VERSION BETA
Donne ton avis !

Edito chez les Eclaireuses Eclaireurs de France

Extrait de « Équipée » n°23 d’octobre 1968

Non signé, l’édito présente la vision des Éclaireuses Éclaireurs De France, association de scoutisme laïque du Scoutisme Français.
La position est de relever les aspirations de la jeunesse de Mai 68, et comment les EEDF? y répondent déjà en grande partie.
L’iconographie choisie mérite d’être aussi présentée, reprenant les codes visuels révolutionnaires.

Cet article fait partie d’une série d’articles présentant le regard de chaque association scoute sur Mai 68, regard véhiculé par leurs revues. Retrouver les différents regards.

Lire aussi :

Mai 68 vu par les revues scoutes de l’époque

Depuis les EEDF ? jusqu’aux Scouts d’Europe, en passant par les Guides de France ou les Scouts de France sur Mai 68, nombreuses sont les (...)

L’extraordinaire explosion de mai 68 a montré à la France le vrai visage de sa jeunesse. Par leur façon d’étaler en bonne page les méfaits des « blousons noirs », les journaux avaient essayé de nous faire croire qu’il n’y avait que des délinquants. Les éducateurs, les responsables des mouvements de jeunesse n’étaient pas écoutés quand ils tentaient d’expliquer que la soif de participation, la volonté de prendre des responsabilités, caractérisaient une grande partie des jeunes et que la délinquance juvénile ne faisait bien souvent que traduire l’inquiétude vis-à-vis d’un avenir sur lequel les jeunes n’avaient aucune prise.

Maintenant, il n’est plus possible d’en douter. Les jeunes ouvriers, les lycéens, les étudiants ont fait la preuve de leur détermination à changer la vie. Car, par-delà les scènes de violence, que réclament-ils ?

  • Le droit de participer à l’élaboration de tout ce qui les concerne.
    Et lycéens et étudiants réclament plus particulièrement :
  • le dialogue avec les professeurs ;
  • une ouverture très large sur le monde actuel ;
  • la reconnaissance de la valeur du travail en équipe ;
  • la possibilité pour toutes les formes d’intelligence et pour toutes les classes sociales de s’épanouir à l’école.

Notre mouvement a inscrit dans ses objectifs, et pour une large part, dans les faits, tous ces points. Nous aurions tort cependant de ne pas nous poser quelques questions ?

  • PARTICIPATION ? Pour les éclaireurs et les éclaireuses, c’est d’abord participer activement à la vie de l’équipage. Cela nécessite non seulement l’assiduité aux réunions et aux sorties, mais aussi une présence réelle au Conseil d’équipage, où se définit la vie de l’équipage. Présence réelle, car il est trop facile de ne pas apporter d’idées, de rester silencieux ou de chahuter. Votre Conseil (et donc votre équipage) sera ce que vous en ferez ! (Voir plus loin quelques conseils pour le réussir). Mais la participation nécessite aussi le respect scrupuleux des décisions prises en commun. On trouve assez facilement de bonnes (et de moins bonnes) raisons pour refuser d’obéir à autrui. Ne pas obéir à soi-même est inadmissible.
  • DIALOGUE AVEC LES RESPONSABLES ? La qualité de ce dialogue dépend autant de l’équipage tout entier que des Responsables. L’établissement du contrat est justement une bonne occasion de le promouvoir sur les bases saines d’un engagement réciproque.
  • TRAVAIL EN EQUIPE ? Au sein de l’équipage, tout d’abord, formez-vous un équipage uni où chacun remplit sa part de responsabilité, où chacun a le souci de l’intérêt de l’équipage tout entier (même s’il lui en coûte un peu) ? Sur le plan plus précis du poste, arrivez-vous à travailler avec un ou deux camarades dans le secteur défini par le Conseil d’équipage, en évitant de tout faire seul ou de tout laisser faire par les autres ?
  • OUVERTURE ? Votre équipage est-il ouvert vers les autres ? Vers les autres équipages d’abord (l’équipage participe-t-il vraiment aux activités inter-équipages ?) Vers les jeunes du quartier, du collège, du lycée ? Les avez-vous invités à quelques-unes de vos activités ? Leur avez-vous présenté le vrai visage du scoutisme EEDF? ? Les avez-vous conviés à participer à une grande action (par exemple : « Jeunes contre la faim ») ?

Plus particulièrement en ce début d’année scoute, votre équipage est-il prêt à s’ouvrir aux nouveaux, venus ou non du cercle, à les accueillir et à leur faire la place qui leur est due ?

C’est en essayant d’apporter à toutes ces questions une réponse toujours plus positive que vous vous préparerez à prendre un maximum de responsabilités au lycée, au CET, dans votre entreprise, pour l’édification d’un monde plus juste, plus humain, plus généreux.

Publié le (mis à jour le )