VERSION BETA
Donne ton avis !

Le lit de ficelle

vue d’ensemble
Le lit de ficelle

Presque aussi confortable que votre matelas à la maison, à réaliser sur les tentes suspendues, voici le lit de ficelle. Le secret de la réussite : bien tendre les cordages et un peu de savoir faire.

Le lit de ficelle se réalise sur un rectangle de bois de la taille d’un matelas mousse.

Tout d’abord on entoure les deux grands rondins par de la ficelle, comme montré sur les images ci dessous. Pas de besoin de trop rapprocher la ficelle : une dizaine de centimètres entre chaque longueur sur le rondin suffit amplement. Il faut essayer de tendre au maximum la ficelle. On commence et on termine par un nœud plat.

Une fois cela fait on retend à nouveau la ficelle. Pour faire ça correctement il faut appuyer dessus à l’aide du pied, maintenir appuyé tout en appuyant la ficelle suivante, puis relacher lentement la première en tendant la suivante. Renouveler l’opération autant de fois que necessaire. (les cordes sonnent si c’est bien tendu)

Profil
Le lit de ficelle
Profil
Le lit de ficelle

Puis on va mettre les ficelles de la longueur. Cette phase est très importante, c’est elle qui permet au lit d’être très tendu.

La réalisation est assez simple : on parcourt la longueur en passant sous les ficelles de dessous et sur les ficelles de dessus (cf schéma). Il faut commencer le plus près possible du rondin. Puis on tend au maximum. Les ficelles du dessous et les ficelles du dessus reviennent alors à la même hauteur (voir figure de gauche), ce qui les tend encore plus.

Mettre ainsi 3 ou 4 ficelles dans la longueur.

coupe
Le lit de ficelle
Vue de dessus
Le lit de ficelle

Le lit est maintenant terminé. N’oublie pas de mettre un matelas mousse pour ne pas te réveiller avec des mots croisés sur le dos !!! Bonne nuit !

PS

Source : Groupe St Maurice - 1re Annecy

Publié le (mis à jour le )