Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Magazine / Actualités scoutes / International / Ces scouts aident les migrants et réfugiés à s’intégrer

Ces scouts aident les migrants et réfugiés à s’intégrer

Aux USA, la Troupe 1532 est un peu particulière. Elle est essentiellement composée de réfugiés et de migrants. Récit d’une belle aventure.


Les scouts Jean Tuyishime et Moise Tuyikunde sont assis autour du feu sous la voute étoilée des montagnes des Montagnes Rocky du Colorado. Ils se charrient et se font des blagues comme le font souvent des frères. Pourtant, 2 ans avant, ils étaient à l’autre bout du monde, dans un camp d’Afrique centrale, au Rwanda.

Ces deux frères sont nés dans le camp de réfugiés Gihembe. Leurs parents ont fuit le Zaïre en 1996. Ils ont pu être accueilli dans la région de Denver aux USA en 2014. Progressivement, ils se sont intégrés à leur nouvel environnement, en apprenant suffisamment de rudiments d’anglais pour adhérer et participer à une nouvelle expérience : les scouts.

Mais Jean, 15 ans, et Moise, 12 ans, n’ont pas rejoint une troupe comme les autres. La troupe 1532 est essentiellement composée de réfugiés et de migrants, venant de pays lointains comme le Rwanda, le Népal ou la Birmanie.

Lors des sorties, la nourriture traditionnelle américaine, telle que les hot-dogs ou les hamburgers, sont remplacés par du poisson fris, du maïs grillé ou du chatpate, plat traditionnel de street food au Népal. Le dessert cependant est typiquement américain, des s’mores : du shamallow grillé coincé entre deux petits beurres, avec un carré de chocolat.

La troupe propose des activités spécifiques à ces scouts essentiellement réfugiés et migrants. Les chefs indiquent que cela permet aux jeunes scouts de s’adapter à la culture américaine dans un environnement bienveillant et sûr.

« C’est un endroit où ils peuvent être eux-mêmes, sans avoir peur de l’être », indique Justin Wilson, un des chefs scouts.
« Je pense que c’est vraiment important pour eux de voir que des gens s’intéressent à eux, que des gens peuvent sortir de leur routine pour se mettre au service de migrants »

La troupe 1532, formée en 2014, pourrait être un modèle pour des troupes scoutes cherchant à accueillir des jeunes migrants ou réfugiés.

Wilson et P.J. Parmar, le docteur qui a fondé la troupe, expliquent que le contexte passé des jeunes présente des défis auxquels les autres troupes ne sont pas confrontées. Les membres vont et viennent, ce qui rend difficile de se focaliser sur le système habituel américain des badges au mérite, et de progression par rang. Aux USA, le rang le plus élevé et très célèbre, connu de tous les américains, est l’Eagle Scout.

Quasiment aucun de nos jeunes ne sait ce qu’est l’Eagle Scout. Leurs parents non plus.

La plupart des parents ont peu d’argent et travaillent dur, de nombreuses heures, ce qui rend difficile de prévoir des rencontres. Les scouts peuvent difficilement se rendre à des réunions, alors ils ont décidé de ne faire que des sorties campées.

Ensuite, il y a la question de l’enseignement de la discipline et du respect entre scouts. Pour certains, ce n’est pas facile, cela nécessite un ajustement à une nouvelle culture, surtout quand on n’a vécu qu’en camp de réfugiés, ou le système D est le mode de survie principal. Lors de la sortie campée de la fin de l’été, des scouts ont été surpris en train de fumer. Au camp de printemps, certains ont été accusés de vol.

« Je pense cependant, en particulier au camp d’été, qu’ils étaient sous observation de tous », relativise Wilson. « Ils ne sont pas une troupe de jeunes blancs de zones résidentielles tranquilles, alors dès qu’ils font le moindre écart, c’est remarqué, alors que pour les autres troupes, ce genre de bêtises d’ados passent sous le radar ».

Il faut préciser que quand on parle de sorties campées, aux USA, ce n’est pas dans un champ tranquille comme en France, mais sur une base, qui est fréquentée aussi par d’autres scouts en même temps. Qui probablement n’observent pas tous d’un œil bienveillant cette troupe de réfugiés et de migrants.

P.J. Parmar explique souvent à ses scouts :

La barre est un peu plus haute pour vous, les garçons, parce vous n’aurez jamais le bénéfice du doute dans la société, comme les blancs peuvent avoir

Le père de Jean, Jean Batacoka, un homme de ménage de 37 ans, papa de 5 enfants, raconte que l’action de Wilson et Parmar ont aidé ses enfants.

Ce qu’ils font ici n’est pas qu’une formation leadership, ils apprennent d’abord la discipline, comment se comporter en collectif, ou comment respecter les personnes plus âgées. Je pense que c’est vraiment une bonne chose pour eux, je sens que quelque chose est en train de se passer.

Pour son fils, Jean, ces qualités semblent être bien enracinées et elles pourront servir à une génération à venir.

Je veux devenir adulte et un leader comme P.J. ou Justin. Comme ça, je pourrais aider d’autres enfants". Dit-il

Quelques photos de la troupe et leurs histoires

Le photographe T. Peipert d’AP (Associated Press) est passé sur une des sorties campées des scouts, le 10 septembre 2016 sur le camp d’Evergreen. Il te présente en photo quelques scouts et leurs activités.

Jean Tuyishime et Moise Tuyikunde, 15 et 12 ans

Jean Tuyishime, 15 ans, au centre, et son frère, Moise Tuyikunde, 12 ans à droite, se relaxent dans leur hamac. C’est leur histoire qui est présentée dans le début de l’article.

Jean, à gauche, au départ pour la sortie en montagne.

Gideon Muhigirwa, 13 ans, réfugié d’Afrique

Il se tient près du spot de pêche à côté des chutes d’Idaho puis au bord du lac.

Un peu plus tard, il écoute une leçon de photo.

Justin Mbelechi, 13 ans, d’Afrique

Justin Mbelechi, rôtit son maïs avec Bidesh Magar, 14 ans.

Justin Mbelechi, à gauche, et Gideon Muhigirwa chargent l’équipement pour camper in Aurora, Colorado, avant de partir camper dans les montagnes.

Départ en mini bus, à regarder le paysage.

Une fois arrivé, il profite de l’instant, et saute à travers l’eau froide du lac Echo, près des chutes d’Idaho.

Micro Win, 17 ans, d’Asie du Sud-Ouest

Il randonne près du sommet Mont-Evans, près des chutes d’Idaho, dans les montagnes Rocky du Colorado puis se pose pour regarder le paysage du Colorado.

Bhim Adhikari, 16 ans, du Népal

Bhim Adhikari, 16, à gauche, et Madhav Khadka, 15 ans, tous deux migrants népalais, se réchauffent au coin du feu. Il a pu aussi participer à la sortie près du lac.

Tapas Khanal, 13 ans, d’Asie du Sud Ouest

Tapas coupe un bout de bois, activité scoute internationale s’il en est :)

Chitsan Win, 13 ans, d’Asie du Sud Ouest

Il pêche tranquille dans cette première photo, puis, accompagné de Moise Tuyikunde et Chitsan Win, ils évaluent leurs prises.

Rai et Abishek Khadka, 16 et 14 ans, du Népal

Ils explorent une zone rocheuse près du lac.


Source : Associated Press, repris par The Washington Post, et de nombreux journaux américains. Les photos légendées ont été publiées par Denver Post.
Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2017

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones