VERSION BETA
Donne ton avis !

Naviguer dans la brume

S’il y a de la brume, la meilleure idée est de rester à terre bien au chaud dans ton lit.

Sortir quand il y a de la brume est vraiment dangereux : tu ne vois plus les repères sur terre, plus les balises ni même les autres bateaux ! Les risques d’échouage ou de collisions augmentent énormément.

Imaginons que la brume tombe quand tu es en mer, il faut bien rentrer hein !

Être prudent

Réduit ta vitesse : tu n’as aucune visibilité et ton bateau n’a pas de frein. Avec une vitesse plus faible, tu auras plus de temps pour réagir en cas de soucis et une collision serait moins violente.

Allume tes feux pour être un peu plus visible, sort ta corne de brune et ton tableau des « signaux sonores en cas de visibilité réduite ».
Toutes les 2 minutes, tu dois émettre 1 long (5-6 secondes) à la corne de brume pour te signaler.

Suivre les sondes

Si tu as un GPS, une carte marine et un sondeur, c’est le moment de les sortir !
Avec un GPS et beaucoup de prudence, il est assez facile de rentrer à bon port. Par-contre sans GPS les choses se compliquent un peu…

Une sonde, c’est une courbe de niveau d’eau sur les cartes marines.
(Les lignes qui séparent les nuances de bleus sur la cartes.)

Plonge une corde lestée (ex : l’ancre de ton bateau) dans l’eau toutes les 2 à 3 minutes, et mesure la longueur de corde submergée, elle correspond à la profondeur d’eau.
Il y a marqué sur ta carte marine la hauteur d’eau minimale : lors d’un coefficient de marée de 120 à la basse mer. Il faut rajouter la hauteur d’eau minimal de la marée en cours et l’état d’avancement de la marée.

Lire aussi :

Comprendre les marées, calculer les hauteurs d’eau

« Y a-t-il une hauteur d’eau suffisante pour passer ? Ho allez ça ira ! »…. *Crac* « A bah ça passait pas » Les coefficients de marées Les coefficients (...)

Les ports récents sont conçus pour toujours avoir de l’eau, même lors des grandes marées. Il y a donc des sortes de « canaux » d’eaux profondes qui arrivent jusqu’aux ports. En suivant ces sondes minutieusement, tu arriveras à bon port.
A l’approche du port, tu commenceras à voir les balises latérales (pour guider dans les chenaux). Tu n’auras plus qu’à les suivre.

PS

Sources :
Pêche-plaisance : http://fnppsf.fr/peche-plaisance/ppn21bien-naviguer-par-temps-de-brume.pdf
Groupe René Le Bertre
Crédit photo : IGN, Paul Tanguy

Publié le