VERSION BETA
Donne ton avis !

L’investiture du CP

Chez les Scouts Unitaires de France, une cérémonie matérialise le fait, pour le chef de patrouille, de prendre la direction de sa patrouille. Le chef de patrouille s’engage auprès de ses chefs. Il reçoit alors l’engagement de ses équipiers.

La troupe est rassemblée comme pour une promesse. Le staff de la patrouille et la cordelière de chef de patrouille sont tenus par un assistant.

Le futur CP est appelé par le chef de troupe. Il se place au centre et salue son chef. Les autres CP viennent se placer derrière lui avec leur staff.

Chef de troupe : « La Cour d’Honneur t’a choisi comme chef de patrouille. Promets-tu de bien remplir cette mission et de donner en tout l’exemple ? »

Chef de patrouille : « Oui. »

CT : « Promets-tu d’être loyal à tes chefs, dévoué à tes frères, partout et toujours ? »

CP : « Oui. »

CT : « Promets-tu d’aimer, d’instruire et de gouverner ta patrouille avec fermeté, douceur et humilité ? »

CP : « Oui. »

CT : « Promets-tu d’observer la loi scoute et d’en faire vivre ta patrouille ? »

CP : « Oui. »

CT : « Bien ! La Cour d’Honneur te fait confiance. Désormais, sois donc regardé par tous comme le chef de patrouille du …, responsable devant Dieu de chacun de tes garçons. »

Le nouveau CP s’engage alors en faisant le salut scout :

CP : « Je te remercie et je promets de t’obéir fidèlement, de t’aider de tout mon pouvoir dans le gouvernement de la troupe, d’aider en tout mes frères scouts de la patrouille du … dont notre Seigneur me fait aujourd’hui chef et gardien ! »

Le nouveau CP se voit alors remettre par son CT le staff. Il salue les chefs, puis les autres CP, qui regagnent leur place.

Le CP se place alors devant sa patrouille pour recevoir l’engagement de ses patrouillards. Il plante son staff en terre. Ses patrouillards qui ont fait leur promesse réunissent leurs mains gauches dessus. Le CP les recouvre de sa main droite.

En faisant le salut scout, les patrouillards prononcent leur engagement vis à vis du CP :

« Je te promets de t’obéir comme au chef, de t’aimer comme un frère aîné et d’être loyal à la patrouille. »

Chacun regagne alors sa place dans le rassemblement.

Publié le (mis à jour le )