Comment allumer un feu de camp par tous les temps ?

Réussir à allumer mais aussi des astuces pour sauver son feu !

Comment faire pour aller un feu ? Mais pourquoi, avec moi, ça ne marche jamais ? Il ne m’aime pas ou quoi ?

Découvre dans cet article les techniques pour allumer un feu, dans toutes les conditions, et surtout comment réagir quand le feu ne prend pas bien.

Avant de lire cet article, tu peux trouver quelques informations intéressantes dans cet article :

Lire aussi :

Le feu en questions

Depuis toujours, et encore aujourd’hui, le feu est le symbole et la réalité de la vie. Le feu est surtout un des éléments incontournables de la vie (...)

Avertissement

Pour avoir le droit de faire du feu, Il faut être doués

  • Distance avec tout élément combustible (arbres, réserve de bois, …)
  • Ordre de préparation du feu à respecter
  • Utilité : évite de brûler du bois… pour rien !
  • Eau à toujours garder à proximité
  • Surveiller toujours le feu quand il est allumé, et l’éteindre après usage.

Matériel

Allumer du feu par un grand soleil est assez simple, il te faut

  • Du papier ou des végétaux très secs (tout petit bois, fougères, écorces) ou de l’allume-feu (tu peux les fabriquer !)
  • Un briquet ou des allumettes (Certaines pierres permettent même de se passer de briquet)
  • et bien-sûr du bois pour le feu.

Tu ne seras un trappeur avisé que lorsque tu auras appris à allumer un feu sous la pluie. Le principe général est le même qu’au soleil mais il faut par contre plus de patience et de dextérité !

Allumer son feu, méthode académique

Autant quand il fait beau, on peut presque faire n’importe quoi et avoir un beau feu. Autant par temps de pluie, on va faire le feu de manière très académique.

Prépare ton bois

Quand on prépare son bois, sépare le bois par type de taille. Et surtout, demande à le découper. Oui parce qu’une branche de 3m, c’est bien, mais ça ne rentre pas bien dans ton feu.

Lire aussi :

Les 4 types de bois pour réussir son feu de camp

Tu veux faire un feu ? Tu ne sais pas comment choisir le bois que tu vas utiliser ? On te dit tout ! Les différents types de bois qui existent, et (...)

Prépare ton terrain

Table à feu, carré de terre, petit tas de bois pour isoler du sol, autant de choses pour garder le contrôle sur où doit être le feu, protégé aussi de l’humidité.

Astuce : tu peux découper des carrés d’herbes avec une pelle. Tu pourras les reposer à la place de ton feu bien éteint en repartant. Ni vu ni connu !

Le démarrage

Place ton allume feu, qu’il soit papier ou autre. Si c’est du papier, froisse les feuilles sans que ce ne soit trop serré.

Le tipi ! Hugh !

Entoure ton allume-feu de brindilles sous forme de tipi. Il faut qu’elles soient proches tout en laissant passer la flamme. Les brindilles les plus fines sont à peine plus épaisses qu’une allumette. Elles se cassent avec deux doigts.

Ensuite, mets du bois un peu plus gros, mais pas beaucoup plus gros qu’un pouce.

La brindille est là pour faire de la flamme. Le bois un peu plus épais est là pour créer de la braise.

On allume !

Si le plan marche, allume ton allume-feu, et c’est lancé ! Un peu d’air pour l’aider et c’est fait.

Cavaliers ! Chargez !

Tu peux continuer à placer du bois progressivement, en augmentant progressivement l’épaisseur de ton bois.
Une astuce est d’alterner bois plus épais et bois plus fin. Ainsi, la flamme ira chercher le bois plus fin, plus facile à prendre, et le bois plus gros entre les deux sera cerné de toute part.

Un risque est que les brindilles prennent mais pas le moyen bois. On se retrouve avec un trou sans bois au milieu. Observe, charge de brindilles !

Un autre risque est d’être trop gourmand trop vite : si tu poses un bois sur une flamme et qu’elle s’éteint presque, c’est que ton bois est trop gros, ou que c’est trop tôt. Patience !

Feu de veillée ou feu de cuisine ?
Si ton but est d’avoir un feu de veillée, tu veux de la flamme haute. Alors continue à charger en forme de tipi. Si le bois est dans le sens de la flamme, celle-ci aura tendance à le suivre et à monter.
Si ton but est de faire à manger, tu veux de la braise. Alors on chargera plus souvent en « carré » comme des Kaplas pour conserver la chaleur.

Quand le plan parfait ne se déroule pas si parfaitement

Comment « piloter » ton feu ?

Ton feu parle ! Si si, il parle. Pour qu’un feu fonctionne, il faut respecter le triangle du feu.

Lire aussi :

Le triangle du feu, quésaco ?

Zut, mon feu ne démarre pas… mais pourquoi ? On te donne la réponse scientifique ! Le triangle du feu désigne les trois éléments nécessaires a un feu (...)

Quand ton feu ne prend pas comme tu veux, observe-le.

  • pas mal de fumée, peu de flammes, peu de place pour laisser passer les flammes ? Tu étouffes ton feu, il a probablement besoin d’air. Ecarte un peu tes bois, envoie de l’air en soufflant ou en remuant un couvercle.
  • il prend doucement, mais c’est long : il a probablement besoin de bois.
  • tu vois un niveau de bois / braises mais les bois au dessus ne prennent pas : le bois est trop gros.
  • le bois a de la mousse qui se forme au bout : il est mouillé, il va falloir aider à le sécher.

Bien souffler sur le feu

Pour bien souffler sur le feu, pour lui donner de l’air, il y a deux méthodes principales :

  • souffler avec la bouche : attention à bien écarter ta tête quand tu reprends ta respiration, sinon bonjour la fumée :)
  • agiter quelque chose, souvent un couvercle, pour créer de l’air.

Dans les deux cas, ton but est de faire « monter » le feu. Ca veut dire que ton air doit partir au maximum du bas vers le haut. Assez facile quand on souffle, plus difficile avec un couvercle, mais c’est un point à bien garder en tête.

Le feu a toujours un point qui réagira mieux à l’air. C’est souvent un point un peu plus chaud (le triangle du feu !). Tâtonne, fais le tour de ton feu, trouve son petit point faible. Tu l’entends souvent bien (ça fait un bruit sourd quand la braise réagit à ton air)

Fais des pauses quand tu souffles : les flammes peuvent alors apparaitre. C’est souvent un signe que tu tues la flamme avec ton air. Il faut alors revoir sa position ou son axe du vent. Il est courant, surtout avec un couvercle, d’ « aplatir » la flamme.

Si tu souffles correctement, au bout de 4-5 coups, tu vois souvent la flamme monter.

Mon feu a froid !

C’est la chose étonnante. Parfois, il fait tellement froid que le feu a aussi froid. Dans le triangle du feu, tu as besoin de chaleur. C’est un comble !
Le froid peut venir du sol, trop froid, trop humide. Place du bois sous ton feu. Ca marche super bien. Il existe même des pays où ils font leur feu sur le haut de grosses buches posées à plat.
Le froid peut venir du vent trop puissant. Dans ce cas, bricole un paravent avec des malles, bâches ou autres pour que le vent s’engouffre moins dans ton feu.
Sans aller jusque là, c’est aussi la raison pour laquelle, on place souvent quelques buches autour du feu : c’est pour lui faire un cocon où il aura plus chaud.

En camp neige, il faisait -17°C. Notre feu avait du mal à prendre et en plus, il ne dégageait aucune chaleur : on pouvait presque poser la main dessus ! On a pris 3 malles pour faire un « mur » contre le vent. Ca allait beaucoup mieux !

Mon bois est mouillé !

Ah bah ça va moins bien prendre. Quand tu ramasses le bois, observe bien autour de toi. Même quand il pleut, on trouve du bois sec ou presque sec.
Farfouille dans les fourrées, certains sont tellement épais qu’on trouve du bois sec dessous. Observe les branches des arbres, c’est très souvent qu’on y trouve des brindilles ou petites branches emmêlées dedans. C’est souvent du bois quasi sec car il prend le vent !

Tu peux aussi écorcer du bois. Un bois bien mort et bien ferme, pas encore « pourri » (il est mou), a souvent l’écorce mouillée mais si tu l’ôtes, c’est sec. Tu peux aussi fendre des petites buches, et même créer du petit bois à la hachette qui sera sec.

Enfin, tu peux placer le bois mouillé sur les bords de ton feu. Il va le sécher progressivement.

Tuto vidéo : faire un feu sous la pluie

Si tu souhaites allumer un feu alors qu’il pleut l’association des Guides et Scouts d’Europe a réalisé une vidéo qui t’explique en images et en deux minutes comment procéder :

Il te suffira d’avoir des ustensiles simples, comme une petit hache et du papier journal, pour réussir ton feu.
Une chose à ne pas oublier : bien recouvrir les restes de ton feu une fois qu’il sera éteint !

Car comme le disais BP : « Essayez de quitter ce monde en le laissant un peu meilleur que vous l’avez trouvé. »

PS

Source : Groupe René le Bertre - IInde-Ve Rouen
AGSE? (ETN vidéo)

Publié le (mis à jour le )