Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

Magazine / Récits d’aventures scoutes / Aventures des ados / Camp d’été pionniers de Ferney-Voltaire

Camp d’été pionniers de Ferney-Voltaire

Scouts de France

Du 13 au 26 juillet 2002, 5 animateurs et 17 Pionniers et Pionnières de Ferney-Voltaire se trouvaient à Boucieu-le-Roi, en Ardèche, pour leur camp d’été. Plus précisément, il y avait 4 Pionnières de Ferney, 1 d’Annemasse, 9 Pionniers de Ferney et 3 d’Annemasse, puisqu’à la demande de Bernard, leur chef de groupe, les Pionniers d’Annemasse s’étaient joints à nous pour ce camp.


Installations

C’est avec le Mastrou (le P’tit train du Vivarais) que les Pionniers ont rejoint leur lieu de camp depuis Tournon-sur-Rhône. Le temps restant incertain (Damien, Benoît, François et Thomas, arrivés la veille, avaient pris la pluie), les installations allèrent bon train, et au soir du premier jour de camp, on trouvait déjà non seulement des toilettes, une douche et une table commune bâchée, mais aussi évidemment toutes les tentes de couchage et le marabou. Les journées suivantes furent donc occupées à améliorer certaines installations et à monter les coins d’équipe.

Dans la lignée de l’Entreprise de l’année, l’Entreprise du camp consistait à se mettre au service de la communauté qui nous accueillait. En fonction de leurs centres d’intérêt, les Pionniers se sont donc engagés sur différentes missions.

Dans leur grande majorité, les garçons souhaitaient faire de la maçonnerie. Nous avons donc organisé différents chantiers au coeur du village médiéval de Boucieu. Devant l’église, il s’agissait de réhausser le muret d’un parterre de fleurs. Derrière l’église, 2 autres murets étaient à construire, et dans le village, plusieurs pots de fleurs fissurés nécessitaient une intervention. Ces chantiers nous ont occupés pendant 3 jours. Les Pionniers, dont certains apprenaient pour la première fois à faire du béton ou du mortier, étaient très motivés, et particulièrement soucieux de faire un travail de qualité, visible ensuite par les habitants du village comme par les touristes, nombreux en été.

48H Pionniers

A la mi-camp, les 10 Pionniers de 3e année sont partis en 48H, tandis que les 7 autres partaient en RED à la découverte de la région. Coup de chance : après pas loin d’une semaine d’averses, le beau temps était au rendez-vous. Ca a été une grande expérience pour tous, et en particulier pour les 3e année, qui sont tous rentrés enchantés. Dans l’ensemble, ils ne se sont pas trop perdus et se sont bien débrouillés pour trouver un gîte, les thèmes de réflexion qu’on leur avait proposés leur ont plu. Cerise sur le gâteau, nous tentions pour la première fois l’expérience de binômes mixtes (Mathieu et Audrey, Manu et Florian), et cette expérience a été très profitable.

L’équipe partie en RED s’est juste fait un peu peur sur le chemin du retour au camp, lorsque Anne-Marie a fait un petit malaise à cause de la fatigue et de la chaleur, mais une bonne nuit de repos a suffit, pour tout le monde, a effacé les traces de ces randonnées.

Chantiers

Les chantiers pouvaient donc reprendre. Les filles ont enfin pu rencontrer des personnes âgées du village pour leur tenir compagnie durant 2 après-midi comme elles le souhaitaient. Et pour reprendre en douceur, tout le monde s’est attelé à plusieurs chantiers de peinture sur les passages à niveau du train du Vivarais et à la gare de Boucieu.

Sur la fin du camp, alors que la chaleur nous empêchaient de travailler de 12H à 16H, nous avons fini par 3 chantiers de débroussaillage, pour la communauté religieuse de la Maison Pierre Vigne, et pour la municipalité de Boucieu, qui nous a remercié avec un verre de l’amitié.

Côté détente ?

Dans l’ensemble, les Pionniers ont très bien bossé sur les chantiers. Tous les soirs où le temps le permettait, une trempette dans les eaux du Doubs longeant le camp était donc bien méritée. D’autant plus que de nombreuses veillées étaient assez « studieuses », puisqu’elles ont été l’occasion d’aborder des thèmes tels que « Les drogues », « Les relations parents-enfants », « La violence », etc durant des veillées festives ou plus sérieuses.

Et puis il y a eu des chants autour du feu, des saucisses (un peu trop d’ailleurs), des siestes dans les hamacs, les rires de Thomas, … Mais ce qui surprend aujourd’hui encore le plus les animateurs, c’est l’excellente intégration réciproque des Pionniers de Ferney et d’Annemasse, qui, aux dernières nouvelles, continuent à se voir entre eux pour de petites soirées.


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Tags associés

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones