Un rassemblement de l’AMGE en France !

C’est à Noisy-le-Grand (93) que s’est déroulé un des séminaires Juliette Low de l’AMGE

L’Association Mondiale des Guides et Éclaireuses (en anglais WAGGGS) a rassemblé plus de 700 participantes et participants à travers le monde pour les séminaires Juliette Low.
18 lieux de formations à travers le monde dont un en France à Noisy-le-Grand (93). LaToileScoute t’emmène sur place.

« C’est super enrichissant de vivre ces quelques jours avec des personnes venues de pleins de pays différents ! » Laurine est venue pour représenter les Scouts et Guides de France (SGDF?) lors de ce séminaire Juliette Low en banlieue parisienne. Pauline (EEUdF?) et Adèle (EEdF?) complètent la « teamgirl » des françaises.
Vingt nationalités différentes représentent tous les continents.

Organisé par le Scoutisme Français en lien avec l’AMGE : Association Mondiale des Guides et Éclaireuses (WAGGGS dans sa formulation anglophone) du 14 au 20 novembre, c’est la première fois que ces journées se vivent en simultané dans 17 autres lieux dans le monde.

Des ateliers, débats, discussions et jeux rythment cette formation pour les 30 participantes mais aussi un participant (représentant la Nouvelle-Zélande) car la session organisée en France n’est pas réservée aux femmes.

« Le but pour nous, c’est de se former au leadership. Nous avons abordé d’autres sujets dont un très important : l’égalité des genres. »

Le samedi matin, deux équipes ont été formées. L’une d’elle, dans un objectif de service, doit décorer un des murs des locaux de l’association « Futé » où la formation a lieu. L’idée est de laisser une belle fresque qui puisse témoigner de ce passage.

Le petit groupe a donc réfléchi aux différents messages que cette peinture va porter. Égalité des genres, Leadership, Interculturel … Le tout devant être lié à la formation dont le logo forme des alvéoles de ruches.

 

La petite difficulté est alors d’exposer ses idées à chacune des participantes, qui ne parlent pas toutes en français. Le recours à l’anglais est nécessaire pour que tous les participants puissent prendre part au débat.
Petit à petit le dessin prend forme sur un grand brouillon et les « facilitatrices » (c’est à dire celles qui animent la formation) viennent donner leurs avis pour compléter l’œuvre.

Enfin dernière phase avant de peindre : tracer au crayon et avec de l’adhésif , les contours des dessins sur le mur, à l’aide d’un vidéoprojecteur.

Laurine donne un coup de main pour écrire une citation de Baden Powell au dessus de la porte « Essayer de laisser le monde meilleur que vous l’avez trouvé. »

J’aime beaucoup cette phrase de BP. C’est ensemble que nous l’avons choisie et c’est au cours de moments comme ceux-là qu’on remarque que partout dans le monde des valeurs communes nous rapprochent.

L’Association mondiale des guides et des éclaireuses est le plus grand mouvement bénévole dédié aux filles et aux jeunes femmes dans le monde. Ce mouvement très diversifié représente douze millions de filles et de jeunes femmes de 150 pays.. Cette organisation mondiale est reconnue par l’ONU.

Coline Garnier, commissaire internationale du scoutisme français auprès de l’AMGE nous explique en vidéo ce qu’est l’AMGE.

 

Clic sur ce bouton pour voir toutes nos photos du #JLS2019

Publié le (mis à jour le )