Le tarp : l’abri ultra-polyvalent

Pour dormir, s’abriter, protéger la nourriture etc

Le tarp est un petit outil très polyvalent encore méconnu dans le cadre du scoutisme. Nous avons découvert son usage en 2017 avec la FEE?, mais nous l’utilisons aussi depuis.

A l’occasion de notre visite à la FEE? qui préparait ses 30 ans en 2017, nous avons pu découvrir une bonne idée matériel que nous te partageons : le tarp Décathlon.

Evitons tout doute, cet article n’est pas sponsorisé :-)

Les photos de l’article présentent :

  • un tarp un peu kaki, c’est le modèle Decathlon de 2017
  • un tarp plus vert, c’est un des modèles Decathlon de 2022

Qu’est-ce qu’un tarp ?

Un tarp est un abri très simple, très utilisé par le randonneur. Il est très léger, basé sur une toile et deux piquets. Il peut être monté comme une tente, ou sous forme d’abri. Les randonneurs qui veulent voyager léger le privilégie aujourd’hui à une tente car il est plus léger, et permet de rester à l’abri de la pluie.

Il en existe plusieurs modèles, plus ou moins chers, plus ou moins lourds, mais la FEE comme nous, avons regardé le modèle de Decathlon, très abordable à 25€ (à la date de l’article).

Celui-ci contient :

  • une toile imperméable de 2,8m x 2,8m,
  • 2 piquets de 1,80m chacun composé de 4 morceaux,
  • 6 sardines
  • 6 tendeurs de 2m environ.

L’usage découvert avec la FEE

Dans certains groupes de la FEE, chaque patrouille se voit affecter un tarp. Il a un tas d’usages : bâcher une table en camp, faire un abri pour le matériel en week-end ou, disposés les uns à côté des autres, abriter l’unité entière pour manger au sec. Mais aussi abriter la patrouille en raid / exploration et ainsi ne pas avoir de tente à porter.

Très léger, maléable, le tarp ne déchire pas au premier coup de vent les œillets (syndrôme bâche bleue).

Il permet surtout aussi de monter rapidement un abri au milieu d’un champ.

Nous l’avons testé aussi !

Après avoir vu monté le modèle de chez Décathlon, observé sous toutes les coutures, nous sommes convaincus. C’est hyper pratique pour les camps, les explos / raids, et surtout en week-end : en deux secondes, sans te casser la tête, tu as un abri sérieux. Nous nous sommes mêmes demandés pourquoi on n’y avait pas pensé avant !

Bien sûr tu peux faire pareil avec une bâche et une corde. Mais il te faut trouver des arbres. Ou planter des pieux. Le tarp amène sa rapidité de montage « tout en un ». Il est aussi rapide à monter, démonter, déplacer, modifier. Plus qu’avec nos bâches habituelles.

Sa légèreté fait qu’il sèche très rapidement. Et ça, quand on rentre d’un week-end pluvieux pendant l’année, ça vaut !

Le poids est de 1kg (toile), auquel il faut ajouter 1,2kg de mats. Les mats sont légers et moins solides que ceux des tentes de patrouille. De la même manière, les sardines ne sont pas du haut de gamme mais suffisantes.

Quels usages ?

Abriter un coin d’équipe

En camp, on peut utiliser des vieux double-toits plus grands mais encore faut-il en avoir. On peut le tendre de différentes manières au dessus de sa table d’équipe ou prévoir un petit coin à côté pour abriter le matériel de l’équipe.

Dormir en mode bivouac

Selon son montage, on peut y faire dormir entre 2 et 3 scouts ou guides.

  • monté comme un toit de tente : 3 personnes passent, mais le sol peut abimer les matelas. On peut faire des montages plus compliqués avec des hamacs dessous !
  • monté en triangle comme ci-dessous : il protège mieux du vent. Si on met la moitié du toit au sol, il n’y a plus que 2 places mais le matelas autogonflant est protégé du sol.

Les scouts et guides adorent ces montages, qui fait dormir à la fois dedans et dehors. Au sec et sous les étoiles !

En en donnant à ses équipes en randonnées, cela permet d’éviter de porter une lourde tente. Soit pour dormir dessous s’il pleut, soit pour dormir dessus s’il fait beau.

Entre les hamacs et les tarps, les scouts et les guides ne montent plus les tentes lors des week-ends où il fait beau. Ils sont devenus accros à ces « mini-cabanes » qu’ils montent comme ils veulent en quelques minutes. On avait tenté « pour voir » 3 tarps. On va finir par en avoir 10. Ca va pas mal au responsable matériel qui voit les tentes durer un peu plus longtemps. Et puis 10 tarps à 25€, c’est le tiers du prix d’une tente !

S’abriter en week-end scout pluvieux

En week-end scout d’hiver, il peut arriver qu’il pleuve « un peu ». Parfois.

Monter un tarp prend 5 minutes pour abriter sa nourriture et une partie du matériel. On peut aussi en monter un pour préparer à manger sans subir la pluie. On peut aussi les monter en arc de cercle en position basse pour faire un abris cosy autour du feu (en faisant bien attention au sens de la fumée).

Il arrive aussi qu’on en monte un rapidement quand on se prend une forte pluie juste au moment du départ, pour y protéger les tentes (et les jeunes).

Où le trouver ?

Décathlon : lien direct (à la date de l’article)

Prix : 25€ au moment de l’article.

Il existe un modèle blanc de la même taille et à la toile plus solide mais plus salissante, à 40€.

Publié le (mis à jour le )