VERSION BETA
Donne ton avis !

Veillée Atelier d’écriture

Ensemble, on invente une histoire en ajoutant chacun une péripétie.

Déroulement

Le chef (ou un autre meneur) commence à raconter une histoire. Pour démarrer l’invention d’une histoire, il est bon de déterminer auparavant :

  • un personnage
  • un cadre
  • un pouvoir qui sort du commun
  • un évènement déclencheur

A tour de rôle, chaque jeune doit inventer la suite de l’histoire. Pour déterminer l’ordre, plusieurs options :

  • chacun parle à son tour, dans l’ordre du cercle
  • prise de parole volontaire
  • je peux prendre la parole si je commence ma phrase par le dernier mot du précédent
  • avec un ballon : celui qui a le ballon raconte l’histoire

Il est important que le meneur sache distribuer la parole.

Idées de contraintes

  • je dois placer dans mon histoire 5 mots donnés au pralable sans me faire remarquer
  • je dois parler 5 minutes, puis 3 minutes, puis 1 minutes (à chaque tour)
  • je m’arrête quand le chef claque des mains
  • dire au moins un proverbe dans chaque intervention
  • introduire dans l’histoire le plus d’expressions possibles contenant le chiffre 4 (à 4 pattes, 4 à 4, aux 4 vents…)
  • les participants écrivent des mots au hasard sur des papiers puis tirent 1 papier par intervention : ils doivent caser ce mot dans leur partie de l’histoire
  • liste de 7 mots secrets à caser de façon inaperçue (max. 2 par tour). Le premier qui a casé tous ses mots sans que les autres s’en aperçoivent a gagné.
  • introduire des noms d’émission de TV, titres de films…
  • placer dans l’intervention le maximum de mots commençant par la lettre C…
  • chacun a 1 minute pour raconter l’histoire… puis 45 secondes, puis 30, puis 15, puis 10 …
  • il est interdit d’utiliser des mots de plus de 3 syllabes
  • il est interdit de prononcer des mots contenant la lettre A …

Variante

Par petites équipes, les jeunes doivent écrire des textes sous contrainte.

On choisit un type de texte et une contrainte. Chacun a 25 minutes pour écrire son texte, puis on se retrouve pour lire les textes des uns des autres.

On organise 3 manches avec 3 types de textes et 3 contraintes.

Types de textes à écrire

  • une lettre d’amour
  • un dialogue entre une concierge et le postier
  • un article dans le canard enchaîné
  • la lettre d’un suicidé
  • le sermon d’un curé
  • un télégramme
  • une lettre d’information pour cage d’escalier d’un immeuble

Idées de contraintes

  • une poule écrit à son coq. Elle préfère ne jamais utiliser la lettre ’e’ (ce ne serait pas correct mais c’est balèze)
  • il ne faut aucun mot de plus de 5 lettres
  • mon texte doit contenir le plus possible d’expressions françaises
  • mon texte utilise le plus souvent possible des expressions incluant le chiffre 4 (à 4 pattes, couper les cheuveux en 4…)
  • exercice de style : je raconte la même histoire sous plusieurs styles (fermier, anglais, BCBG, speed, technique, désespéré, hyper joyeux…)
  • j’ai peu de papier : j’écris un texte uniquement avec des lettres qui ne « dépassent » pas pour serrer mes lignes. A bannir : t,p,q,j…, à utiliser : a,e,r,u,n,v…

Publié le (mis à jour le )