VERSION BETA
Donne ton avis !

Réactions de pionniers Scouts de France

Scout Pionnier 32-33 de mai 68

Les Scouts de France ont fait appel aux pionniers partout en France pour découvrir leur réaction, comment ils s’engageaient … ou pas. C’est un retour terrain très intéressant à découvrir ainsi !

Cet article fait partie d’une série d’articles présentant le regard de chaque association scoute sur Mai 68, regard véhiculé par leurs revues. Retrouver les différents regards.

Lire aussi :

Mai 68 vu par les revues scoutes de l’époque

Depuis les EEDF ? jusqu’aux Scouts d’Europe, en passant par les Guides de France ou les Scouts de France sur Mai 68, nombreuses sont les (...)

De toute la France, des pionniers nous ont écrit ou téléphoné leurs réactions face aux événements.

En voici quelques-uns. Ce dossier est loin d’être clos, à chacun de nous de le compléter, d’en discuter en poste ou en équipe, dans la rue, sur la plage, avec d’autres jeunes, avec nos parents, avec des adultes.

Ecrivez vos réactions. Envoyez-les accompagnées de documents (journaux de lycée, bulletins de C.A.L.[Comité d’Action du Lycée], tracts…), à l’Equipe Nationale Pionnier?, 10, rue de Dantzig, Paris (15").

Georges de Rennes

Je pensais qu’il y avait besoin d’une réforme dans l’enseignement, on en a marre des élèves qui ne sont que machines à consommer. J’en ai discuté longuement avec les copains, puis avec mon père qui est prof.

Puis il y a eu l’élection des délégués, la direction était d’accord à condition de respecter l’honnêteté du scrutin qui serait contrôlé par l’administration.
Je me suis présenté et j’ai été élu, je pense que les pionniers doivent être présents là où il y a du boulot à faire.

On a décidé une grève de 48 h. pour commencer et on s’est réuni en commissions. Tout le monde était là puis le lycée a été fermé et les gars ont beaucoup moins participé, fallait en vouloir.

On a d’abord vu les problèmes internes du bahut, on a annulé un voyage de fin d’année prévu par la direction.

J’ai participé à la commission pédagogique, où nous avons proposé un travail à mi-temps les après-midi étant consacrés au sport et à la culture, nous avons demandé une heure par semaine de tribune libre, sur les grands courants de la pensée moderne.

Il y a aussi eu un essai de travail avec les associations de parents et de professeurs.

VERSAILLES

Tout d’abord une prise de conscience à la suite d’un tract lancé par les philos et la création d’un C.A.L.

Des pionniers s’engagent à fond dans les commissions suivantes

  • Réforme de la discipline.
  • Réforme de l’enseignement (programme - horaire - manière d’enseigner).
  • Réforme de la formation spirituelle.
  • Création d’activités socioculturelles.
    Le problème rencontré est une indifférence de la part de beaucoup d’élèves.

Les réactions des parents ont été très positives et très coopératives.

LOUIS, classe de seconde Participation aux C.A.L

Mon action a été essentiellement lycéenne, c’est-à-dire que j’ai participé aux réunions du C.A.L. pour obtenir des droits à l’Intérieur du lycée car il me semble que les élèves doivent pouvoir s’exprimer dans leur lycée.

AU HAVRE

Olivier,16 ans, pionnier depuis cette année, fait partie d’un CAL. La première semaine, ce fut la foire la plus complète avant la création des commissions

  1. Profs-élèves.
  2. Commission actualité.
  3. Commission discipline (création d’un foyer semi-éducatif).

Le travail fut très positif. Le dialogue avec les profs fut excellent. Il nous faut apprendre à discuter, à écouter l’autre, il ne sert à rien d’être trop vite d’accord. Il faut savoir aller véritablement au fond des choses.

Quant aux parents, il ne suffit plus aujourd’hui qu’ils exercent une autorité puisqu’ils apportent des tas d’expériences.

Un problème au lycée : seulement 150 élèves sur 800 participaient aux CAL.
Au poste une réunion a été consacrée au CAL : information et discussion ; tous ont pris conscience de l’importance que ça aurait et depuis ils en font partie.

11e Nancy

Au poste nous nommes 30 pionniers étudiants, lycéens, ou dans l’enseignement technique à raison d’un tiers environ dans chaque orientation.
Le chef de poste à la Fac de sciences a été élu responsable de la commission paritaire sur la gestion de la Fac.

Le camp du poste se trouvait donc compromis.

Violentes réactions de la part des pionniers et nous avons voté à l’unanimité un blâme à notre chef. Après réflexion en poste on a compris que notre chef devait poursuivre son action, mais que néanmoins le camp d’été devait avoir lieu d’où une prise en charge plus Importante par les pionniers, les assistants, ainsi qu’un adulte que l’on a récupéré pour s’occuper des dossiers administratifs.

Tous les pionniers du poste sont au CAL du lycée.

  • Commission gestion du lycée,
  • Commission réforme pédagogique enseignement secondaire,
    Tous les professeurs participent aux recherches.
    En poste toutes ces discussions sont reprises ; pour que tous soient dans le coup.

Publié le (mis à jour le )