Huitpat

LaToileScoute

LaToileScoute.net

13 août : et le futur du scoutisme ?

Après les élections des membres du Comité, après une soirée internationale très sympathique et conviviale, les participants se retrouvent le matin pour voter pour le lieu du futur Moot 2021, puis pour discuter de l’avenir du scoutisme mondial.

Les rencontres par petits groupes continuent de se dérouler : les scouts francophones, les scouts du Commonwealth… et ce midi, un repas de la délégation française avec des membres du Comité mondial pour discuter de la conférence mondiale sur le climat COP 21. Elle se tiendra à Paris en 2015 et les scouts sont invités à y participer.


Le lieu du futur Moot

Si tu es né entre 2002 et 2004, calcul à grosse maille, tu ne lis pas cet article. Et pourtant, toi qui ne lis pas cet article, sache que tu passes à côté d’une information capitale : le Moot 2021, le rassemblement mondial des ainés, routiers? et compagnons, se tiendra en Irlande, heureuse gagnante face à la Hongrie.

Alors prévois ton poncho, ton K-Way et go to Ireland in 2021. Be Wild ! (C’est leur slogan, si si.)

Objectif 2023

La seconde partie de la journée est orientée avenir. Il faut définir le plan triennal 2014-2017. Les membres du comité (l’ancien, pas le nouvellement élu) proposent de réfléchir à ce que sera le scoutisme à l’horizon 2023. Le slogan : « 100 millions de scouts en 2023 ». Aujourd’hui, nous sommes 40 millions de scouts.

En France, le Scoutisme français devrait alors plus que doubler pour atteindre plus de 200 000 ou 250 000 membres. Du jamais vu depuis … bah, ouh la la … les années 1970 ? Les années 1980 ? Au moins.

Un représentant allemand pose la question sur Twitter : « La qualité ou la quantité ? Il faut choisir ! ».

Doubler les effectifs ne se décrète pas, en effet. Cela implique de nombreuses questions autour du développement : les cibles, certes, les moyens aussi bien entendu, mais surtout l’encadrement des jeunes : trouver les animateurs/chefs/responsables — raye la mention inutile selon ton mouvement ;) —, les former, les accompagner, s’assurer qu’ils restent dans les clous… ! Joli challenge et sujet de débat. Les Anglais, par exemple, expliquent depuis deux ans dans les médias qu’ils doivent bloquer les inscriptions, faute de bénévoles.

Cela met aussi le doigt entre deux scoutismes et modèles de développement :

  • le scoutisme anglo-saxon, très proche de l’enseignement scolaire et de certaines institutions (les religions, les États…). Nous pourrions les rapprocher de la notion d’aumônerie, en terme de modèle de développement comme en terme d’encadrement. Cela permet de forts effectifs, mais crée un fort lien de dépendance, tant en terme de moyens que d’idées. Certains sont devenus de vrais scoutismes d’État, en particulier en Asie.
  • le scoutisme plutôt latin ou européen — si l’on met de côté les Anglais —, nettement plus indépendant, ce qui ne l’empêche pas d’avoir des liens avec les institutions, les Églises… :)

Pour éclairer ce dilemme, on pourra donner l’exemple des scouts hongrois, actuellement très proche du fonctionnement français. Cependant, leur gouvernement, que l’on sait moyennement ouvert à la notion de démocratie (cf. de nombreuses alertes de l’Europe), voit dans le scoutisme un moyen de former la jeunesse et propose aux scouts hongrois de doubler leurs effectifs en quelques années. Pour cela, il l’inonde de moyens financiers et techniques. Leur rassemblement national l’an dernier s’est fait avec l’aide logistique de l’armée. Ah le scoutisme hongrois se développe ! Mais les scouts hongrois doutent. Ils ont peur de perdre leur identité et de peu à peu devenir dépendants des moyens de l’État. Ils doutent des intentions réelles du Gouvernement.

Alors développement, oui mais dans quelle mesure, quels gardes fous, quels modèles ? Se développer … vers où ?

Là, on ne t’a certainement exposé qu’un angle du débat ! Pour que le sujet soit abordé, c’est aussi que le Comité mondial doit avoir des choses dans sa musette : des présentations d’outils, des retours d’expérience. Mais ce petit point te donne un exemple de ce qui peut se discuter et se passer à l’OMMS?.

Bon courage aux délégations !

Des images sur Facebook

Le livetweet


Page créée le , mise a jour le
LaToileScoute 2001-2016

Vos réactions

(0)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Les Auteurs

SebF

Scout depuis quelques années, j’ai compté avoir campé sous la tente en camp scout l’équivalent de près de 2 ans complets. Oui plus (...)

SebF sur Google+ En Savoir +

Qui sommes nous ?

LaToileScoute n'est pas une association de scoutisme. LaToileScoute est une association au service du scoutisme, de ses membres et de ses associations.

Encore + de LTS

Galaxie LaToileScoute

Réseaux sociaux

Smartphones