VERSION BETA
Donne ton avis !

Journal de Jean-Yves sur les autres événements de 68

Scout Pionnier 32-33 de mai 68

Ce journal est une expression d’un avis. Il se présente comme un journal d’un pionnier? ?. Il y en avait deux dans cette revue. Retour ligne automatique
Un concerne la mort de JF.Kennedy et de Martin Luther King. L’autre aborde les événements de 68. C’est le premier que nous reproduisons pour mieux comprendre le second.

Cet article fait partie d’une série d’articles présentant le regard de chaque association scoute sur Mai 68, regard véhiculé par leurs revues. Retrouver les différents regards.

Lire aussi :

Mai 68 vu par les revues scoutes de l’époque

Depuis les EEDF ? jusqu’aux Scouts d’Europe, en passant par les Guides de France ou les Scouts de France sur Mai 68, nombreuses sont les (...)

Nous voulons pour tous les hommes, le travail, le pain, la joie, la liberté.
Notre chant nous engage, luttons mes frères, portons l’amour eu monde entier.
Dans la poussière, l’enthousiasme, la foule, je chantais s’en m’en rendre compte, à la fin j’en avais un peu marre. Pourtant « We shall overcome » c’est un air formidable, à la télé les Noirs et les Blancs le chantent dans leurs grandes marches contre le racisme.

Mais depuis 2 mois. Il est revenu souvent dans ma tête et en y repensant je pourrais dire qu’alors je le chantais « pour de bon ».

Ça ne veut pas dire que je gueulais dans la rue ou à la maison, mais l’air et les paroles chantaient en moi, en écoutant la radio pendant les événements, les discours, le jour, la nuit. Hier encore quand Bob Kennedy.

C’est la première chose que j’ai fait aujourd’hui, je les ai accrochés aux murs de ma chambre tous les trois Bob, Martin et John…

On va encore expliquer comment Ils sont morts, qui est leur assassin, ce qu’il faisait dans la vie, sa femme, son âge. Et de toute façon II sera sûrement fou et seul … Au 3e, on peut dire qu’il y a des coïncidences.

Mais pour moi, pour les copains, ils étalent les signes d’un monde jeune où les hommes s’aimeraient et seraient égaux et le monde qui ne veut ni de la Justice ni de l’amour les a tués.

Je pense à la phrase de scout sur la photo de J.F. Kennedy, qui est toujours affichée à la base, ce coup-cl on peut la mettra au pluriel pour les trois.

Ils étaient droits, courageux
Ils voulaient la justice
Ils construisaient le monde
C’étaient des pionniers.

A ma taille. à mon échelle, mes 18 ans, est-ce que je suis pionnier? de la même famille de pionniers qu’eux ?

Ce soir je repense à la marche de la Paix.

Nous refusons toute race
Nous mêlons nos sangs pour vaincre et pour aimer.

Phrase après phrase le chant vient sous ma plume male surtout il s’enfle dans ma tête car à travers les mots je repense au comité d’action du lycée, à mon frère élu au comité de la fac, à mon père, ingénieur en chef et pourtant gréviste.

Je repense à l’aumônier, dimanche qui disait presque la même chose que la marche de la Paix en citant Paul VI : « Le nouveau nom de la paix c’est le développement ».
« Promouvoir le développement de tout homme et de tout l’homme ».

Ce soir, ma prière sera de chanter la marche de la Paix en osant dire le nom de la seule lumière qui chasse l’obscurité : l’Amour.

Nous croyons que la lumière chassera pour tous, un jour, l’obscurité.

Publié le (mis à jour le )