirent et qui nous appellent.
Les forces physiques et les forces intellectuelles d’un homme ne suffisent pas pour tout embrasser et pour tout accomplir.
Dans cette diversité, il faut choisir.

Quel sera le verbe de ta vie ?
Quel sera ton chant ?

Tu as promis de servir.
« Servir Dieu, ta famille, ton prochain », telle fut ta promesse.
C’est le service que tu as mis au centre de ta vie.
C’est à lui que tu reviendras toujours après les folles escapades et les doux abandons.
Servir est ton verbe.
Tu l’as voulu et tu le veux encore.
Tu sais bien que ta vie ne peut être autre chose qu’une offrande faite à autrui.

Tu as choisi.
Tu es prête.

Aimée Degallier-Martin, in Le Livre de Lézard

Publié le (mis à jour le )