VERSION BETA
Donne ton avis !

Les ouvriers de la dernière heure

Jésus raconte souvent des Paraboles à ceux qui viennent l’écouter. IL utilise ces petites histoires pour leur parler de Dieu.

Un jour, Jésus fait ce récit qui parle de vignes et d’un maître pas comme les autres…

[!sommaire]

« Le Royaume de Dieu est comme ce propriétaire de vignes qui sort de chez lui un bon matin.
Il va sur la place du village chercher des ouvriers pour la journée
— J’ai du travail sur ma vigne, dit-il. Je paie une pièce d’argent pour la journée. Êtes-vous intéressés ?
Les ouvriers acceptent et partent à la vigne.

Un peu plus tard dans la matinée, le maître retourne sur la place et voit d’autres ouvriers sans travail.
— Allez travailler sur ma vigne, propose-t-il.
Je vous paierai ce qui est juste.
Les ouvriers acceptent et partent à la vigne.

Le maître retourne encore sur la place à midi, puis au milieu de l’après-midi. Á chaque fois, il trouve de nouveaux ouvriers. Le soir, alors que la journée est presque finie, il se rend une dernière fois sur la place. Voyant des ouvriers assis là, il leur demande :
— Pourquoi êtes-vous restés toute la journée sans travailler ?
Ils lui répondent :
— Personne ne nous a proposé de travail.
Alors, le maître les envoie à sa vigne.

La nuit tombe, c’est la fin de la journée. Le maître de la vigne fait appeler ses ouvriers pour les payer. Il commence par ceux qui sont arrivés en dernier et donne à chacun une pièce d’argent.
En voyant cela, les autres ouvriers sont tout contents. Ils se disent :
— Si les derniers reçoivent une pièce d’argent, alors nous, nous allons gagner encore plus !
Mais le maître leur donne à eux aussi une pièce d’argent.
Mécontent, l’un d’eux se met en colère :
— Ceux qui n’ont travaillé qu’une seule heure gagnent la même chose que nous qui avons transpiré toute la journée ?
Le maître lui répond :
— Mon ami, je ne te fais pas de tort ! Je t’avais promis une pièce d’argent, non ? Alors, prends-la et rentre chez toi. Si j’ai envie de donner à un autre autant qu’à toi, est-ce que cela t’enlève quelque chose ? Faut-il que tu sois jaloux parce que je suis bon ?

Matthieu 20, 1-16

Dieu aime-t-il tout le monde de la même manière ? Voilà la grande question que pose Jésus quand il raconte cette parabole…

Les Paraboles : de drôles d’histoires !

Á l’époque de Jésus, les conteurs ou les professeurs utilisent souvent les paraboles. Ce sont des petites histoires dont le sens est donné à la fin. Les paraboles paraissent simples, car elles parlent des champs, de vignes, d’arbres et d’animaux. Mais, pour comprendre le message qui se trouve derrière, il faut souvent faire bouger ses méninges !

Qui est qui ?

Dans cette parabole, le maître de la vigne, c’est Dieu, et les ouvriers, ce sont les hommes. Certains parmi nous sont comme les premiers ouvriers du récit : ils ont rencontré Dieu très tôt et l’ont servi dès la première heure. D’autres sont plutôt comme les derniers ouvriers : ils ont passé une grande partie de leur vie loin de Dieu et ne le découvrent que très tard.

Assez d’Amour pour tous !

Avec cette parabole, Jésus nous dit que les hommes ne rencontrent pas tous Dieu au même moment. En revanche, Il les accueille de la même manière, qu’ils viennent vers Lui en premier ou arrivent en dernier. Il n’est jamais trop tard pour rencontrer Dieu, car son Amour est là, entier, pour chacun de nous !

PS

Source Filotéo, n°184, Bayard Jeunesse

Publié le