VERSION BETA
Donne ton avis !

Le Tombeau vide

Chaque année, tous les Chrétiens célèbrent la fête de Pâques, c’est-à-dire la Résurrection de Jésus. En voici le récit…

[!sommaire]

« Le premier jour de la semaine, alors que le soleil se levait à peine, les femmes allèrent au tombeau de Jésus, portant des huiles parfumées qu’elles avaient préparées.
Elles découvrirent la pierre du tombeau roulée et, une fois à l’intérieur, elles ne trouvèrent pas le corps de Jésus. Ne sachant quoi penser, voici que deux hommes se présentèrent à elles en vêtements éblouissants. Saisies de crainte, elles baissèrent le visage vers la terre.
Ils leur dirent alors :
— Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ?
Il n’est pas ici car il est ressuscité.
Souvenez-vous de ce qu’il vous avait dit lorsqu’il était encore en Galilée.
« Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des criminels, qu’il soit crucifié et que le troisième jour, il se relève. »
En effet, les femmes se souvenaient de ce qu’il avait dit.
Elles s’éloignèrent alors du tombeau et allèrent raconter cela aux disciples, ainsi qu’à bien d’autres personnes. »

Luc 24, 1-10

Une vie au-delà de la mort : voilà ce à quoi l’on croit quand on est chrétien…
Et ce que l’on s’apprête à fêter à Pâques !

La confiance règne

Il n’est pas toujours facile de croire en la résurrection. Jésus est-il revenu en chair et en os ? Et nous, ressusciterons-nous ? Cela reste un mystère. Pourtant les disciples de Jésus l’ont vu vivant après sa mort, et cela a bouleversé leur vie. Depuis 2000 ans, les Chrétiens font confiance aux témoignages des disciples de Jésus.

Et parce qu’ils ressentent sa présence dans leur cœur, les Chrétiens font confiance à Jésus pour leur indiquer le chemin à suivre dans la vie.
Cette confiance s’appelle la « foi ».

Pâques : des passages importants

En hébreu, la langue du peuple juif, Pâque (Pessah) signifie « passage ».

C’est une grande fête juive que Jésus a lui-même célébrée juste avant d’être arrêté et crucifié. Pour les Chrétiens, Pâques est devenue le « passage » de la mort à la vie.
Car, ce jour-là, on fête Jésus qui est ressuscité.

On célèbre aussi la promesse que Dieu fait à tous les hommes d’une vie éternelle auprès de lui.

Ici et maintenant

Cette promesse de Dieu ne concerne pas que la vie après la mort : elle concerne notre vie tout entière !

Car être Chrétien, ce n’est pas espérer « une autre vie », comme dans un jeu vidéo !
Mais c’est croire que chaque jour, cette promesse de vie et d’amour est présente et que c’est elle qui nous permet d’avancer avec confiance.

PS

Source Filotéo, n°189, Bayard Jeunesse

Publié le