VERSION BETA
Donne ton avis !

La pomme de touline

La pomme de touline était utilisée en marine au bout des cordages pour faciliter leur lancement. Mais fabriquée avec de la ficelle lisse et une bille cela devient un sympathique petit porte clé.

Sylver nous précise en commentaire le cadre de son utilisation. Nous t’invitons à le lire, c’est passionnant !

Matériel

  • 140 cm de ficelle lisse
  • une bille (ou de la corde et un « calot »)

Fabrication

Nota : l’exemple montre, pour ne pas trop surcharger les schémas la fabrication d’une pomme avec trois tours de ficelle. Même s’il ne faut descendre dessous ce chiffre, on peut varier à volonté leur nombre.

Saisir la bille entre le majeur et l’index. A l’aide de l’annulaire on bloque la ficelle et on fait trois tours autour de la bille et des doigts qui l’enserrent.


Puis on clôture ces trois tours en tournant autour de l’index, ce qui permet de débuter les tours transversaux.


On fait à nouveau trois tours, perpendiculaires aux trois premiers…


Arrive la manoeuvre délicate, il faut retirer ses doigts de l’assemblage ainsi fait.


Une fois cela fait, on fait à nouveau trois tours en passant par les trous laissés par les doigts


Bien remarquer qu’on passe à l’intérieur des anneaux les plus grands et à l’extérieur des plus petits. (vue de dessus sur le schéma à droite)


Une fois les trois tours faits, le bout sert de ficelle d’accrochage et il ne reste plus qu’à serrer : pour cela on reprend un par un les fils en les tirant au maximum (c’est le plus long)


Pour aller plus loin…

Les fabricants chevronnés pourront tenter de la fabriquer sans la bille !

Le bout de ficelle restant est souvent utilisé pour accroché à la pomme à un porte clé, ou tout autre objet.

La Corderie Royale propose une vidéo pour t’aider à la réaliser :

http://www.dailymotion.com/video/xlc65o
Les noeuds marins de la Corderie Royale de... par Corderie_Royale

Portfolio

PS

Source : SGDF? - Groupe St Michel - 1re St Brieuc
Vidéo signalée par Facebook par Jean-Baptiste A., merci à lui !
Image : Jacques MORIN

Publié le (mis à jour le )