VERSION BETA
Donne ton avis !

Tout savoir sur les signaux marins

Afin de communiquer entres bateaux sur ses intentions de manœuvres ou lors que la visibilité est mauvaise, les marins utilisent des signaux visuels et sonores.

Les signaux servent à transmettre un message d’un bateau à l’autre ou du port aux bateaux.

Les signaux sonores se font à l’aide d’une corne de brume ou plus simplement d’un sifflet.
Les signaux brefs durent 1 seconde. Sur les schémas, ils sont notés avec un point. Quant à eux, les signaux longs durent 4 à 6 secondes et sont schématisés à l’aire d’un tiret.

Signaux de manœuvre

Quand tu es en vue d’un autre navire, tu vas communiquer tous tes changements de cap afin de ne pas le surprendre. C’est un peu comme un clignotant de voiture.

Tu peux compléter tes signaux sonores, avec un feu blanc, émis au même rythme sur tout l’horizon.

En cas de doute sur la manœuvre d’un bateau qui est à proximité de toi, tu peux faire 5 brefs pour lui demander ses intentions.

Signaux d’avertissement

Ces signaux servent à communiquer sur ses intentions de manœuvres auprès des autres bateaux.
Prenons l’exemple d’un chenal où deux bateaux se suivraient. Le second bateau est plus rapide et aimerait dépasser le premier. Pour cela il va faire 2 longs, 2 brefs s’il a l’intention de le dépasser en bâbord et 2 longs, 1 bref pour tribord.
Le premier bateau répondra 1 long, 1 bref, 1 long, 1 bref s’il est d’accord sinon il ne fera rien.

Si le premier bateau ne te répond pas, c’est qu’il juge que ce n’est pas nécessaire ou prudent de se laisser doubler. Tu prendras ton mal en patience et sortira un jeu de Tarot pour t’occuper !

A l’approche d’un coude (dans un chenal ou sur une rivière) où il n’y a pas de visibilité. Les bateaux doivent faire 1 long avec de s’engager. S’il y a un bateau en face, il répondra d’1 long.

PS

Sources :
Defim : http://www.defim.fr/pdf/guide_cotier.pdf
Groupe René Le Bertre - Rouen
Crédit photo : Patrick Balas

Publié le