VERSION BETA
Donne ton avis !

L’amour des ennemis

[!sommaire]

« Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Et moi, je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense allez-vous en avoir ? Les Collecteurs d’impôts eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les Païens n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est Parfait. »

Matthieu 5, 43-48

Dans les Evangiles, Jésus dit à une foule : « Il a été dit : “Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.” Eh bien, moi je vous dis : “Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous font du mal, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux.” »

Le mal, et après ?

Il arrive qu’on nous fasse du mal. Parfois, ce mal est impossible à oublier. On dit qu’il est « impardonnable ». Pourtant, les Chrétiens pensent qu’il est possible de dépasser la haine que l’on peut ressentir pour ses ennemis et, même, de les aimer.

Impossible n’est pas Jésus !

Jésus sait qu’aimer son ennemi est difficile. Cela demande du courage. Mais il sait aussi qu’avec l’aide de Dieu et de la prière, chacun est capable de donner cet Amour, pour se rapprocher de Dieu. C’est ce que Jésus a recherché jusqu’au bout, en pardonnant même à ceux qui le faisaient souffrir sur la Croix.

Un Amour qui rend libre

La haine est un sentiment très fort qui nous enferme. Elle est comme une cage dans laquelle on tourne en rond. En nous demandant d’aimer nos ennemis, Jésus nous apprend à sortir de cette prison. Bref, il nous aide à vivre et nous rend libre !

PS

Source Filotéo, n°183, Bayard Jeunesse

Publié le